La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Les vampires ont leur musée

musee_vampires

Delirium

Une allée peu engageante dans un quartier pavillonnaire des Lilas (Seine-Saint-Denis), une porte métallique peinte en rouge, une courette : un étonnant musée des Vampires, premier du genre en France, a ouvert ses portes il y a quelques mois aux Lilas (Seine-Saint-Denis).
"Aujourd'hui, les vampires sont partout et ils sont plus dangereux qu'autrefois. J'ai décidé d'en enfermer quelques spécimens dans un musée pour les comparer avec ceux d'antan et aider les gens à s'en protéger", explique le plus sérieusement du monde Jacques Sirgent, seigneur et maître du musée.
Avant de raconter qu'un boucher croate a jeté une gousse d'ail devant la porte et qu'un rottweiler fantôme vient rôder régulièrement autour de la demeure.
Le musée est sis dans une grande salle de la maison familiale où l'ancien professeur d'anglais, la cinquantaine grisonnante, a installé les pièces de sa collection personnelle : des dizaines de livres rares, près de 400 films dont des éditions pirates introuvables, des affiches et tout un bric-à-brac d'objets évocateurs des légendes de vampire.
A l'entrée, un suceur de sang moderne - un mannequin en plastique portant sur son casque deux bouteilles de sang reliées à sa bouche par des tuyaux; au fond de la pièce, une comtesse Bathory - la "comtesse sanglante" - enterrée vivante dans un meuble; posés sur une table, une main couverte de bijoux tenant une rose, un dentier, des marteaux, une croix, un crâne factice; ici et là des chauves-souris, des miroirs, un loup-garou... tous ces objets de pacotille servent de support aux récits horrifiques de l'intarrissable maître des lieux.

"Les études scientifiques prouvent que si l'on boit du sang humain, on vit trente ans de plus que la moyenne", raconte sans sourciller M. Sirgent en exhumant de sa bibliothèque un ouvrage poussiéreux, +The Science of vampires+. "Savez-vous qu'autrefois les riches achetaient le sang des pauvres pour se fortifier et qu'aujourd'hui encore, on en abreuve les enfants en Amérique du Sud ? D'ailleurs, on emmenait bien ma grand-mère aux abattoirs de La Villette où elle buvait du sang de boeuf à même le seau".
Le musée a ouvert ses portes en mars. Depuis, il accueille sur réservation un public hétéroclite et volontiers excentrique - faut-il croire M. Sirgent lorsqu'il affirme avoir reçu des Italiennes qui disaient "se ponctionner du sang à la seringue et le boire entre elles" ?. Large de vue, le propriétaire n'exclut a priori que "les gens sans imagination, les fanatiques et les amateurs de parties sado-masochistes".
Les "gothiques" ont naturellement trouvé rapidement le chemin de la rue Jules-David; mais le musée accueille aussi des amateurs de littérature fantastique, des enfants à l'imagination fertile et, plus récemment, une flopée d'étudiants préparant l'agrégation d'anglais, le +Dracula+ de Bram Stocker étant inscrit à leur programme. Le lieu devrait d'ailleurs s'agrandir à l'automne, M. Sirgent ambitionnant d'installer une salle de projection et une salle de lecture dans les autres pièces de sa demeure.
A ses hôtes, il propose des visites thématiques de deux heures en journée, des dîners-débats autour d'un chili con carne et d'une projection qui peuvent se terminer à l'aube et même, aux plus imaginatifs d'entre eux, un pèlerinage sur la tombe secrète de Vlad Tepes au Père-Lachaise...
Bertrand Guay(AFP) - 10/08/2005

Infos pratiques :

LES LILAS (Seine-Saint-Denis)
Le Musée des Vampires est un musée privé conçu comme un vieux pub anglais, qui recense de nombreux objets qui racontent les mythes du vampire d'hier et d'aujourd'hui (affiches, tableaux, films, livres, maquettes d'animaux, objets et meubles d'époque). Ouvert, sur réservation, les vendredis, samedis et dimanches de 12h30 à 20h00. Les vendredis et samedis de 20 heures à minuit : dîner sur réservation (maximum dix personnes) comprenant un repas complet, une visite guidée, un choix de jeux et de sujets de conversations thématiques librement choisis.
http://www.musee-des-vampires.net
http://www.morsure.net/societe/musee_des_vampires.php

AFP - 10/08/2005