La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Stryvigor : Forgotten By Ages

STRYVIGOR - Forgotten By Ages

Svarga Music, 2014

Atmospheric Black Metal, Ukraine

CD

Ceux qui espéraient avec ce premier essai de Stryvigor, ressentir le même genre de frissons que ceux déclenchés il y a maintenant une bonne dizaine d'années par les méfaits d'Hate Forest, comme annoncé par le label, Svarga Music, en seront quand même un peu pour leur frais. Non pas que \"Forgotten By Ages\" soit un mauvais disque, bien au contraire mais en louchant davantage sur les Khors et autre Nokturnal Mortum que sur l'oeuvre de Roman Saenko, il souligne ce qui opposera toujours ces deux écoles du black metal ukrainien, mélodique pour la première, ce qui ne l'exonère pas d'une certaine agressivité, plus sinistre et abrupte pour la seconde.

Si sa pochette des bois à la beauté glaciale semblait promettre un art noir tranchant et forestier, à la Ulvegr, plusieurs détails viennent rapidement briser cette promesse. Ne dépassant (quasiment) jamais les cinq minutes au compteur, les titres composant ce premier album, reposent sur une architecture resserrée, trop sans doute, expliquant pourquoi ceux-ci ne réussissent jamais vraiment à se déployer, à accéder à une dimension supérieure, ce que, au contraire, Hate Forest parvenait justement à réaliser, dont les compos les plus courtes n'étaient pas moins inspirées que les longs périples épiques.

Autre indice qui ne trompe pas, la présence envahissante des claviers, aux atours trop peu lugubres (à l'image de \"Wherever The Stars\"), qui viennent quelque peu altérer la noirceur de trait d'une offrande pourtant souvent bouillonnante d'une puissance abrasive. Ce qui est regrettable car lorsque les Ukrainiens, parmi lesquels on repère des membres de Endless Battle et de Kroda, laissent parler la poudre, ce qu'ils font le plus souvent, le résultat se révèle impérial comme l'illustre \"Mysteries Of Darkness\", (quasi) entame aussi rapide qu'envoûtante, qui laisse alors présager du meilleur, braconnant avec brio sur les terres de Khors.

La suite ne tutoie malheureusement pas toujours cette excellence tout en demeurant de haute volée. \"Wings Of Sorrow\" que drapent de belles nappes atmosphériques s'accouplant à un tempo véloce mais qui évite toutefois de peu de se noyer dans le sirop, \"By Paths Of Universe\" qui imprime un rythme terrassant, \"To Heroes\" et surtout \"Memory Of Ages\", qui galope à travers de vastes paysages tâchés de sang et de neige, dressent une ferme érection. Dommage que l'écoute s'achève sur un instrumental qui ne s'imposait pas, moins par sa qualité que par sa couleurs presque guillerette, conclusion qui vient malheureusement freiner notre enthousiasme.

Reste que Stryvigor fait montre d'un vrai potentiel dans cette veine typiquement ukrainienne bien que parfois trop mélodique car vierge de cette brutalité primaire qui fut l'apanage d'un Hate Forest jamais remplacé... Un bon disque au demeurant.

Childeric Thor - 7.5/10