La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Valfunde : Les ruches malades

VALFUNDE - Les ruches malades

De Profundis, 2007

Black metal dépressif, France

Split EP

Les fans de la bande à Famine étaient déçus. Ils étaient déçus depuis le dernier album de Peste Noire , de loin inférieur au premier et déçu sans doute face au retrait d'Alcest de la scène Black metal, le jeune Neige ayant privilégié un rock shoegaze et émotif.
Aussi ce split qui confirmait que l'on devrait encore attendre pour voire arriver le premier album d'Amesoeurs était passé assez inaperçu, ou plutôt il fût boudé par les fans et peu de gens s'arrêtèrent pour admirer cette nouvelle bête qu'était Valfunde !

Et pourtant quelle erreur, chers amis ! Si Amesoeurs est simplement naze, naze dans son rock à la con et sa chanteuse (qui chante faux d'ailleurs...) qui dit des phrases dont elle ignore sans doute le sens (genre : « Mégapole Tentaculaire », heu ok). Les arrangements signés Neige sont intéressants, mais ce morceau titre ne nous laisse espérer rien de bon pour la suite de Amesoeurs...

Mais Valfunde , putain Valfunde ! Simplement un bon coup de poing dans la gueule de ceux qui osèrent affirmer que le sieur Famine était en panne d'inspiration. Un premier morceau introducteur, folklorique et dégueulasse, les guitares s'entremêlent d'une façon admirable, à faire danser un mort. C'est le deuxième titre, « Sérénade de Verlaine », encore une fois tiré d'un texte d'un de ses écrivains favoris, qui nous oppose à la véritable résurrection de Famine : celle où l'annotation « Folklore d'égout » écrite sur Folkfuck Folie prend enfin toute sa signification. Famine pousse à bout son talent de guitariste et ses vocaux plus puant que mille anus, le tout sur un texte ironique donnant un air morbide à toute cette masquerade. La démarche est admirable, et enfin l'on peut à nouveau ressentir l'odeur des premiers pas de Peste Noire.

Amesoeurs, ça craint et même ma gonzesse n'en voudrait pas; la musique n'est pas mauvaise, mais laissons ça aux émos. Valfunde est à écouter, pour cette dépression presque palpable et l'impression de revoir ce tant espérer squelette souriant, morbide symbole déjà aperçu dans le plus glauque des premiers Peste Noire. Pourvu que ça dure et vivement la suite.

Valfunde : 5/5
Amesoeurs : 2.5/5

Jolly Jumper - 7.5/10