La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

So Much For Nothing : III (Instruments) / Sublife Warranty

ANGST SKVADRON - III (Instruments) / Sublife Warranty

Folter Records

Depressive Black Metal, Norvège

7''

Troisième (et dernier ?) petit épisode pour ANGST SKVADRON qui, après Sweet Poison s'est lancé dans la production de trois efforts annexes jusqu'à la mort de son leader, Trondr Nefas en mai 2012. Si Valuim Holocaust et The Alien prennaient la forme de EP, III (Instruments)/ Sublife Warranty épouse quant à lui celle d'un split partagé avec son compatriote et nouveau venu So Much For Nothing.

Comme son sous-titre le suggère, la (maigre) collaboration de Trondr Nefas se limite à une architecture instrumentale qui, si elle était le papier alléchante, se révèle un peu décevante et franchement anecdotique. Que le groupe se frotte à un titre de YES (soit la dernière parite de la longue \"Starship Troopers\" figurant sur le Yes Album de 1971), confirmant en cela à la fois une référence indélébile pour le vrai rock progressif et le goût pour les thématiques SF et cosmiques, était une bonne idée. Las le résultat ne décolle malheureusement jamais vraiment cependant que \"The Death Adder\" se réduit à une (trop) courte piste ne dépassant guère la minute. On reste sur sa faim, ce qui est d'autant plus regrettable que The Alien par exemple, se révélait plus qu'intéressant.

On demeure en famille avec So Much For Nothing, hydre à deux têtes permettant à deux mercenaires de la scène Black Metal d'Oslo, Erik Unsgaard (SARKOM) et surtout Uruz (URGEHAL, VULTURE LORD et j'en passe des brouettes entières) de tenter avec une certaine réussite, de faire copuler Art Noir et Pop/Rock (gros mot s'il en est). Ces deux titres sont intriguants dans une veine qui n'est pas sans évoquer SHINING. Maladif, \"Sublife Warranty\" promène son spleen avec ses riffs déglingués et son chant cradingue qui râcle les boyaux. Enfin, \"The Memory Remains\" est un très bel instrumental égrené par une guitare suintant un désespoir absolu. En l'espace de deux petites minutes et avec un sens du minimalisme superbe, So Much For Nothing sécrète plus de tristesse que bien des balles suicidaires entières estampillées Funeral Black Doom.

Celui-ci l'emporte donc face un ANGST SKVADRON qui donne l'impression de faire du remplissage et dont ce split constituera peut-être le testament. Une petite déception et surtout une découverte que l'on suivra avec intérêt, d'autant plus que, à l'heure où vous lirez ces quelques lignes, Livsgnist , premier album de l'auteur de cette face B, sera déjà dans les bacs.

Childeric Thor - 7/10