GOREFEST

GOREFEST

Death metal, Pays-Bas

22/02/06

La reformation de GOREFEST est évidemment un évènement pour tous ceux qui ne jurent que par les années octante ou nonante en matière de death metal. Ces nostalgiques-là ne seront pas déçus par le nouvel assaut des Hollandais, qui a su réanimer la flamme du death métal 'old school' en préservant la veine qu'ils avaient façonnée. Frank, l'un des guitaristes, nous présente cet opus, et aussi sa vision du death metal.

Le nouvel album de GOREFEST est maintenant sorti et il vous ramène à vos racines. Selon moi, il est un peu rock'n'roll queSoul SurvivoretChamber 13...

Oui et non. Il nous a certainement capturé dans un joli mood heavy metal, mais en même temps, il y a aussi un peu deSoul Survivoret deChamber 13dansLa Muerte. Si on écoute correctementChamber 13, ce n'est en aucun cas un album 'rock and roll', peut-être le plus sombre jusqu'àLa Muerte. Cela m'amuse infiniment quand des gens n'aiment pasChamber 13mais apprécientLa Muerte, alors qu'il y a en fait tellement de similitude entre les deux. Il s'agit simplement de savoir comment écouter, et quoi.

Et ce nom,La Muerten'est-il pas un private joke faisant allusion à votre retour?

Ha, cela aurait pu être une vision intéressante, mais malheureusement, il n'en est rien. Jan-Chris [basse/chant] a débarqué avec ce titre, et après réflexion, nous avons tous pensés qu'il était plutôt bien approprié à notre humeur, et les textes aussi, ainsi, nous sommes parti pour ce titre.

Le son typique de a été mis en boite avec succès par Tue Madsen...était-il important pour GOREFEST de garder ce style "groove"?

Well, nous avons fait l'ensemble de la production nous-mêmes, il était alors prévu de sonner comme cela. Tue n'a fait que le mix, ce qui est une part importante du son global, certes, mais il n'a pu travailler que sur la musique te le son que nous avions enregistré. Nous avons pensé être suffisamment expérimentés en tant que compositeurs et musiciens pour faire la production nous-mêmes, et je pense que cela rend splendidement bien.


GOREFEST a réussi à garder la même formation : c'est plutôt inhabituel : quatre personnes retrouvant ensemble la même flamme au même moment; qu'a tu à dire à ce propos?

Ce groupe fut une part importante de nos vies. Nous avons eu parfois des avis divergents, mais GOREFEST est plus important pour nous encore. La seule manière de le faire était avec les quatre, car nous partgeons la même expérience en tant que membre de ce groupe. Si nous avions recruté un nouveau batteur, ou un nouveau guitariste, cela n'aurait pas été GOREFEST.


Il y a quelques temps, vos anciens albums ont été réédités. Ont-ils un impact actuel? En tout cas, j'ai entendu que cette opération était la raison de votre retour...

Well, ils ont été remis en vente. Pas édités ou un truc dans le genre, à part peut-être un léger mastering, mais c'est tout. Yeah, parler de la sortie de notre 'back catalogue' nous a de nouveau réuni dans la même pièce, sept ans après. C'était déjà une fin en soi, alors nous avons pensé que nous pourrions foncer à nouveau en studio pour essayer de voir s'il restait quelque chose de notre ancien feeling.
Notre collaboration s'est bien passée, et nous avons juste continué à faire de la musique ensemble. Je ne sais pas si nos anciens albums ont un impact sur quelqu'un actuellement, mais des gens seront heureux de compléter leur discothèque, ou d'écouter nos vieux morceaux.

GOREFEST

La scène métal extrême est-elle très différente aux Pays-Bas depuis votre split ? Si oui, comment vois-tu son évolution ? As tu un avis à donner sur cette scène?

La diversité de la scène hollandaise était pour ainsi dire connue au début des années nonante. Les groupes de cette période avaient chacun une vision distincte et unique de ce qu'était le métal pour eux. Actuellement; l'idée de base semble être qu'il faut copier les groupes que tu es supposé aimer en tant que metalhead. Evidemment, ce n'est pas mauvais de montrer clairement tes influences dans ta musique, mais une pincée de vision, de personnalité te fait aller plus loin. Tout le monde ne t'aimeras peut-être pas, mais au moins, comme ça tu vaux la peine d'être entendu.

Selon toi, quels groupes de death metal sont –ils intéressants encore aujourd'hui?

A mon sens, les plus intéressants ont disparus, ou évolué vers des directions totalement différentes. Un groupe comme MORBID ANGEL réussi toujours à m'intéresser, ainsi que d'autres groupes tels que ZYKLON, PENTACLE, THE RAVENOUS, BLOODBATH, NILE, GOJIRA, BEHEMOTH. Des groupes avec un bon sens de la personnalité.

Des dates de tournée sont-elles prévues? Où souhaiterais-tu jouer en priorité cet été?

Yeah, nous travaillons sur une tournée qui nous emmènerait à travers l'Europe. Je n'ai pas déjà vraiment pensé à cet été, mais quelques festivals seraient cool à faire.

Question piège mais récurrente chez TRANSIT : que sais-tu sur la scène metal suisse, que peux-tu en dire?

Mis à part CORONER, CELTIC FROST et le formidable SAMAËL, je ne saurais dire, en vérité[NDR : C'est déjà bien!] . je ne pense pas que CORONER soit encore dans le circuit, mais ils étaient putain de vraiment cool ! je pense aussi que le monde entier attend d'écouter ce que CELTIC FROST est capable de faire, cela promet d'être intéressant.

Un dernier mot pour clore cette interview ? Rien de spécial à ajouter, comme un secret? Rien que je n'aurais oublié?

Ha, pas de secret ici, mon ami, désolé ! J'espère simplement que certains de vos lecteurs vont aller faire un petit tour du coté deLa muerte, je pense qu'ils seront agréablement surpris. C'est un délice pour headbanger!

Autocrator