COPULA CUM DAEMONE HORS SERIE #1, "Spécial Sexe"

1er semestre 2004

Hiver 2003, 4 E (+6 E avec la vidéo et son carnet graphique ltd to 69)
104 p. A5, N&B photocopié,
en Français

" Réservé aux adultes ", est-il précisé sur la couverture... En effet, ce numéro possède un contenu 666% SEXE, comme il aime à l'annoncer! Que les petites vierges effarouchées ou les puristes " ultra-evil " rigoristes et coincés aillent se faire foutre, car c'est bien de CUL dont il s'agit ! Il est vrai que les photos de femelles aguichantes en tenue d'Eve ne sont pas une nouveauté pour les lecteurs assidus de CDD ; mais là, c'est le contenu qui devient CHAUD CHAUD CHAUD ! Et dans tous les registres : des interviews plus ou moins déjantées et parlant de cul comme des camionneurs (Ze Barges, Hemoroidz Ov God, Lord Azmoth...), des historiettes coquines et cochonnes extraites du future livre de la sensuelle Luna (" Histoires révolutionnaires d'une Sans-culotte "), des morceaux choisis de poètes célèbres qui surent aussi faire rimer Art et braquemart (Ronsard, Apollinaire, etc.)... Le tout enrobé de photos et images pieuses, telle Luna pratiquant l'auto-cunni ou confondant vibro avec objets divers et variés...
Et pour les plus chauds d'entre vous, le carnet graphique et la vidéo sauront vous ravir : 52 p. de photos noir & blanc illustrant la technique graphique du " Copyart ", très en vogue aux USA...Avec le superbe petit cul de Luna (et certains autres) comme inépuisable modèle !!! Pour ceux qui croiraient, que tout ceci n'est qu'un honteux prétexte à la débauche, voyez la vidéo afférente pour vous convaincre que vous avez... raison ! Ah Ah ! 2 heures de cul pur et dur ! Une vidéo 100 % amateur : de la spontanéïté naive, mais aussi du plaisir et de la bonne humeur entre les " acteurs ", avec Kurgan à la caméra : Luna se touche, suce, se fait enc..., se retouche longuement (quelle touffe ! Heureusement qu'on la rase à la fin ! Sur que le chien devait être jaloux d'un poil si soyeux! "Avec clito-réal, elle le vaut bien!"), et ressuce chaleureusement ses invités, montre son adorable petit cul dans tous les lieux publics possibles (trains, parking...) ; et sur la fin, ça tourne à la partouze avec lesdits invités ; on picole, sur fond de musique noise, punk, rock, raw BM (Luc Mertz et ses groupes... !), le tout souvent filmé avec une lumière naturelle, blafarde et crue, ce qui donne parfois un feeling malsain et pervers aux ébats. Enfin, les boni n'échapperont pas aux plus attentifs: une (énième) bonne branlette de Luna dans sa voiture puis une tripotée de scènes d'urolagnie (de pisse pour les incultes) cloront magistralement le tout ! Trique garantie ! Amis poètes, bonsoir !

Autocrator