La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Augmenter les prix de l'alcool pour empêcher les pauvres de boire

Delirium

MALABO - Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a demandé jeudi au gouvernement d'augmenter les prix de l'alcool afin de le réserver aux "gens riches" et d'empêcher les "pauvres" de boire, car ils "n'ont pas de raison" de le faire, a rapporté vendredi la radio nationale. "J'ai demandé au ministre des Finances d'augmenter les impôts sur les alcools et des boissons alcoolisées (...) pour qu'ils ne soient plus réservés qu'aux gens riches (...) parce que les pauvres n'ont pas de raison de boire", a déclaré le président Obiang, à l'occasion d'un discours marquant le 27e anniversaire de son arrivée au pouvoir par un coup d'Etat, le 3 août 1979.
"Il faut en finir avec les vices, surtout l'alcool (...) ce que l'on voit le plus dans nos villes aujourd'hui, ce sont des soûlards", a-t-il ajouté sous les applaudissements du public.
Selon le président Obiang, "en Guinée équatoriale il n'existe pas d'extrême pauvreté, il existe ce qu'on appelle la pénurie et la pénurie est propre à la mentalité des gens".
"Des gens peuvent disposer des ressources, des moyens économiques, mais s'ils ne savent pas vivre, ils vivent dans la précarité", a-t-il estimé, sans plus de précision.
Selon lui, "en Guinée équatoriale aujourd'hui, le peuple commence à se transformer. Tout le monde vit bien. Nous voyons des gens avec des jolis visages, tous propres, chaussés, alors que dans d'autres parties (du monde) les gens continuent de marcher pieds nus".
La Guinée équatoriale est le troisième producteur de brut subsaharien, mais se classe 121e dans l'Indicateur de développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et sa population ne profite que peu des revenus pétroliers qui lui assurent une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années.

AFP