La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

The Black League : Ichor

THE BLACK LEAGUE - Ichor

Spinefarm, 2000

Heavy death n'roll, Finlande

Album CD

Ce premier album sorti en 2000 était en fait à l'époque le nouveau projet de Taneli Jarva, qui venait de quitter SENTENCED après le ep \"Love and death\" en 1995 (puis un temps dans Chaosbreed), dans lequel il avait officié comme chanteur des débuts à \"Amok\", le troisième album qui marque le début de leur succès, et de Sir Luttinen, le frère du leader de Impaled Nazarene qui lui aussi avait officié dans IMPALED NAZARENE aux débuts avant de créer un projet très différent, LEGENDA , sorti chez Holy Records, et qui s'occupe ici de la batterie et des synthés. On peut dire que The black League reprend certains éléments des deux formations qu'étaient SENTENCED et LEGENDA, mais pas les éléments les plus intéressants, plutôt les éléments les plus groove, les plus rock n' roll. Rappellons-nous, SENTENCED était parti d'un death metal scandinave avant que \"Amok\" ne créée la rupture, insérant le groupe dans un style plus heavy, à la croisée d'un heavy death et d'un gothic metal, et \"Amok\" comprenait aussi quelques titres plus rock / groove comme \"Funeral spring\", certains passages que T. Jarva semble avoir emporté avec lui. En ce qui concerne LEGENDA, il s'agissait d'un dark metal atmosphérique avec pourtant parfois un côté un peu rock, mais beaucoup plus voilé. Et ce côté rock n'roll, avec pédales wahwah et toutes la clique, ressort nettement dans The Black League. Il y a donc un côté heavy mais on sent bien que ces musiciens viennent de sphères plus extrêmes, mais il y a trop de wahwah et sonorités rock n' roll à mon goût. Il y a quelques bonnes mélodies cependant, l'ensemble est très proche des passages groove de SENTENCED notemment avec le chant de T Jarva, avec des solos rock n' roll et un côté à la fois rock n' roll et désenchanté. On notera une ballade mélancolique avec \"The everlasting part II\" avec voix plus crooner, assez calme, avec piano et solos ;ou encore \"Ozymandias\" qui est un morceau plus tranchant. Il y a peut-être parfois un côté à la Fields of the Nephilim comme pour Sentenced mais c'est surtout le côté rock des Fields et pas le côté goth ou dark, donc pas les bons éléments une fois encore. L'ensemble des 58 minutes de l'album propose donc un heavy death émotionnel et groove, très rock n' roll dans l'esprit, désenchanté, mais qui au final n'est pas du tout ce que je préfère ! L'album a été enregistré à l'époque dans les studios de référence de Finlande : le fameux Tico-Tico et mixé au fameux Finnvox, produit par Jarva lui-même. la version LP est sous forme d'un double LP et comporte deux titres bonus.

Adnauseam - 5,5/10