La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Vlad Tepes : Black Legions Spirits

VLAD TEPES - Black Legions Spirits

Bootleg, 2004

Black metal, France

Compilation CD

Les Legions Noires, association de groupes de black metal français dans le courant des années 90, n'ont pas fini de semé la controverse. En effet nombreuses sont les polémiques autour de leur talent douteux ; duoteux d'une part car ces allumés ne distribuaient leur démo/LP/Tape(entre autre bootlegs consentis) qu'en quantité fortement restreinte(une cassette de Black murder est limitée à 99 copies...), les pauvres mortels que nous somme n'étant pas digne d'écouter leur divine musique. Ces limitation successives rendront les pièces des Black legion rares, et par extension, cultes! Le dernier endroit pour les trouver reste E-bay, où des abrutis s'arrachent leurs objets à des prix exhorbitant, comme LP de Mütiilation vendu à 1000 dollars...
Et douteux d'une autre part car les veinards(et surtout richards...) qui arrivent à se procurer les dites-démos, se rendent vite compte que la production est hyper mauvaise et rend les morceaux inaudibles. la légende veut que Mogourtre ait enregistré sa démo en mettant le micro dans l'anus d'un rat (mort je vous rassure!).

Mais heureusement, il existe ce genre de compilations, très accessibles et permettant d'aller droit au but, sans avoir à trimballer toute la disco du groupe.
La production du disque est bonne sur les cinqs premiers morceaux, puis devient execrable sur les 4 suivants, pour revenir à un niveau potable pour terminer le CD.
La compil commence donc très fort avec un exellent morceau qui nous fixe direct sur ce qui nous attends : un black metal sale, cru et violent comme les années 90 ont su en pondre.
Le chant de Wlad est prédominant avec la basse, combo qui donne beaucoup d'effet dans sa musique, et Worlok pousse un cri de temps à autre, pour montrer qu'il est là aussi.
Sur le morceau trois, Wallachain tyrant, on découvre un Vlad Tepes au plus haut de son art, un rythme principal assez entrainant, des riffs bien composés et un chant sale, c'est sans doute le meilleur morceau de vlad Tepes, aidé par une production meilleure que d'habitude.
Le combat se poursuit dans cette lignée jusqu'au morceau 6, où d'un coup, tout va mal! La production est devenu tellement merdique qu'on ne distingue même plus le chant de la basse, la batterie d'une casserolle, et la guitare est noyé dans cette mer de sons lobotomisants. Impossible de profiter de la musique dans des conditions pareilles, la plaisenterie se poursuit pourtant et atteint son paroxysme sur le massacre du normallement très bon \"Bestial Lust\" de Bathory, Qorthon s'en retournerait dans sa tombe!
On est fortement tenté d'éteindre notre lecteur Cd à partir de ce moment, mais la production remonte en flêche du \"merdique\" jusqu'au \"potable\" sur la piste 10 : Drink Poetry of the celtic Disciples, qui se veut aussi bon que la piste 3, donc on reprends espoir et onn écoute jusqu'à la fin, le dernier morceau est une sorte d'instrumental hyper violent, typique du compositeur(Worlok) et qu'on retrouve sur d'autre projet du cercle.

Voilà, donc en somme une compile interessante qui réunit le meilleur mais aussi le pire de Vlad Tepes, qui se révela être un bon groupe de Black metal valant le détour, et qui pourrait le valoir encore plus si la production de certains morceaux est tellement pourrie qu'on se croirait dans les chiottes de l'enfer!

Jolly Jumper - 08/10