CYTHRAUL

Cythraul

Black metal, France

août 2003

Après une bonne démo sortie confidentiellement, voici une interview de Tor Akin (guitariste et compositeur) de Cythraul, groupe toulousain officiant dans un black épuré de toute fioriture, réalisée par mon très cher collègue de Merowig?

1) Une fois n'est pas coutume, j'aimerais que tu me retraces l'histoire de Cythraul, le passé musical de ces membres mais aussi les motivations qui vous ont poussé à créer ce groupe dans le marasme actuel du Black Metal.

Hailz. CYTHRAUL est né peu de temps après que Dark Nuke et moi même faisions partie d' un même groupe de Black. Il nous arrivait de tester des compos beaucoup plus brutales et techniques avant les répétitions générales. Après la dissolution du premier groupe, nous avons décidé de regrouper ces compositions dans une demo-tape et de faire appel à Abbadon pour la Bass et le Chant. C' est ainsi que s' est tout naturellement formé le groupe. Ce n'était pas par un désir immature d' avoir son groupe de black metal pour en avoir un, nous ne nous sommes pas posés de questions.

2) Peux-tu me donner la situation actuelle du groupe ? Y'a-t-il eu des changements de line-up et peut-on s'attendre à une prochaine démo voire un album prochainement ?

Abbadon s' est plus ou moins fait virer, tout dépend de quel côté on se situe. Sa voix brute correspondait parfaitement à ce qu' il nous fallait pour cette démo. Mais désormais nous sommes sûrs de nous renouveler à l'avenir. Quant à la distribution de la démo, elle se fait actuellement au sein d' un tout nouveau label parisien, "SUCCUBIC TEMPTATION" au côté du groupe Eternal Majesty par exemple. Nous sommes également en contact avec le label toulousain "BATTLESK' RS", qui commence à avoir le bras long et il est possible que nous trouvions un arrangement à terme. Concernant une deuxième démo, toutes les conditions musicales sont réunies pour que nous puissions la sortir, des nouvelles compos encore plus brutales sont déjà mises en places... Néanmoins, les choses ne sont pas si simple et nous attendons le meilleur moment pour y songer sérieusement. Tout dépendra également des sollicitations que nous feront certaines personnes...

3) Parlons maintenant de la musique à proprement parlé. A l'écoute de votre première démo " Cosmic Maelström " on est surpris d'une part par le côté assez technique (surtout au niveau de la batterie ) et personnel de votre musique mais aussi par la cohésion et la structure de celle-ci qui donnent un certain impact. Quelles sont donc vos influences musicales et quels sentiments essayez-vous de transmettre au travers de Cythraul ?

Nos influences sont très diverses, nous ne nous cantonnons pas au seul style Black Metal sous prétexte qu' il correspond le mieux à notre état d'esprit. Bien entendu, nous ne puisons que dans les domaines extrêmes du métal: Black, Death, Thrash et certains de leurs dérivés... toute musique sincère et innovante est bonne à prendre, bien que cela se fasse rare ces temps ci. La technique, la cohésion et la structure des morceaux que tu relèves sont au service du concept développé tout au long de la démo. Le Chaos prend des formes diverses et indéfinies, d' où le recours à la technique pour marquer cette complexité. De plus, bien que le Chaos symbolise le désordonnancement en apparence, il répond en réalité à une certaine logique, d' où la présence ponctuelle d' éléments surprenants malgré une certaine cohérence dans l'ensemble.

4) " Cosmic Maelström " ? Voilà un titre assez inhabituel pour une production Black Metal?On a plutôt tendance, soit à voir des textes à tendance satanique soit des textes politisés?Quels sont les thèmes abordés ?

Des textes politisés, soit, chacun fait ce qu' il veut mais par rapport au black, je ne vois pas trop le rapport. Le black n' est pas un moyen de revendication sociale, c' est bien plus profond et mystique. Des textes sataniques, bien entendu mais on peut aborder le règne du mal de différentes façons. Nous avons choisis de le faire plus ou moins indirectement. Nous traitons de l' annihilation totale mise en mouvement par le chaos. Ce chaos survient progressivement à trois échelles différentes réparties entre trois morceaux principaux: à l' échelle d' un individu; à l'échelle des mondes, de toute espèce vivante; à l' échelle du Cosmos. Cela me parait très con à expliquer, il faut écouter, n' est ce pas d' abord de la musique.

5) On voit sur la démo une longue citation de Lovecraft ?Peux-tu l'expliquer et nous dire ce que représente cet auteur pour toi ?

Lovecraft est important à mes yeux, c' est certain. Mais dans CYTHRAUL, il ne prend pas une part importante. Le texte cité est celui dont je me suis personnellement inspiré pour composer le premier morceau "Graveyard of the Universe". Il était un très bon moyen d' introduire le concept ainsi que de rendre hommage à quelqu'un qui a sans doute eu l' une des plus grandes imaginations de tous les temps. Son mythe est une leçon pour quiconque cherche à entreprendre une démarche créatrice orientée vers le fantastique, c' est d' ailleurs pour cette raison qu' il est souvent cité comme référence.

6) De nos jours on assiste d'un côté à une prolifération de groupes et de fans de NSBM (et sa nouvelle variante :le metal identitaire) et de l'autre à celle d'un cirque d'opportunistes passant leur vie sur les divers forums (sauf quand ils posent avec la " evil attitude " devant les appareils photo de leurs petits camarades) , voulant être le plus oldschool et extrême possible, se réclamant des vieilles entités du Black alors qu'ils écoutaient encore du Neo Metal il y a 6 mois (à quelques exception près?). J'aimerais donc avoir ton opinion sur ces divers courants et savoir si tu as une vision particulière du black.

J' ai déjà donné ma vision du black plus haut, c' est un état d' esprit beaucoup plus profond et mystique que celui qui accompagne les revendications politiques ou qui prône le culte de l' apparence. J' ai l' impression que ces gens ne font même pas l' amalgame, ils passent l' un avant l' autre. Ca les regarde mais je trouve incohérent pour eux de se mélanger au véritable mouvement black. Cependant, il semble y avoir des progrès puisque l' on a choisi de dégager cette nouvelle variante que tu cites de toute référence au black metal en le dénommant simplement "métal identitaire"...

7) Récemment j'ai appris que tu étais membre " session " du groupe Arkham mais que tu avais aussi un projet " ambient ". Peux-tu nous en dire un peu plus ?

( rire ) C' est vrai que d' avoir un projet ambient quand on a un groupe de black est très à la mode en ce moment... il n' est pas très difficile de pianoter des sons préenregistrés sur un clavier Yamaha alors tant qu' à faire... UTOPOS n' a rien à voir avec ce que l' on peut trouver d' ambient sur le dit "marché underground". C' est le mélange de diverses influences de la musique classique avec quelques touches extrêmes ( guitares et vocaux). Ce n' est pas aussi léger que l'ambient. J' y mets actuellement toute mon énergie et mon savoir faire. Une démo sera disponible pour les mois de Juillet-Août. utoposia@hotmail.com ARKHAM enregistrera le mini-cd prévu de longue date dans les mois qui viennent. Il est produit et distribué par BATTLESK' RS. Je ne me sens pas habilité à en parler davantage ici même.

8) En France, quand on parle de Black Metal tout le monde fait référence à la scène parisienne (avec Temple of Baal, Antaeus ,Eternal Majesty?) ou bien à la scène du Sud Est?J'aimerais donc que tu nous parles de la scène de ta région (région toulousaine). Quels en sont les groupes prometteurs ?

Aucune idée, je n' entretiens de rapports avec aucun de ceux qui s'assimilent à la scène black toulousaine à proprement parler et je ne leur prête aucune attention. "Une scène black", le phénomène m' a toujours paru stupide. En revanche, je me permets de saluer ARKHAM, NECROCULT et NUIT NOIRE et les assure de tout mon soutiens.

9) Parlons maintenant des différents évènements actuels?Souvent les groupes de Black traitent de sujets comme la guerre, quel est ton avis personnel sur la guerre en Irak ? Souhaiterais-tu qu'un dictateur bienveillant balance une petite bombe nucléaire ou un virus inconnu sur les millions d'abrutis (tu sais, ceux qui ont un avis sur tout, qui sont de toutes les manifestations et de toutes les grèves) qui peuplent la France ? Non plus sérieusement un petit mot sur la situation de la France en cette saison propice aux multiples revendications ?

Il y aurait vraiment beaucoup de choses à dire. En tout cas, ces évènements nous montrent à nouveau quelle peut être l' hypocrisie des gens et les efforts qu' ils sont prêts à faire pour se donner bonne conscience en tenant un piquet dans la rue. Ceux qui ne comprennent rien ou qui n' ont pas pris le temps de comprendre les problèmes complexes feraient bien de la fermer. Il m' arrive de la fermer à moi aussi, si je peux en rassurer certains. Quant au récent conflit en Irak, trouvons toutes les raisons pour légitimer une action de ce type... mais au fond, nous ne faisons la guerre que parce que nous aimons la faire...

10) Comme c'est de coutume je te laisse le mot de la fin.

Il est quelque chose de paradoxal et de remarquable: l' Humanité ne s'est jamais autant soucié de savoir à quoi ressemblera l' avenir que depuis qu'elle est sûre de bientôt disparaître. Néanmoins la réalité finit toujours par rattraper les rêves... Stay Brutal and WMS.

Merowig