La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Les TEMPLIERS - Chapitre I

Les Templiers Fanzine

Juillet 2010

7 Euros
32 pages - Noir et Blanc

Si le Doom plonge ses racines au plus profond de l'Histoire du Metal (pour s'en convaincre, il suffit de réécouter les premières notes de Black Sabbath de...BLACK SABBATH), son exposition reste cantonnée en deçà de celle dont bénéficient d'autres styles peut-être plus extrêmes, mais aussi plus récents (Death, Black...).
Aussi, l'initiative prise par Annick Giroux et François Patry de lui consacrer l'ensemble d'un fanzine est elle des plus salutaires et offre du grain à moudre aux férus du genre en quête d'informations. Cette publication est au format A4 (enfin à peu près, le A4 québécois ?) et comporte 38 pages en noir et blanc (violet et noir pour les couvertures).
Pour ce premier numéro, nos Templiers ont mis à l'honneur certains des plus grands noms du genre : PAGAN ALTAR, ORODRUIN, PENTAGRAM, SAINT VITUS... mais ouvrent tout de même leurs pages à des formations plus récentes : RITUALS OF THE OAK... La place accordée aux interviews est conséquente (7 pages pour PAGAN ALTAR par exemple) et les rédacteurs semblent connaître les biographies des interviewés dans leurs moindres détails, même dans les périodes les plus reculées de l'Histoire des groupes concernés. Ce qui frappe le plus, c'est la dévotion dont les musiciens et leur oeuvre font l'objet.
Le même constat peut être dressé à la lecture des live reports, vu que les Templiers semblent transportés dans un autre monde pendant les concerts («...comme un rêve dont on ne voudrait jamais se réveiller»). Enfin, le fanzine se livre à l'incontournable exercice de la chronique discographique (sur 5 pages) : HEAVEN AND HELL, FUNERAL CIRCLE, CANDLEMASS, COUNT RAVEN...
En termes de présentation, cette publication tient plus du véritable magazine en noir et blanc que du fanzine photocopié à la va-vite. La mise en page sur 3 colonnes permet une lecture aisée, et lesdites pages sont toutes ornées de motifs (géométriques, médiévalisants...) dans leurs marges. Il y a même une page de publicité, c'est dire.
Cette considération commerciale m'amène au seul point noir de cette chronique. 7 Euros pour un fanzine, ce n'est pas donné, mais vu la rareté des publications entièrement consacrées au Doom et sachant que celle-ci nous parvient directement d'outre-Atlantique, le sacrifice n'est finalement pas bien grand. En outre les 200 premiers exemplaires sont (étaient) accompagnés d'une compilation regroupant notamment : ORODRUIN, SAINT VITUS, PROCESSION, HOODED PRIEST, NORTHWINDS, CAUCHEMAR, COUNT RAVEN...
Prochaine offrande prévue pour Novembre 2010.

Doom on !

Sargon