IMPERIAL

imperial2008

Thrash/black metal, France

Mars 2011

IMPERIAL ? Oui, souvenez-vous, ces « thrasheurs de Marseille » aux riffs chauffés à blanc. Certes, des wagons de combos ont tenté d'usurper ce nom quand nos Marseillais se sont mis en sommeil, préférant hanter l'underground sous l'étiquette de THE END 666. Par chance, le duo est disponible pour cet entretien pour nous livrer une information de taille : Skrow et Qojau annoncent leur retour avec un nouvel album d'IMPERIAL ! Ca va saigner !!!
.
.

1)Que devient IMPERIAL après avoir sorti deux albums et un mini-CD il y a déjà un bail ? On vous a tous cru mort, avant que vous offriez cette démo gratuite sur le web, puis sont venues ces rumeurs de nouvel album...

S: On parlait souvent de refaire des morceaux, mais à part quelques inédits pondus au début des années 2000, on ne s'est vraiment remis au travail qu'en 2008 avec la démoNoirqui d'ailleurs sort prochainement en tirage cassette limité chez FORGOTTEN WISDOM PROD. Effectivement, depuis un an, on travaille avec acharnement sur notre troisième album Chaos. Actuellement, nous terminons la minutieuse phase du mixage. On ne sait pas encore comment, ni quand il sera distribué, on espère avant cet été.

Q : Les problèmes de voix de SKROW ont longtemps été un frein au retour d'IMPERIAL, il ne pouvait plus gueuler sans souffrir après l'albumMalmort, et le temps passant + mon groupe THE END 666 me prenant tout mon temps, IMPERIAL s'est retrouvé mis au rebus par la force des choses... puis en 2008 SKROW a voulu réessayer pour voir si sa voix était revenue, et puis aussi pour le fun car on reste de très bon potes depuis plus de 20 ans... donc j'ai enregistré 3 titres typiques du style du groupe sur lesquels SKROW s'est essayé de nouveau au chant... et ce fut tellement énorme que j'ai ressorti des titres de THE END 666 que je n'avait jamais utilisés pour qu'il continue à s'époumoner comme un damné !!! Et la démoNoira vu le jour sans qu'elle ne fut préméditée... cette démo fut mise en ligne gratuitement pour les fans qui nous réclamaient un retour depuis bien longtemps, et effectivement, thomas de FWP va l'éditer dans une superbe version pro-tape dont SKROW a entièrement fait lelay-out!!!

2)L'orientation musicale de ce nouvel opus renouera-t-il avec les débuts thrash/black d'IMPERIAL ou restera-t-il dans la continuité logique de la démoNoir, musicalement plus axée speedcore? En d'autres termes, peut-on dire que leside-projetde Qojau, THE END 666 influence le dernier album d'IMPERIAL ?

S: Je dirais que ça réuni un peu toutes nos expériences musicales passées. Le style n'a pas changé, les textes et la musique vont droit à l'essentiel. A la différence que cette fois ci, nous avons enregistré et produit cet album de A à Z nous-mêmes, aidés aux manettes par notre ami SomniaK. On prend le temps qu'il faut pour que nos morceaux sonnent comme nous le voulons, sans aucune pression derrière liée à la location d'un studio d'enregistrement, ou a des délais à respecter. Et musicalement, je ne me suis jamais autant investi sur les compos de Qojau. On a également réenregistré les trois premiers morceaux tiré de la démoNoir.

Q : au départ je voulais travailler les nouveaux titres sur la base des 2 derniers albums de BURZUM : Belus et Fallen, afin de créer l'album de black ultime que j'aurais appeléFallus, mais finalement j'ai opté pour ce que je savais mieux faire, du IMPERIAL...
Sans rire, comme je te l'ai expliqué, seuls les 3 premiers titres deNoirsont du vrai IMPERIAL, les 4 suivants sont donc un mix entre IMPERIAL et THE END 666, et ne sont pas du tout l'avenir du groupe !!! Au contraire, sur le nouvel album j'ai tenu a retrouver l'esprit originel du premier albumAux crépuscules, même si l'expérience THE END 666 à certainement du m'influencer un petit peu, je tenais à répondre à la demande des fans en ne faisant que du IMPERIAL, c'est ce que souhaite tout le monde...

3)L'albumAux crépusculesavait fortement marqué les esprits en 1998 : les « thrashers de Marseille » étaient aussi surprenants qu'inclassables ; ce succès ne serait-il pas dû au fait que vous aviez repoussés les barrières de l'extrémisme musical ? (« even more power, even more speed... » comme le clamait justement le livret !)
S: Je pense qu'on a pu émerger parce qu'à l'époque personne ne jouait une musique extrême abordée de façon aussi mécanique et spontanée, avec des textes en français. C'est avant tout grâce au jeu de guitare de Qojau qu'il a été possible de repousser les limites.

Q : j'aimerais croire que c'est notre génie qui nous a fait exploser au grand jour en 1998, mais en fait c'est un concours de circonstances : en 95/96 j'étais saturé du black-metal, je ne voulais plus ni en écouter, ni en jouer, et je me suis tourné vers une musique plus extrême et riche, le thrash... il se trouve que sans le savoir, de partout dans le monde, d'autres groupes ont eu la même démarche et une scène s'est créée, appelée à l'époque revival thrash ou black/thrash... et les labels se sont mis à nous signer à tour de bras...
C'est vrai qu'IMPERIAL à une particularité, c'est la vitesse d'exécution élevée de la musique et le débit clair et rapide du chant de Skrow, qui portent l'extrémisme à un autre niveau...

4)Toujours en parlant du passé, qu'est ce que vous avez à dire à OSMOSE, quand ils bradent à 1€ vos albums (c'est le prix exact auquel on peut se procurer les albums signés par ce même label)?

S: Je pense que nous ne le méritons pas. Mais ils ont visiblement besoin de faire de la place sur leurs étagères.... autant les filer gratos ! Un vinyle limité à 1000 exemplaires et vendu à 1€, c'est toujours mieux qu'un mp3, remarque. Qu'ils se rassurent, avec le nouvel album ça va relancer la vente des précédents disques d'IMPERIAL, ils vont pouvoir les vendre à 2€ pièce....

Q : ils ont l'habitude de brader leurs prods pour 1 euro, dommage pour eux, ça donne pas envie de les acheter à la sortie, mais plutôt d'attendre que le prix baisse... les plus malins sont ceux qui ont sauté sur l'occas' et ont acheté des perles comme INFERNO ou TSATTHOGGUA à ce prix là... et puis peut être qu'à 1 euro ça reste rentable pour eux, va savoir...

5)Les paroles surMalmortétaient plutôt originales, avec un côté second degré très prononcé ; l'album continuera dans ce sens ? Je voulais savoir si vous écoutiez du grind, vu les paroles parfois décalés (le culteThrasheur 13, et pas mal de titre deMalmort)

S: Oui, niveau textesChaosça ne va pas voler bien haut, ça descend même dans la cave je dirais....
Le grind, je connais pas trop la scène actuelle. Disons que la première claque date de la fin des années 80's avec les prods d'EARACHE. Après, j'ai découvert aussi les prods de chez EVIL BIKER, les premières tapes de GRONIBARD, INFECTED PUSSY, FLATULATION, ou des trucs comme ANAL BIRTH, INTESTINAL STRANGULATION. Toute cette dérision, et parfois même l'aspect improvisé, a apporté un peu d'air frais et de spontanéité à la musique extrême. Pour l'aspect second degré des textes, cela me vient au départ d'avoir écouté les démos de groupes thrash-death ou hard-core de la scène UG française fin 80 / début 90's (AGRESSIVE AGRICULTOR, EVITERNITY, ASSHOLE, CARDIAC CEASE, EVOL DEATH, GORE...).

Q : il y aura déjàJ'ai mangé ta mèreetEn glaireissus de la demoNoir, je n'ai pas encore lu tous les textes, mais pour ce que j'ai pu apprécier jusque là, je peux te dire qu'il y aura du lourd !!!! Ca vaudra le coup d'avoir le livret avec les textes, car on tien encore quelques hymnes du niveau deThrasheurs 13,La chiennasse,PaolaouJ'ai mangé ta mère... Tiens, c'est vrai ça, parlons de grindcore français et en particulier d'ULTRA VOMIT et GRONIBARD... moi aussi je me suis posé la question « ont-ils trop écouté IMPERIAL ou est-ce un concours de circonstances ? »... quoiqu'il en soit, moi je suis un gros fan de ces deux groupes, je possède leurs albums, et ça me plairait bien de faire un truc à trois, non sexuel, genre split EP...

6)Il y a déjà plusieurs années, j'avais vu sur la distro du défunt Impaler of trendies (paix à son âme), un double cd de Impérial, était ce vous ou alors vos homonymes Américains, et ne pensez vous pas que ce groupe aurez pu vous posez des problèmes, en portant le même nom, et en faisant le même style ?

S: Pour le double CD, c'est pas nous. Quand au groupe américain, on s'en fout car les vrais IMPERIAL c'est nous!

Q : en fait y'a un paquet de groupes qui ont essayé d'usurper notre nom, et ça arrive encore aujourd'hui, donc cet IMPERIAL là peu venir de n'importe où... mais l'américain est plus problématique puisqu'il ne veut pas admettre notre paternité sur le nom, et malgré qu'il l'ai changé pour KRIEG, il recommence à vouloir l'utiliser, et ça devient chiant : il comprend pas que si ça musique n'obtient aucun écho auprès du public, ça ne vient pas du nom du groupe, mais juste parce qu'il joue de la merde... Après il y en a d'autres qui ne savent pas utiliser metal-archives.com et pour qui on ne peut rien...

7) Et comment expliquez-vous la valse des batteurs? Impossible de reproduire les cadences insoutenables exigées par votre musique?

S: C'est en partie la raison. Qojau compose toujours avec sa boite à rythme et on souhaite au maximum conserver cet aspect carré et mécanique, c'est un aspect important de notre musique. Sur l'album "Chaos" j'ai joué toutes les parties de batterie. Après, parmi les batteurs qui ont bien voulu nous accompagner à un moment sur un disque ou un concert, je retiens surtout Stéphane, qui a joué avec nous après la sortie de "Aux Crépuscules", une machine de guerre! Il a appris à jouer seul, pas beaucoup de technique, mais une frappe puissante et carrée qui convenait bien aux morceaux. On peut en juger sur les 2 ou 3 extraits vidéos live d'Imperial filmés au camescope qui trainent sur YouTeub.

8)A ma connaissance, IMPERIAL n'a pas fait beaucoup de scène est-ce qu'à l'avenir cela changera, ou alors, jouer en live n'est vraiment pas votre choppe de bière?

S: Malheureusement pas dans l'immédiat. Il en était question à un moment, mais on a pas le temps, ni les moyens actuellement de bosser à fond sur une set list. Je vous avoue aussi que pour ma part cela ne m'intéresse pas plus que ça de remonter sur une scène. Je donne déjà tout ce que j'ai sur nos enregistrements. Il me faut plusieurs jours avant de me remettre d'une session, que je termine généralement la gorge explosée.

Q : c'est clair que si on veut continuer à sortir des prods dans l'avenir, on a vraiment intérêt à protéger au maximum les cordes vocales de Skrow en ne faisant pas de concerts !!! Et c'est franchement dommage : autant des tonnes de groupes rêvent de faire des concerts dans toute la France, autant on refuse beaucoup de propositions, et même de quoi tourner pendant plusieurs semaines !!! On est conscients de la demande à ce niveau là, mais je crois bien que ça n'arrivera pas...

9)Vous avez été un des premiers groupe à faire du métal extrême en France, comment, maintenant percevez vous cette scène ? Encombrée par trop des poseurs, de mercantiles, ou alors, au contraire une montée du niveau musical français et d'espoirs à soutenir?

S: A vrai dire, je ne m'intéresse plus trop à la scène extrême hexagonale, même si je me tiens informé un minimum. Rarement un groupe retient mon attention, car peu de bonnes surprises au final. Sinon, il y a toujours en piste des vétérans comme LOUDBLAST, ASSHOLE, ou MORTUARY, et aussi BLUT AUS NORD qui sortent des sentiers battus.

Q : comme quoi, on peu jouer dans le même groupe et avoir des gouts musicaux très différents... je vous rassure, il n'y a pas un ¼ de note qui ressemble à du BLUT AUS NORD dans IMPERIAL !!! eh eh eh...
Sinon on peut dire qu'IMPERIAL à été un des premiers groupes à jouer du black en France, le premier à jouer du black/thrash en France, le premier groupe français à signer sur OSMOSE PROD... mais pas qu'on soit un des premiers groupes de metal extrême en France !!! ça surement pas !!! MORSURE sont les premiers, sans conteste, et puis il ne faut pas oublier des grands noms du metal français qui nous ont montré le chemin comme les dieux MASSACRA, les excellents AGRESSOR ou les trop méconnus NOMED...
Il y a toujours d'excellents groupes en France. Récemment j'ai découvert les démos d'HERPES et NECROWRETCH qui sont fabuleuses !!! et il y a aussi des groupes qui ont de sérieux espoirs pour s'exporter comme AFFLICTION GATE, VORTEX OF END ou DEADLY SINS... mais le sérieux problème de la scène française reste qu'aucun distributeur, mailorder ou label étranger n'aime miser sur des groupes français, on doit déployer beaucoup plus d'énergie pour se faire connaitre quand on est français, et pas toujours pour un bon résultat... Heureusement que nos labels, zines et underground nationaux sont là pour faire vivre notre scène...

10)Quels bons groupes sont encore debout dans votre scène locale depuis les années 1980/90?

Q : pas évident comme question vu qu'ici il y a très peu de groupes, et encore moins qui durent... la scène varoise à toujours été plus forte avec AGRESSOR, WITCHES, CATACOMB ou GORGON, mais je sais pas trop lesquels sont encore en activité... si on considère MUTIILATION comme un groupe marseillais, alors on peu dire qu'IMPERIAL et MUTIILATION sont les seuls survivants des années 80/90 dans le coin...

S: Et non, MUTIILATION ont splitté! Et ils étaient sur Montpellier.

11)Voilà venu le moment de nous quitter. Le mot de la fin ?
S: Merci les gars pour votre intie et votre soutien! On espère que la cuvée impériale de 2011 fera grincer vos douloureuses cervicales.
Q : et surtout que vous ayez l'occasion de l'écouter avant la fin de l'industrie du disque !!!! Achetez les disques que vous aimez, c'est vous qui faites vivre le metal !!!

C'est noté. Bon vent à Marseille ! Thrash'till death !!!

Autocratôr