La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Iran : arrestation de 104 personnes ayant participé à un concert “satanique”

ConcertsataniqueenIran

Delirium

Plus de cent personnes ayant participé à un concert dans le sud de l'Iran ont été arrêtées et présentées comme membres d'un "groupe d'adorateurs de Satan" censés avoir bu de l'alcool et "sucé du sang", a rapporté mercredi le quotidien Jam-e Jam. "Cent quatre membres d'un groupe d'adorateurs de Satan ont été arrêtés lors d'une fête et d'un concert immoral à Chiraz (sud)" dimanche, a déclaré le responsable local des Gardiens de la révolution, Abbas Hamidi, cité par le journal. "La fête se tenait dans un jardin près de la ville et la cérémonie satanique était diffusée à travers le monde via internet", a-t-il dit encore. Selon lui les participants "buvaient de l'alcool, se blessaient et suçaient du sang".

Les autorités iraniennes assimilent généralement les concerts de musique rock et notamment de hard rock, qui sont interdits dans la République islamique, à des cérémonies sataniques. La consommation d'alcool est aussi prohibée, même si elle est répandue. Le journal a reproduit une photo d'une batterie et d'amplificateurs disposés sur une scène et une autre de jeunes hommes assis dos à la caméra après leur arrestation. M. Hamidi a expliqué que l'arrestation de dimanche dernier était le résultat d'une opération de surveillance par les forces de renseignement de la milice des Bassidji, qui dépend des Gardiens de la révolution, de "groupes liés à l'étranger".

La police avait arrêté en 2007 environ 230 personnes ayant participé à un concert de rock illégal près de Téhéran en les accusant d'appartenir à un groupe d'adorateurs de Satan. Les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime, et les Bassidjis ont mis l'accent récemment sur la nécessité de combattre les manifestations de "décadence" qui font partie selon eux d'une offensive culturelle de l'occident contre la République islamique.

AFP