La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Qu'est-ce que la pop ?

Musique

Le scalpel de Zek frappe à nouveau dans ce gueularium, car il est vrai que nous avons un faible pour ses découpages à vif ! Le voilà en train de tailler une grande figure de la pop, pour notre plus grand plaisir...

"Il y a un bail que je voulais parler d'Imagine de John Lennon, qui est incontestablement l'hymne national des nihilistes baba-cools:

Imagine

Imagine there's no heaven,
It's easy if you try,
No hell below us,
Above us only sky,
Imagine all the people
living for today...

Imagine there's no countries,
It isnt hard to do,
Nothing to kill or die for,
No religion too,
Imagine all the people
living life in peace...

Imagine no possesions,
I wonder if you can,
No need for greed or hunger,
A brotherhood of man,
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say Im a dreamer,
but Im not the only one,
I hope some day you'll join us,
And the world will live as one.

On notera d'abord l'indigence des paroles, accessibles à un débile mental.
On observera ensuite que notre bien-pensant nous assène qu'il est facile d'imaginer un monde sans conflits, sans religion, sans nationalisme et sans propriété privée, mais qu'il est bien incapable de nous évoquer concrètement le contenu de ce monde autrement que par des abstractions telles que "peace","love","all together" et autres niaiseries.

Pas de religion?
Pas de bataille de Lépante, pas de Taj Mahal, pas de croisades, pas de chapelle Sixtine, pas de guerres de religions, pas d'empire des Francs, pas de cathédrales, pas de calvaires bretons, pas de jésuites du Paraguay, pas de sorcières de Salem, pas d'éthique du capitalisme, pas de Mahabarata, pas de Péguy, pas de Claudel, pas de Rubens, ni de Tolstoi, et encore moins de Messiaen ni de Poulenc, pas de requiem de Mozart, ni de Missa solemnis de Beethoven, pas de Bible, pas d'évangile, pas de Coran, pas de Somme théologique, ni de discours de la méthode, pas de Spinoza, pas de métaphysique, pas de pyramides de Louqsor, pas d'abbayes cisterciennes, pas de chants slavons, pas de jérusalem, pas de mur des lamentations, pas d'enluminures gothiques, pas de mosquée de Cordoue, ni de Paris, pas d'Angkor Vat, pas de temple de Jupiter Capitolin, ni de Parthénon, pas de Messie de Haendel...il restera peut-être le palais de Ceaucescu, et celui de Kim-il-Sung, pour faire bonne mesure.

Pas de propriété privée?
pas de révolution industrielle, ni de chemin de fer, ni de commerçant du coin, ni de moyen d'avoir la paix; pas de ferrari, pas de porsche, ni même de lada, pas de yacht, et puisque le tien ne t'appartient plus, John, je compte m'inviter dessus avec tous mes cousins. Pas de brevets, pas de recherche, pas d'innovation, pas d'échange, pas de croissance, pas d'économie, pas d'agriculture...

Pas de nation?
Pas de guerres, oui, mais pas non plus de révolutions, ni de décolonisations, ni d'histoire...ni même de lois et de démocratie.

Le sort du Bonobo (Lire aussi " typologie du bobo " dans ce gueularium), ou, mieux, de la plante verte, voilà ce que nous promettent les gauchistes".

Lu sur : zeksblog.blogspot.com