GLORIOR BELLI

Glorior Belli

Black metal, France

Novembre 2007

Nous autres de la Horde Noire avions scrupuleusement suivi l'ascension de Glorior Belli, mais sans penser à quel destin serait voué un jour ce groupe prometteur. En effet, il faut avouer qu'il est bien difficile d'émerger de la gangue de clones de la scène norvégienne en ce début de III° millénaire...Sauf si l'on a de l'inspiration, des convictions, une motivation sans faille... et un coup de pouce du destin aussi... Comme les Parisiens de Glorior Belli. Zoom sur le second album, le très luciférien « Manifesting The Raging Beast », par la voix  de Infestuus (chant/guitares)...

Hailz ! Quel(s) objectif(s) s'étai(en)t fixé les membres de Glorior Belli au moment de sa création en 2002? Sont-ils atteints (et si oui, dans quelle mesure) avec les retours du dernier assaut « Manifesting The Raging Beast » ?

On ne s'est jamais fixé d'objectifs particuliers dans Glorior Belli. Au moment de la formation du groupe nous étions assez jeunes et avions conscience qu'il fallait s'investir énormément pour avancer. Une « contrainte » qui a été appliquée à la lettre et aujourd'hui on voit le résultat... 5 ans après on sort notre deuxième album en étant signé sur un « gros » label Américain. On a toujours disposé d'une forte volonté de progresser, même lorsque nous n'étions que deux. Les outils de la réussite étaient entre nos mains et après quelques sacrifices, non pas d'animaux mais financiers, Glorior Belli savoure enfin un « petit » succès bien mérité. Les retours de « Manifesting... » sont assez bons, voir même excellents. On a récemment joué en live à Rotterdam et à Ellrich (Allemagne de l'Est) et la réponse du public est sans équivoque. Attention cela dit ce n'est pas pour autant que ça nous monte à la tête et on a encore pas mal de chemin à parcourir.

Acceptez-vous de bonne grâce l'affiliation à cette tendance actuellement vivace de « orthodox black metal », auquel des chroniqueurs & auditeurs vous rattachent... ? Comment voyez-vous l'évolution du BM d'ici 3 ans, par exemple ?

Alors là non, pas du tout. Et je me tue à le répéter en interview. Ce préfixe que les gens utilisent est purement et simplement inutile. C'est à se demander si au moins une personne à ouvert son dictionnaire pour y regarder la définition. Orthodoxe (adj.) signifie ce qui est conforme à la doctrine d'une religion, d'un dogme. C'est exactement la même chose que si l'on utilisait le mot « true », mais évidement avec une connotation religieuse c'est plus chiadé, n'est-ce pas ? On a jamais revendiqué l'appartenance à une quelconque mouvance mais il se trouve que certains de nos choix artistiques se trouvent être en adéquation avec la mode actuelle en ce qui concerne le Black Metal. Et bien tant mieux, ça donne matière à faire parler les cons et les jaloux. On verra bien de toute façon d'ici quelques années qui faisait ça pour le fun et qui le faisait sincèrement.

Plus généralement, quelles influences primordiales ont présidé à la conception des œuvres noires de Glorior Belli ?

Dissection, MayheM, Celtic Frost, Darkthrone, Ved Buens Ende & Dodheimsgard, King Diamond, Gorgoroth, Immolation, Kaamos, Alice In Chains, Pantera, Immortal, Behemoth, Shining, Marduk.

Une démo et deux albums depuis 2002... En termes d'ascension et de notoriété, vous avez fait un « sans faute »....Selon toi, comment Glorior Belli fait-il la différence avec de nombreux combos UG français ?

Je n'ai pas connaissance de nombreux « petits » groupes Français de qualité. Certainement parce que je ne m'intéresse pas (assez ?) à l'underground. Ceux qui me viennent en tête sont des groupes relativement bons, voir même meilleur que nous. Je pense juste que la différence en terme de notoriété est due au fait que Glorior Belli à littéralement explosé en très peu de temps. Ce qui nous a permis d'accéder à un deal sur gros label que beaucoup nous jalousent. On était juste là au bon moment et au bon endroit. C'est surtout une question d'avoir les « bons » contacts. Par exemple sans Corpus Christii on n'aurait certainement pas fait de tournée en 2005 après juste une démo, un album et 2 ans d'existence. Cette même tournée qui nous a permis de nouer d'avantage de contacts et d'exporter notre musique à l'étranger. Depuis qu'on est signé chez Southern Lord c'est le marché US qui s'offrent à nous et là encore on s'est fait de très très bon contacts, notamment Blake (Nachtmystium), Aaron (Isis – Hydrahead), Jeremy Christner (Lux Ferous).

Comment s'est passée la rencontre avec les Américains de Southern Lord ? Qu'est-ce qui les a poussé à signer un groupe Français (vu la réput' qu'ont nos groupes de métal chez les anglo-saxons...)?

Tout c'est fait très simplement et sans dérapages. Après avoir quitté Eerie Art Records, j'ai mis une annonce en ligne sur notre site indiquant qu'on était à la recherche d'un label, sans trop y croire. Quelques jours après je recevais une réponse de Greg le grand patron de Southern Lord qui semblait très enthousiaste à l'idée de nous signer. Je lui ai envoyé des maquettes de nouveaux morceaux (ceux de « Manifesting... ») et nous avons reçu le contrat dans la foulée.

Comment et ou avez-vous enregistré pour obtenir ce son si authentique et pourtant suffisamment puissant?

L'enregistrement s'est déroulé à 2 endroits différents. La batterie en Italie et le reste en France. Pourquoi ce choix ? C'était plutôt par contrainte d'organisation. Je suis allé près de Turin au One Voice Studio avec M:A Fog pour faire les prises batterie. 3 jours plus tard me voila rentré à Paris avec entre les mains ce que je considère comme une excellente matière de départ pour un album, une batterie à la fois puissante, simple et précise. Nostalgique de mon premier studio, je décide d'aller enregistrer le reste des instruments avec Andrew (Hybreed Studio). En ce qui me concerne les points forts de l'enregistrement sont la batterie, les guitares et le chant. Petite larmichette pour la basse qu'on a pas su aussi bien exploiter que dans Obscurus Advocam. Le reste relève du « secret de fabrication ».

“Manifesting The Raging Beast” est l'occasion pour Glorior Belli d'inviter d'autres musiciens réputés dans le BM UG français (T.O.B.) - Etes-vous aussi en contact avec d'autres groupes, franciliens ou provinciaux?

Nous sommes également en bons termes avec Orakle, Sael. J'en profite pour faire un peu de publicité à propos de Sael, leur nouvel album est encore en préparation mais j'ai eu l'occasion d'écouter quelques maquettes et ça promet vraiment d'être une grosse tuerie. En ce qui concerne Temple Of Baal, nous avons reçu la participation d'Amduscias sur « Manifesting... » pour un solo rageur qui conclue la fin de l'album. Il y a de fortes chances pour qu'on le retrouve à nouveau en studio avec G.B. dans quelques temps. De plus nous avons récemment intégré Alastor (guitariste dans T.O.B.) à notre line up LIVE. On connaît pas mal de monde sur Paris, mais connaître n'est pas toujours synonyme d'« apprécier ». En dehors des groupes que j'ai cité, le reste de nos contacts en plutôt du genre « international ».

Un mot sur la pochette : elle tranche un peu avec les canons stéréotypé des covers de BM, jusqu'à la matière employée...Un souhait perso ou décision de Southern ?

Tous les détails concernant l'artwork ont été soigneusement préparés par mes soins avec l'aide de Stephen O'Malley. Je me suis chargé de la partie graphique et il s'est occupé des choses un peu plus techniques telles que la vérification des marges, du format, des couleurs etc... C'est lui qui a proposé l'idée de la pochette « canson » et il s'avère que c'est une excellente initiative puisqu'en l'occurrence ça correspond parfaitement à la charte graphique de « Manifesting... ». D'une manière plus générale on bosse AVEC Southern Lord et non pas dans notre coin sans rien dire. Ils nous ont toujours bien soutenus.

Quelles émotions/idéologie satanique (quelle branche) souhaitez-vous retranscrire grâce à votre musique? D'ailleurs, quels sont les thèmes abordés dans les textes ?

Glorior Belli fait parti d'un regroupement d'artistes ayant pour thème la philosophie Luciférienne, appelé "Lux Ferous". On y retrouve entre autre Jeremy Christner, Vrolok, Drear et Great American Desert.

Les textes de notre premier album se voulaient plus agressifs et blasphématoires... Plus Sataniques si j'ose dire, tandis que dans „Manifesting...“ c'est le côté Luciférien qui prime. Quelle différence entre Satan et Lucifer ? Et bien chaque personne occupe un rôle différent en fonction de celui qui l'observe. Un père, un mari, un employé, un étranger... Tout dépend du point de vue d'où l'on se place. Il en est de même pour Lucifer. Pour ses fidèles et même pour ceux qui ne l'admettent pas, il est celui qui apporte la véritable Lumière - Le père de la connaissance. Mais pour ceux dont la conscience est limitée par les valeurs religieuses il n'est que Satan, le représentant du Mal. Celui qui a été vaincu et banni. En somme, un aspect purement et simplement négatif pour ceux qui ont placé leur amour et leur foi en Dieu. C'est à cette propagande de masse que nombre de gens ont été habitué. Quel était-ce déjà, ce premier acte qui marqua la divergence entre Lucifer et Satan ? La tentation du fruit de la connaissance. Lucifer est la clé qui permet de dépasser les limites imposées par Jéhovah. Le concept de notre nouvel album est entièrement basé sur les principes de la philosophie Luciférienne et l'expérience que j'en ai fait jusqu'ici. « I am the raging fire, a clandestine flame [...] Starlight cosmic charge in Luciferian skies ».

Que représente l'UG pour vous ? une simple marche à franchir ou une fin en soi?

Mieux vaut-il être au top de l'UG ou au fin fond du palier suivant... Difficile à dire en fait. Je vais prendre les choses comme elles viennent pour Glorior Belli. S'il faut franchir des étapes on les franchira de toute façon, ça tu peux me croire.

Pour finir, pouvez-vous nous dire si la promotion par la scène est au programme de Glorior Belli? Si oui, des dates prévues ? Idéalement, avec qui aimeriez-vous partager l'affiche ?

Nous avons fait 2 concerts en Octobre 2007 déjà et si les possibilités se présentent on espère en refaire quelques uns encore en Europe. Il y a des chances qu'on aille aux Etats-Unis courant 2008 pour une grosse tournée (mais rien n'est encore fixé). Idéalement j'aimerai partager les planches avec Kaamos ou Repugnant, avec Temple Of Baal (et ça c'est en bonne voie), avec Gorgoroth (mais ça c'est plus trop le moment d'en parler), avec Dodheimsgard, avec Virus, avec Shining, etc...

Merci à toi !

Merci. Bonne continuation à La Horde Noire. Hail Lucifer.

Autocratôr