AIGRO MUCIFELAM

aigro mucifelam logo

Raw black metal, France

Septembre 2008

Derrière ce mystérieux nom se cache l'anagramme d'un autre gorupe qui l'est tout autant. En effet, Krof, acteur infatigable de l'UG, oeuvre dans de nombreux groupes ; mais cette fois-ci, c'est sur son projet solo, que nous allons nous pencher : la musique d'une noirceur quasi-impénétrable de Aigro Mucifelam mérite tout de même quelques éclaircissements...

1) Hailz Krof ! Daigne te présenter à nos lecteurs, car même si tu es loin d'être un novice dans l'UG français (membre de Maleficum Orgia, ex-Funeral et B.I.S.), le nom de Aigro Mucifelam est probablement nouveau pour eux comme il l'a été pour moi...

Et bien, AIGRO MUCIFELAM est un side project de MALEFICUM ORGIA, créé en 1994 dans lequel je suis l'unique membre. J'ai également été batteur pour EMPTYNESS, et je suis l'actuel batteur d'IBOGAÏNE et de KULFI. J'ai eu une multitude d'autres groupes mais ce serait un peu hors sujet.

2) Justement, comment a présidé dans ton esprit le choix d'un tel nom ?

C'est tout simplement le nom inversé de MALEFICUM ORGIA.

3) OK. Explique-nous pourquoi il t'a fallu 5 bonnes années pour libérer ce premier album « Lost Sounds Depraved », car si je suis bien informé, les titres en étaient composés et donc prêts bien avant?

Les titres ont été composés entre 1994 et 1998. Ils ont ensuite été enregistrés entre 1999 et 2001. Pourquoi? Parce que je ne suis pas pressé et je suis parfois fainéant. Mais il est vrai que j'aurais quand même aimé sortir tout ça avant.

4) Y a t-il eu des démos de faites avant, même confidentielles ou non distribuées ? Il n'est pas courant d'émerger de l'UG en franchissant directement l'étape importante de l'album signé...Est-il inconvenant d'avancer que c'est la renommée de tes projets passés qui ont décidé Insidious Poisoning Records a pactisé avec toi en version CD et vinyl ?

Et bien oui, il y a une démo mais elle était complètement pourrie, pas carrée, bref une horreur, donc pas distribuée. Pour Insidious Poisoning Rec., on s'est rencontré quand il est venu sur Marseille et là je lui ai filé une maquette et puis la suite, la voila.

5) As-tu déjà des retours personnels de cette production ? l'UG réagit-il encore favorablement à des productions si sincères, donc peu faciles d'accès pour des oreilles peu exercées et formatées par la merde ambiante ?

Oui, il y a quelques chroniques. Généralement les gens trouvent que c'est excellent ou alors que ça ne sert à rien. Il n'y a pas trop de juste milieu, c'est délirant.

6) En effet, « Lost Sounds Depraved », est une Ĺ“uvre unique et entière : on entre dedans ou l'on déteste : emporté par les tempi élevés, il est impossible que l'auditeur se dise « le titre 2 est cool, mais le titre 7 est plus trop sombre » ! Cette ambiance liant les titres est voulue, je suppose ?

Tout à fait. Je voulais faire quelque chose dans l'esprit de DARKTHRONE mais un peu plus soutenu et répétitif. Après il y a des titres que je ne voulais pas mettre, mais finalement, le producteur n'a pas eu tort d'insister.

7) Quels groupes t'ont transmis le virus de la rapidité & noirceur incarnée en musique ?

Oula !! Pour la noirceur je dirais VOIVOD, DARKTHRONE, BEHERIT, BLASPHEMY et je m'arrêterais là. Quant à la rapidité, SLAYER et MORBID ANGEL même si Morbid me dégoûte maintenant.

8) Comment et ou as-tu enregistré pour transcrire autant de puissance et de crasse mêlées dans ces titres? Par exemple, les transitions brutales entre les titres rappellent immanquablement celles entre morceaux d'un certain « Transylvanian Hunger »....

J'ai enregistré dans mon local de répétition avec un magnéto à bandes 8 pistes. Ensuite j'ai enregistré le chant dans ma salle à manger alors que j'étais malade. Et tout ça avec du matos de type système D.

9) Tu as pu faire tous les instruments toi-même ? Quel est celui que tu estime être le « tien » à la base ? (ou celui que tu manipules le mieux ?)

Oui j'ai fait tous les instruments ainsi que l'enregistrement et le mixage. Mon instrument est la batterie mais j'aime bien toucher un peu à tout, je ne peux pas m'en empêcher.

10) Parle-nous maintenant, si tu le veux bien, du choix de l'artwork ; j'avoue que son côté coloré et naturaliste m'a un peu induit en erreur... De ton point de vue, en quoi colle-t-il bien aux thèmes abordés dans les textes ? D'ailleurs, précises-nous quels sont ces thèmes...

Haha! Ca parle uniquement de drogue!!! Des expériences personnelles écrites voire transformées en histoire. Pour l'artwork, c'est tout simplement un des titres mis en image dans lequel je parle d'un homme qui fait un blocage devant la Lune sous LSD. C'est pour cela que la couleur mauve est si présente.

11) Peux-tu nous dire un mot sur l'actu de ton autre groupe Maleficum Orgia ?

Et bien l'album est sorti il y a quelques mois sur le même label qu'Aigro Mucifelam, mais pour l'instant on ne fait rien de spécial avec Maleficum Orgia. Il y aura peut-être un concert en 2009 prochain sur Paris.

12) As-tu gardé beaucoup de contacts de tes précédents projets ? Ou laisses-tu l'aspect « communication » à d'autres ? Si oui, quels zines & webzines nous conseiller ?

Je n'ai jamais eu vraiment de contact avec des zines et le peu que j'avais n'existent plus. Le groupe est toujours resté très underground et n'a jamais fait de promo via des flyers ou quoi que ce soit. Donc il n'y a pas trop de traces, exceptées quelques live tapes et vidéos.

13) Es-tu en relation avec les autres groupes de ta région ? Que penses-tu du mouvement « Black Legions » ? le dernier split vinyl ou figure Mutiilation a déçu notre rédacteur fin connaisseur de cette mouvance...

Dans les Black Legions je connais Willy de MÜTIILATION. On s'est revu à Bordeaux lors d'un concert de KRIEG et ça faisait plus de 10 ans qu'on ne s'était pas vu. D'ailleurs, il y a eu une sorte d'embrouille avec lui qui en réalité n'a jamais existé. Soit disant il devait venir me tuer lors d'un concert à Marseille où on jouait avec SAMAEL en 1993, mais ces des conneries. Sinon, les Black Legions sont sûrement les seuls à faire du True Black et donc je respecte beaucoup. Après je n'aime pas toutes les prods. Pour les groupes de la région, en fait il n'y en a plus vraiment, en tout cas pas en True Black.

14) Quelles dernières offrandes (black) métalliques conseillerais-tu à nos lecteurs les plus avertis?

Et bien rien! Et surtout pas les dernier WATAIN, SHINING, MAYHEM et j'en passe. Pour moi l'album récent que je conseillerais, n'est plus très récent en fait, il s'agit du « Desert Northern Hell » de TSJUDER. Il y a aussi le NEKROKAOS mais âmes sensibles s'abstenir.

15) Un dernier message avant de clore cet entretien ? merci à toi.

STAY HIGH & DRUNK!!!!! Cheers!

Autocratôr