La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Velvetcut : Thirteen

VELVETCUT - Thirteen

Firebox, 2006

Glam gothic metal, Finlande

Album CD

C'est sur Firebox que sort ce premier album de Velvetcut, label spécialisé dans tout ce qui est mélancolique et contrairement à la division Firedoom spécialisée dans le doom et le dépressif, Firebox se permet un choix de style plus large, et même très large cette fois-ci avec Velvetcut qui officie dans un style beaucoup plus léger, beaucoup plus rock. On l'aura compris rien qu'avec cette idée de pourpre, Velvetcut peut se rapprocher de formations comme HIM, mélangeant sonorités dures et \"suaves\". Le groupe était initialement un projet solo du chanteur nommé TREY 13, complété par la suite par un line-up avant de se rebaptiser Velvetcut dont la discographie en deux singles: \"Everyone to please\" en 2001, morceau qu'on retrouve d'ailleurs sur ce premier album, \"MMII / Denial\" ainsi qu'un ep \"The quarter\" ep en 2005; on comprend donc que c'est un groupe avant à chansons. Le groupe est curieusement défini comme une rencontre du heavy rock américain et le style désenchanté finlandais; en gros ça sonne très finlandais je trouve, avec ce style metal très rock dans l'âme, très pop dans l'âme, avec une voix exécrable un peu comme ENTWINE l'avait déjà fait; le côté désenchanté tombe trop souvent dans un \"ouhouh\", une mélancolie bien trop légère, une sensibilité bien peu touchante en partie dûe à cette voix vraiment repoussante. Cependant les meilleurs morceaux, les plus dynamiques comme \"Eveyone to please\" pourrait évoquer SENTENCED, mais il y a aussi des parties bien lassantes ou des ballades mélancoliques comme \"the chaser\" qui conclue l'album mais là aussi c'est une sensibilité mélancolique bien trop grand public encore cette ballade vraiment plate qu'est \"the chaser\" pour conclure. Velvetcut est en fait à la croisée de SENTENCED, HIM, TO DIE FOR, ENTWINE mais a une tendance clairement plus pop rock malgré des sonorités métalliques et des morceaux dynamiques.

Adnauseam - 5/10