La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Soulfly : 3

SOULFLY - 3

Roadrunner, 2002 a.b.

Néo / hxc / indus, Brésil

Album CD

Quand on m'a confié ce CD pour le chroniquer on m'a bien précisé: \"n'hésite pas à le bacher\", et c'est ce que je vais faire, car dès la première piste on à le droit à un ridicule néo-hardcore-death, un truc qui ressemble à SLIPKNOT (si , je vous dit la vérité !) d'une banalité répugnante ou s'enchaîne sans foi ni loi, death commercial, hardcore décevant, néo-merde avec en prime la petite touche du sieur CAVALERA : de merdiques parties de percussions brésiliennes. Puis, suit 'seek'n'strike' ,une chose presque trashcore, ultra chiant (on à le droit à 32 fois 'Here we go' ; et la seule chose qui pourrait être intéressante, le solo de MICKEY DOLLING, est gàché par un son NU-METAL. La suite n'est toujours pas brillante, puisqu'on retrouve des riffs de Sepultura (Il s' est pas remis de la séparation !) Avec un chant hardcore lamentable et le truc traîne en longueur avec plein d'effet sur la phrase 'Phase is awea' qu'il dit un nombre incalculable de fois. Et on poursuit dans la décadence avec un pire produit NU-METAL comme les jeunes boutonneux aiment, un chant clair d'homosexuel suivi d'une voie death, mais pas trop pour ne pas faire peur aux mamans. Après seulement 18 minutes de ce CD, quand je suis prêt à le détruire, il semble qu'un titre de deathcore tente de sauver la galette mais (oui encore...) cela me rappelle trop un titre de 'Roots' dont j'ai oublié le nom. Puis un autre clone suit, mais il chante en portugais et sur le brésil (Quand a-t-il mis la dernière fois les pieds dans son pays natal?). Et en plus c'est exécuté sans talent .On arrive au sommet de la nullité :'Tree of pain' un titre de rn'b (enfin un truc qui y ressemble, mais demandez à MALDOROR si c'est bien du rn'b ! Voir rubrique 'Coups de Gueule !') qui brusquement se transforme en metal indus violent, mais trop mauvais pour être comparer à MINISTRY .Et on saute du coq à l'âne avec un hardcore à la BIOHAZARD mais encore une fois, on se dit : \" y'a mieux dans le genre \" . Le reste des titres ressemble au premier, autant vous dire que c'est du même acabit ! La seule partie intéressante de ce CD sont les parties acoustiques (mais elles ne sont pas nombreuses). Donc si vous voyez ce disque, brûlez-le car chez ROADRUNNER on se moque de nous et vivement que CAVALERA prenne sa retraite. Désolé pour ces grossièretés mais ce CD est vraiment une bouse.

Kharôn