La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

The Meads Of Asphodel : Freezing Moon / Jihad

MAYHEM - Freezing Moon / Jihad

Supernal Records, 2002 a.b.

Black metal, Norvège

Album CD split

Avec le nom du split album on peut se demander, qu'est ce que nous réserve MAYHEM ? Surtout quand ça sort chez Supernal records et avec un titre comme Freezing Moon... Et bien, la réponse et ni plus ni moins que la publication de deux titres : carnage et Freezing Moon avec DEAD au chant, oui, celui qui a suivi et précédé MANIAC, autant vous dire que se sont de vieilles bandes studio qui ont au moins 12 ans. Mais ce qui importe c'est la musique, et on n'est pas dessus, HELLHAMMER est toujours (ou a toujours été) une vrai machine de guerre à marteler ses fûts et autres cymbales, sans oublier ses mythiques roulements de tom, les guitares sont toujours (ou ont toujours été) aussi tranchantes, pour ceux qui connaissent la version avec MANIAC au chant, c'est sensiblement la même chose. Quant au chant, DEAD ne laisse pas ternir sa réputation et arrive à nous transporter dans l'univers macabre de MAYHEM, et des sensations de désespoir, de malaise transcendent les 2 titres. Quant au son, il n'est pas clair comme un \"Grand declaration of war\" mais nous remonte dans un temps où le black metal était encore underground et malsain. Sur la face B (pour ceux qui ont le picture LP), The Meads Of Asphodel ,un groupe britannique qui est censé nous faire du black metal médiéval, mais on se retrouve avec des intros douteuses où se mélange musique classique, musique arabe, beats techno et bruits de guerre ;ça n'a ni queue ni tête et encore moins de sens. Pour ce qui est du développement, on a le droit à un black metal avec du clavier sans abus, un chant guttural excellent et un chant clair, en somme une partie metal honorable. Mais le problème se pose avec le mélange, musique arabisante moderne et le bon vieux metal qui se laisse envahir par celle ci. On se rend vite compte que ce split est un coût marketing, pour tenter de vendre un groupe qui n'en vaut pas la peine. Et comme ils vendent ces 25 minutes (The Meads Of Asphodel + MAYHEM) au prix d'un album, je vous conseille de vous abstenir, quant aux fans de MAYHEM ils ne pourront pas s'empêcher de l'acheter. Quand l'économie prend le dessus sur la musique on arrive à des choses aberrantes !

Kharôn