La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Qu'est-ce que la techtonik?

techtonik

Musique

Les cons ont toujours eu leur danse. Celle des canards, la chenille, du tapis, la queue-leu-leu, la macarena, la lambada etc. Ça ne manque pas et ça se renouvelle selon les modes.
Destinées le plus souvent aux campings pour permettre à leur clientèle de déchets humains de secouer leurs panses pleines d'alcool bon marché, entre deux concours de t-shirts mouillés, ces rituels gesticulants se trouvent le plus souvent réservés à une faune dont la jeunesse n'est plus qu'un lointain souvenir.
Laissant de côté ces tristes spectacles, leurs enfants ont trouvé LEUR danse bien à eux : la tecktonik ! D'ailleurs, à les écouter, c'est plus qu'une danse, c'est une façon de vivre ! On nous avait déjà fait le même coup avec le disco en 76...

Erigée en phénomène de société par des médias paresseux, dont le moindre buzz sur le Net se termine en tête de gondole du journal de 20h, la tecktonik est pratiquée par toute une bande de macaques qui ont enfin trouvé un zoo accueillant.
Le danseur de tecktonik se voit de loin. Il porte généralement beaucoup de couleurs flashy, avec une nette préférence pour le rose tapette et la pisse fluo. Ses t-shirts sont moulants et aussi serrés que les slims, ces fameux jeans qui rendent stériles... A ses pieds, des baskets Converse, histoire de se la jouer rebelle de Châtelet. Non content d'être vestimentairement ridicules, ces gens-là s'affublent de pseudonymes les enfonçant un peu plus d'avantage : Bogoss-TCK, TCK-Devil, TCK-OUILLE etc. Notez également qu'ils s'appellent comme ça entre eux !...
Ajoutez à cela une coiffure emblématique, la fameuse crête enduite de gel fixation « BTP », que l'on porte généralement avec un mulet et parfois quelques touches de maquillage bon marché. Le mâle tecktonik ressemble en fait beaucoup plus aux mignons d'il y a quelques siècles. Si en plus il a un tatouage tribal, alors là, c'est le top du top du rebelle original, insoumis et indomptable, et ça veut dire en plus qu'il est majeur...

Généralement, la danseuse de tecktonik est plus jeune de trois ou quatre années que son mâle et elle vient de découvrir les serviettes hygiéniques en même temps que le Metropolis, boîte de beaufs à la puissance 1000, située en grande banlieue parisienne, et digne certains soirs des pires « dancings » des campagnes les plus reculées.
Habillée en petite pute fashion, elle paie son entrée avec le blé de papa/maman, qu'elle dira avoir volé mais qui n'est que son argent de poche hebdomadaire, et se dépêche d'avaler son Smirnoff Ice offert avant de descendre au sous-sol de la boîte chercher quelque chose de plus consistant à se mettre derrière la cravate et qui la fera carburer toute la nuit. Ben oui, la tecktonik, ça demande de l'énergie quand même et quoi de mieux que les produits chimiques de synthèse pour ça ?...
En les voyant tous piétiner la piste de danse, on constate également les méfaits qu'a provoqués le DDR sur la jeunesse actuelle...

Nous sommes des profanes, nous ne pouvons donc pas dire à quoi sert la tecktonik. Eux seuls le savent. Sur leurs Skyblogs, ils exposent en langage SMS leur philosophie. - « 0n é la p0ur kifé ! » comme dit Jeyjey, figure emblématique et acnéique du mouvement, trop heureux de rebondir après avoir raté ses études, et qui vient nous présenter son « crew » dans toutes les émissions qui daignent l'inviter, souvent pour se foutre de sa gueule ; sans oublier ses vidéos sur Youtube où il se désarticule tout seul dans sa chambre de 1m² sur une exquise moquette violette. Le bon goût l'accompagne partout lui...
N'oublions pas non plus Lili Azian, brave génisse à face de lune et aux cuisses de rugbyman qu'elle ne nous prive jamais de dévoiler, ainsi que d'autres parties de son corps, en bonne exhibitionniste qu'elle est. Ça muscle sec de danser toute la journée ! Mais ce n'est pas grave, quand la mode de la tecktonik sera passée, c'est-à-dire le mois prochain, elle pourra toujours planquer ses gros jambons à son boulot. C'est l'avantage des caissières de supermarché, on ne leur voit que le haut.

Tous ces paumés sont narcissiques au possible, comme tous les complexés. Intérieurement creux, ils ne peuvent que compter sur une vitrine extérieure pour exister. Ils adorent se montrer, se faire applaudir, entendre des compliments, être vus et enviés. C'est leur moteur.
De la même façon que les candidats de la Star Ac ne sont pas nés pour être chanteurs, les « figures » de la tecktonik ne sont pas nés être danseurs. Ils s'en foutent de ça, ce n'est pas une vocation chez eux mais uniquement un moyen afin de devenir riches et surtout célèbres ! C'est ça leur seul et unique but à tous ces pouilleux. La gloire et tout ce qui va avec !
Les danseurs de tecktonik ont beaucoup en commun avec les cosplayers. Ils ont fait du ridicule un mode de vie mais, comme eux, n'essayez même pas de leur dire qu'ils sont grotesques. Pour eux, ils sont des dieux. Ils sont beaux, intelligents et sont l'élite de la jeunesse. C'est du premier degré total. Leur seul argument contre leurs détracteurs est : - « Essayez de le faire ! » Non merci, nous avons le sens de la dignité nous.

A ce propos, comment danser la tecktonik ? Grande question existentielle que se pose la plupart des p'tits beaufs de nos jours. Jpop Trash vous donne gratuitement le mode d'emploi infaillible pour cela. Oubliez la technique, tout est une question d'imagination.
Mettez-vous d'abord dans l'ambiance avec leur zik, qui n'est qu'une purée délayée de synthés. Trois accords en boucle pour la ligne de basse, une mesure en quatre temps, 150 BPM, une grosse boîte à rythme dessus, quelques effets et hop ! Vous avez de la tecktonik. Mélodie ? Y'en a pas. Harmonie ? Y'en a pas. Des sons clairs ? Y'en a pas. Mais qu'importe ! On n'est pas là pour écouter, juste pour se trémousser et pour cela, le beat suffit. N'importe qui avec un clavier cheap à 100€, sans savoir lire une seule note de musique et n'ayant aucun sens du rythme, peut faire de la tecktonik. Il suffit juste d'avoir les bons programmes, l'ordinateur fait tout à votre place. Cette dysenterie électronique n'est rien d'autre que la digne suite de la techno sous Amiga du début des années 90, les 2Unlimited et autres Snap qui nous ont tant pollué les oreilles et le reste.
Bon, maintenant que vous avez l'ersatz de musique, et bien dansez maintenant ! Alors c'est très simple. Vous allez imaginer que vous êtes dans une manifestation et que les CRS chargent. Ils tentent de vous donner des coups de matraque mais vous, vous êtes plus rapide que l'éclair alors, vous essayez de les éviter. Ces mouvements d'esquive forment les oscillations de base de la tecktonik pour votre corps. Soyez mou, flexible, comme monté sur ressort. Associez à cela des mouvements des bras et des mains comme si vous deviez vous protéger la crête de coups que vous ne pourriez éviter. Vous savez, cette position-réflexe qu'ont tous les gosses battus dès que leurs parents s'approchent d'eux trop vite et par surprise. Essayez de suivre le bruit des « poum tchak poum tchak », répétez tout ça à l'infini, ou tant que la musique tourne, et admirez le résultat dans votre miroir. Ça y est, vous voilà transformé en danseur de tecktonik ! N'attendez plus ! Enfilez votre étroite tenue de con, enduisez-vous les cheveux de votre morve et courrez vite au Metropolis. On va enfin vous aimer !...

Kiffeurs des villes ou des champs, même race de cons ! On distingue tout de même le danseur de tecktonik de province de celui de la capitale à une seule chose : ses dents. Le campagnard en prendra toujours grand soin. Pourquoi ? Parce que lorsqu'on habite dans un bled, et que la seule boîte du coin se trouve à 70 bornes, ça fait du chemin à parcourir. L'allée ne posera généralement pas de problème, mais le retour si. Rentrer à cinq en bagnole, avec, en moyenne, deux grammes d'alcool dans le sang chacun, en se prenant pour Sébastien Loeb sur une petite route qui serpente et en pleine nuit, c'est la roulette russe et certains d'entre eux termineront leur fiesta dans le fossé après plusieurs tonneaux. Voilà pourquoi les danseurs de tecktonik provinciaux prennent tant soin de leur dentition : par précaution et permettre ainsi une identification plus facile de leurs cadavres en morceaux par le médecin légiste.

Avec à peine quelques mois de vie au compteur, la tecktonik a déjà été récupérée par de vieux-jeunes Parisiens qui se sont très vite emparés de la chose et ont développé autour d'elle tout un marché hautement lucratif, vendant pêle-mêle sous ce nom boissons, compilations d'artistes Fruity Loops, salons de coiffure et produit de beauté. La tecktonik est un véritable rêve éveillé pour des commerciaux toujours avides de voler une mode non déposée et de s'engraisser dessus le temps qu'elle durera. Nos kiffeurs ont beau passer à la télé, ils sont toujours aussi fauchés. Ce mouvement qu'ils ont lancé, et qui triomphe actuellement, ne leur rapporte que dalle. Sur chaque produit vendu estampillé « tecktonik », pas une thune ne leur tombe dans la poche. Ils ne sont que des VRP bénévoles que l'on paie en quart d'heure de célébrité.
Le manque de personnalité de ces imitateurs d'épileptiques sous ecstasy, pantins à la peau grasse ne sachant même pas s'exprimer correctement à la télé car totalement incultes, en bons sous-produits carnés issus des usines d'équarrissage que sont TF1 et Skyrock, font d'eux l'archétype même de la fashion victim cheap et manipulée. Mais eux ne se rendent compte de rien. Pire même, en plus de croire d'être célèbres et adulés, ils pensent également être des précurseurs, trop heureux d'être soutenus par des « stars confirmées », comme Tekilatex, Yelle, nouveau membre du club et ses fringues foutant de la conjonctivite, et même Lorie, la Boa française, dont le public a maintenant dépassé les 10 ans d'âge et qui l'a lâchement abandonnée pour rejoindre le fan club de Tokio Hotel...

On rigole déjà des danseurs de tecktonik à l'heure actuelle alors imaginez ce que se sera dans dix ans quand on retombera par hasard sur leurs photos et leurs clips... Le réveil va être dur pour eux. Tant mieux !

http://jpoptrash.nihon-fr.com