La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Un imam explique comment battre sa femme conformément au Coran

Religion

Exit ! Le ministère de l'Intérieur a promptement renvoyé Abdelkader Bouziane, l'imam salafiste de Vénissieux, en Algérie le 21 avril 2004, son pays d'origine, où on ne doute pas qu'il rencontrera, parmi les bons apôtres du FIS, des GIA et du GSPC, des disciples plus accueillants à ses vomissements. Dans un entretien paru dans le numéro d'avril 2004 du mensuel Lyon Mag', l'imam avait exprimé, sans timidité ni l'ébauche d'un doute, que la femme n'est pas l'égale de l'homme, qu'on peut la battre et de quelle manière, que lamusique est un péchéet que, finalement, il souhaitait que la France, comme le monde entier, devienne une république islamique. Obsession maladive du sexe, mépris de la femme, haine de tout ce qui ne ressortit pas de l'islam, l'imam, loin de livrer des élucubrations personnelles, s'avérait être un lecteur appliqué du Coran.

L'émoi qu'ont suscité ces propos barbares atteste pourtant d'une hypocrisie que l'expulsion rapide ne fait qu'entériner. S'étonner qu'un responsable musulman enseigne l'art des violences conjugales relève d'une cécité coupable que quasiment aucun analyste ou politicien qui se sont exprimés sur le sujet n'a cherché à dévoiler. Si affirmer que le mari est autorisé à battre sa femme relève d'une horreur sans nom, oser reconnaître que ces conseils figurent explicitement dans le Coran demande une lucidité et un courage que personne n'a montré ! Le verset 38 de la sourate 4 ne laisse aucune ambiguïté sur la barbarie intrinsèque au Coran, le texte est suffisamment clair pour ne pas laisser aux révisionnistes le soin de requérir l'astuce mensongère de l' ''interprétation'' du texte dit ''sacré''.

Expulser ou traduire devant la justice un croyant prônant l'usage de la violence envers les femmes est une mesure évidemment salutaire et qu'on ne peut qu'encourager (Jean-Marie Le Pen, s'exprimant sur LCI le 21 avril, a au contraire estimé que cette expulsion était ''bizarre, et assez injuste dans le principe''...). La justice espagnole avait, en janvier 2004, condamné un imam à un an et trois mois de prison pour des écrits similaires. Mais de tels propos contre les femmes et les non musulmans, constitutifs du fascisme musulman, ne disparaîtront pas tant que perdurera la croyance hypocrite en un islam modéré, ouvert, qui serait compatible avec les valeurs humanistes universelles. L'islam ne s'est constitué et ne s'est maintenu que par la violence, la haine, le racisme. Oser l'affirmer demande simplement de l'honnêteté intellectuelle et du courage, encore du courage.

DIFFERENTES VERSIONS DU VERSET CONTRE LES FEMMES DE LA SOURATE 4

S'il est un verset du Coran qui mérite d'être connu, c'est celui de la sourate des femmes où le divin texte exhorte le mari à frapper sa femme. Frapper sa femme, à moins qu'il ne s'agisse de la battre ou, dans la traduction plus pudique de Jacques Berque, de la corriger. Quant à celle de Si Hamza Boubakeur, sévir contre elles suffit, sans en préciser le moyen. Les nuances entre les traductions sont minimes et s'accordent toutes dans la légitimation du châtiment corporel de l'épouse. Huit traductions de ce verset de la sourate 4 sont ici examinées. Comme la numérotation peut varier, le verset apparaît au numéro 34 dans la plupart des éditions alors qu'il est noté au numéro 38 dans celle de Kasimirski et que Blachère indique les deux correspondances 38/34.

Et le résultat est à couper le souffle : selon la traduction, le sort réservé aux femmes par la grandeur spirituelle de l'islam est d'être battues, frappées ou corrigées. Sachant que, d'après les légendes musulmanes, le Coran est incréé (pas d'auteur humain ni de date ou de lieu de confection ce qui résout astucieusement les nombreux eccueils propres à l'élaboration de tout texte historique) et qu'il constitue la copie parfaite du "Livre conservé au ciel", la simple existence de ce verset brutal et misogyne suffit à rejeter l'ensemble du livre. Et l'islamophobie devient alors une attitude saine et naturelle.

Pour connaître les 8 traductions en français du fameux verset de la sourate 4 :athee.free.fr/sourate4.html

[Lu sur :www.atheisme.org]

Epilogue :le sort de ce sympathique imam a évidemment ému aux larmes notre classe politique bien pensante : son expulsion est alors vite annulée; le barbu fou d'Allah a précisé qu'il comptait bien revenir à Venissieux pour y prêcher la bonne parole... La suite des évenements bientôt dans cette page.

Atheisme