La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

The Dead Musician : Split Zarach' Baal' Tharagh/ The Dead Musician

THE DEAD MUSICIAN - Split Zarach' Baal' Tharagh/ The Dead Musician

Altsphere/D.U.K.E., 2007

Black metal, France

Split LP Vinyl

Le label D.U.K.E. nous livre un split très local, exclusivement lorrain, avec au total 3 titres partagés entre Zaragh'Baal'Tharagh et The Dead Musician.

On peut d'abord y écouter le titre long de ZARACH' BAAL' THARAGH (22 minutes), intitulé \"The Final Chapter\". Le one-man band lorrain, exhaustivement composé de sieur ‘LHUKKMER'THZ', s'affaire depuis l'année 2000 à nous livrer des démos plus décalées les unes que les autres (58 à ce jour!). Cette fois-ci, tout est dans le psychédélique. Un son de guitare quelque peu strident vient dérouler et soutenir le fil du morceau. Des rires dérangeants et des bruitages improbables, viennent former l'armature de cet alien de raw black. D'autre part, et ça peut être un concept, il faut apprécier la monotonie. En fait, il semble bien que LHUKKMER'THZ ait conçu ce titre comme un morceau ambiant. Je vais me montrer fort manichéenne en affirmant la chose qui suit : Zaragh'Baal'Tharagh, c'est finalement à double tranchant. Soit on comprend le concept, l'idée globale, soit on trouve ça chiant à mourir. Et, dans ce cas précis, on ne laisse aucune chance à Zaragh'Baal'Tharagh. Pour se faire une idée générale, on peut se reporter aux autres démos. Mais bon, il faut vraiment chercher la petite bête...ou être chroniqueur. Private joke. Et, soyons francs, si vous n'appréciez pas la musique abstraite, changez de direction, ou vous risquez de faire péter votre anévrisme.

Et, puisqu'on se sent toujours plus rassuré et confiant en groupe, Lhukkmer'thz est venu en couple.

Si vous cherchez quelque chose qui sonne old school, voici de quoi vous réjouir. The Dead Musician est aussi l'œuvre d'un seul et même individu, Jeff. Originaire de Metz, il n'en est pas à son premier essai. Très éclectique dans ses projets musicaux (de l'électro indus au death expérimental, en passant par...le métal-musette), il est en effet en étroite collaboration avec Zaragh'Baal'Tharagh. Néanmoins, pour les besoins de cette démo, Jeff a fait appel à un guitariste, du nom de Nicolaï « Devil ». Ils sont donc deux à s'être affairés sur cette production. Le souci, c'est qu'on se demande si le projet est réellement sérieux. Passer du métal musette au black, c'est un peu tordre le cou à l'idéal d'intégrité des groupes de métal extrême. On peut par conséquent émettre un doute quant à l'implication réelle de Sir Dead Musician dans la scène BM... Bien sûr, ce n'est qu'hypothèse paranoïsante, et sursaut de méfiance \"true\". Jeff aime peut-être simplement toucher à tout, ce qui est quelquefois un des symptômes de cette pathologie terrible...la mélomanie.
Parlons qualité maintenant. Les deux titres de The Dead Musician puisent clairement leur influence dans le bon vieux black fait maison. Le chant est criard, burzumesque, et par moments assez punk.La guitare de Nicolaï est assez riche, et menée sans trop de saturation. Le son rappelle sans conteste Darkthrone, visiblement une des sources basiques d'inspiration de Jeff. L'attrait pour le black old school est d'autre part marqué par cette bonne reprise de ‘Freezing Moon' de Mayhem. Bien sûr, ça n'est pas Vader, et on ne retrouve pas la noirceur de l'original, mais à l'écoute de ce titre, on est agréablement surpris. Finalement, Le Musicien Mort s'en sort pas mal, malgré le handicap du groupe-stéréotype qui touche une foultitude de formations françaises. Le défi pour Jeff sera de se démarquer, et apporter son originalité à la scène. Seul échappatoire...

Tiraillée, partagée, torturée? finalement non. Dans l'ensemble, je suis restée relativement insensible au charme de ce couple de campagne, même après plusieurs rendez-vous de 38 minutes... Insolente!

Myrha - 5/10