La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Un bien beau documentaire sur Cradle of Filth

Musique

Comme si les trophées hard rock ne suffisaient pas pour me mettre de mauvaise humeur, MCM m'impose (oui d'accord, j'aurai pu zapper sur XXL pour me mater un film de qualité, mais j'ai le droit aussi de regarder de la merde, c'est mon choix!), un documentaire sur Cradle avec le nouveau clip et des extraits plus ou moins long d'anciens titres ainsi qu'un passage live et quelques mots du sieur Dani. Voilà. Non, je déconne, il est temps de dire du mal de cette enflure. Déjà le gros con de Dani à grossi, Sony lui à donner suffisamment d'argent pour qu'il se paye les meilleurs resto du monde. Son clip reprend des idées d'un cinéaste italien (bien évidemment les bons artistes sont capables d'innover) et on constate que sur le passage live il y a des demoiselles à moitié nues, et oui, quand on fait de la merde, le seul moyen d'attirer le public aux concerts, c'est de montrer des filles à moitié à poils, mais je vais dire au puceau qui écoute Cradle of Shit, écoutez et surtout regardez Rockbitch, là vous aurez des femmes à poils et en coulisse vous pourrez vous tapez de la donzelle, quoi que, pour les homosexuels, sodomiser Dani serait un privilège! Et je ne vais pas épiloguer sur la musique qui est de plus en plus navrante, avec des musiciens de moins en moins bons, et des compositions de plus en plus désorganisées et tordues, et en plus il se vente qu'il a payé 60000€ pour les parties faites par un orchestre symphonique (si il veut, je fais la même chose sur CUBASE pour 600 €, ça paraîtra plus réaliste!). Vive Cradle, vive Soulfly et vive la connerie humaine. Quel soirée, là prochaine fois je m'abstiendrai de regarder la télé et je me passerai plutôt un bon Cannibal Corpse, ainsi je ne passerai pas le reste de la nuit à vomir devant la cuvette des WC.

Réponse d'Anthem, un lecteur : La petitesse dans le milieu Métal

Il est normal de réagir après avoir lu un coup de gueule concernant le documentaire sur Cradle of Filth sur MCM, car je vois que certaines personnes sont très fières de leurs petitesse.
Il n'y a rien de tel que de terminer un débat critique sur un documentaire sur Cradle of Filth en concluant sur la phrase : "la prochaine fois je ferais bien de me mater un Cannibal Corpse". Rien de tel pour foutre en l'air le peu de crédibilité qu'on puisse dégager lors d'un débat (?) concernant la validité de la qualité d'un groupe.
Voyez-vous, je suis sur que la personne qui a maté ce documentaire (du début à la fin visiblement) n'a jamais lu les paroles de Cradle, mais seulement les textes de Chris Barnes ou Corpsegrinder. Je pense que cette personne à du nier les connaissances littéraires dont fait preuve le brillant (et oui) Dani mais peut tout à fait accepter l'admiration dont fait preuve les vocalistes/paroliers de canniboule pour les films de A.Romero. Je pense que cette personne n'a jamais écouté un album de Cradle avec ses oreilles mais avec son trou du cul : la même manière que l'on écouterait un bon disque de death.
Critiquer sans argumenter - ou en prenant des arguments tels que "l'inspiration ne fait pas preuve d'innovation alors c'est à jeter" (surtout quand on voit que Cannibal Corspe évolue en termes d'artwork, de paroles, de concept pour chaque album et clip) - est quelque chose d'inexcusablement bête et qui me donne envie de prier, pour que personne, mais alors PERSONNE, qui est nouveau au métal, puisse rencontrer une telle personne.
Tu vas écouter du Cannibal corspe pendant combien de temps l'ami ? toute ta vie ? tu as déjà comparé les hobbies de Jack Owens avec ceux de Dave Pybus ? Tu as pris la peine de faire ça avant d'écrire...d'éxecer ton "coup de gueule" ?
Métalleux ou pas, réfléchissez, tolérez, investiguez, mais ne soyez pas petit dans l'esprit. Là encore vous faites ce que vous voulez, mais de savoir qu'on puisse lire de telles choses, après maintes et maintes lectures des mots pondues par Dani Filth (qui me gave aussi, croyez-moi), est plutôt dur à accepter.

voilà, vive Canniboule, vive les vieux Cradles, vivent les métalleux qui ont des choses intéressantes à dire et qui font preuve de critique intéressante.

KHARÔN, 05/03