La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

VCID : Jettatura

Indépendant - Les Acteurs de l'Ombre Productions, 2018

Black'n Roll, France

Digipack

VCID est un groupe de black’n roll de Nantes. Formé en 2011, il a sorti cette année leur tout premier album intitulé Jettatura. Après une édition indépendante, il a su aguicher le label local Les Acteurs de l’Ombre Productions qui signe en cette rentrée 2018 leur premier groupe mélangeant black metal et rock’n roll, sortant ainsi cet album présenté dans un beau digipack à la plastique travaillée et ésotérique.

Jettatura, c’est donc un album composé de 6 morceaux et totalisant 35 minutes d’écoute. On commence avec le morceau éponyme. Un " Jettatura 666 " gueulé au loin vient nous jeter un mauvais oeil et d'un coups un riff coups de poing vient nous plonger dans l’univers sombre et plein de musicalité de VCID. Quand on pense black’n roll, on a alors en tête les derniers Satyricon, quelques compos de Darkthrone. On entend un gros mélange entre instrumentale rock’n roll, chant écorché et univers black metal. Mais VCID ne se contente pas de ça et assume aussi bien son côté rock’n roll et rentre dedans que son côté black metal et froid. Ceci implique donc des passages de l’un à l’autre en sein d’un même morceau, passages pas forcément évident à s’imaginer mais qui pourtant en réalité s’effectuent avec une facilité étonnante pour les membres du groupes impliquant une grande maîtrise de la composition musicale. Le résultat n’en est d’ailleurs que plaisant et on se laisse agréablement surprendre par ces passages blast beat avec riff glacial en plein milieu de compos d’apparence épurées et plein d’énergie.
Theory of Hail se veut plus dans l’esprit du black’n roll pur quant à lui. Certains passages évoquent carrément certains morceaux de Satyricon comme Phoenix ou To Your Brethren in the Dark. Ce n’est pas toutes les influences qu’on peut déceler chez VCID. Le morceau Woven Woods rappelle Watain par exemple et sur Red Cardinals certains riffs rappellent aisément certains morceaux de God Seed.

Toutes ces influences se ressentent et contribuent à former l’entité VCID qui sur la longueur de l’album ne perd pas en puissance. En live d’ailleurs le groupe est assez solide et fera hocher les têtes de plus d’une personne... Avec Jettatura, VCID a su, comme je l’ai dit auparavant, attirer le regard et les oreilles de l’équipe des Acteurs de l’Ombre. Ce label est réputé pour la qualité des groupes qu’ils proposent. Je pense que ce n’est pas anodin, et, une fois de plus, on en a la preuve car même si on est pas un grand fan de black’n roll, ces gars ont du mérite et à l’avenir ils vont très certainement, de par leur côté unique, se faire une place au sein de la scène française... C’est en tout cas tout ce qu’on peut leur souhaiter.

Vlad - 7,5