La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Même en clair, Canal + a toujours l'esprit crypté

Musique

Canal Plus

HAAAAARRRRGGGGG, putain de tube cathodique de merde !

Canal Plus - Karl Zero « Canal pute » , après « M-suce » , s'attaque au Métal, notre passion, dans leur émission de propagande totalitaire « Le vrai journal » (soit dit en passant pire qu'un « vrai » comme l'on peut en voir à 20h). Karl Z, comme zéro, pas comme zyklon, nous propose un ramassis d'humour merdique et d'info/intox.

Putain, mes mains en tremblent encore de rage !

Zappant pour trouver un programme potable dans la boîte à merde ce dimanche 26 décembre vers 13h45, je tombe sur Karl Zéro et son « journal » . Sur les écrans de fond du plateau une image de « métalleux » m'interpelle, puis le titre de l'émission les « Faux prophètes » me laisse espérer un reportage-bouse sur le métal. Je ne fus aucunement déçu, Karl et ses journalistes terroristes furent à la hauteur de mes plus grandes espérances.

Tout commence avec un reportage sur une secte emmenée par un certain Burger (non pas jésus, Moïse ou Mahomet !) prônant l'instinct, la bouffe crue et l'inceste... Après cette charmante mise en bouche, M. Zéro enchaîne sur un sujet qui semble lui paraître plus grave, concocté par un certain Bruno Fouchero, le rapport entre le métal / satanisme / extrême droite / Odinisme / Toulon / Cannibal Corpse... Averti sur le sujet, j'ai pu constater que ces cons de journalistes se sont hautement mélangés les pinceaux dans leur soupe sûrement tirée d'Internet, source aussi informe qu‘inépuisable d‘ « infos » ! Bref.

Une interview de quatre amateurs (c'est bien le mot qui leur convient !) de métal, t-shirt Cradle Of Shit et cheveux en cours de pousse à l'honneur. Et voilà qu'un de ces connards se recroqueville dans sa moumoute pour nous interpréter gracieusement un titre de Cannibal Corpse, au chant uniquement bien sûr. Après cette démonstration, ce trou du cul nous explique les paroles édifiantes (et hautement satanico-sectaires-extrémistes de droite, comme tout fan de Cannibal Corpse le sait !), bégayant comme un âne, entouré de ses trois potes, assis dans leur putain de canapé. Le témoin suivant, lui, nous informe avec un grand naturel qu'il est apprenti en occultisme et qu'il attend sagement que son maître le trouve, pendant ce temps là le cameraman prend soin de zoomer sur la gueule boutonneuse et sur le pentacle que ce « néophyte en rituel vampiro-goth du dimanche » arbore autour de son col roulé de fiotte.

S'en suit un tourbillon d'images d‘archives, telles : tags blasphématoires sur des rochers en bord de mer (!?!), d'interview de la famille des membres de groupe de la scène Toulonnaise (!?!) et d'autres plans sur le pourfendeur de prêtre ayant sévi en Alsace ; l'enchaînement se veut rapide pour perdre le téléspectateur « lambda » . On a put aussi y découvrir avec bonheur des fanzines quasi-inconnus au bataillon : Deo Occidi (NS BM - RIP), un certain « Napalm Rock, » ‘zine qui d'après la voix-off, était vraiment le plus dangereux car il faisait un parallèle directe entre musique et politique d'extrême droite ! Quel bande de bigleux !

Retour platea. Pour conclure, l'équipe de Karl Zéro nous apprend qu'Odin serait lié à tout ça, bouououou, pas bien. Et il en déduit que c'est pour cela que le Front National fait de bon score en P.A.C.A, Alsace et Nord... Je caricature mais c'est bien ce que le con de devant sa télé a du comprendre. D'autant que, Zéro, ce gugusse à la gueule de présentateur vichyssois bien soignée a lui-même un lourd passif de militant d'extrême-droite à solder : ces caricatures antisémites (« Tintin est-il juif? », une de ses « oeuvres » ), par exemple, faisaient sûrement bien rire ses camarades au bras tendu, dans sa jeunesse... Mais la vraie blague est de le voir maintenant s'ériger en moraliste parfaitement « politiquement correct » sur une chaîne de beaufs amateurs de foot !

Ce coup de gueule se veut spontané et n'a d'autre but que de me défouler et éventuellement d'informer nos camarades sur ce qui se passe dans de tels émissions TV. Finalement tant mieux pour l'image de la musique extrême (oh ! Quel vilain mot : ça fait « extrême » comme « extrême...droite » ), que l'on nous chie dessus et que l'on nous prenne pour des cons, nous en sortirons plus forts. Tous ces faits sont liés et font l'histoire de notre mouvement musical mais il ne convient pas de les exposer, que cela soit sous un œil moqueur, angoissé ou autre et avec tant d'imprécision (adjectif finalement approprié pour définir le travail des journalistes / sociologues / docteurs en théologie qui essayent de se pencher sur le satanisme). Autre point négatif, l'adolescent con en mal de rébellion ne pourra qu'accrocher...

HAIL SATAN !

S.N. et Autocrator