La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

INFERNO RECORDS

Inferno_record

Label metal old school, France

février 2010

Les lecteurs assidus de la Horde auront peut-être remarqué les chroniques récentes deVORGUS,VASTATORouRAMPART, groupes oeuvrant dans un heavyold school, version 2010. Ces groupes ont été signés par un même label, français de surcroît, Infernö Records. Même si le label est ouvert à tous les courants du metal (voir par exemple Hatestorm ou Legion of War), cette volonté affichée de faire dans le heavy, associée à une sélection de groupes internationaux, a piqué notre curiosité. Nous avons donc donné la parole à ceux qui se cachent derrière Infernö Records.

1. Tout d'abord, est-ce que tu pourrais présenter INFERNO RECORDS?
Salut ! Oui bien sûr...INFERNO Recordsest «officiellement» né en 2007... Disons que c'est là que nous avons tout officialisé avec la déclaration en asso, statuts, etc... Sinon, ça existait depuis quelques temps avant sous la forme d'une distro depuis 2005... INFERNO Records se définit comme un label METAL... dans l'esprit « old-school » au sens « large » du terme... tu trouveras chez nous dans la vpc du metal prog, du speed, du thrash, du heavy, du hard-rock, du black-metal... bien que notre partie production lorgne plus sur des groupes plus « Heavy » dans le son – à ce jour, nous avons produit 6 groupes qui sontVASTATOR, HATESTORM, LEGIONS OF WAR, HELLHOUND, VÖRGUSetRAMPART...

2. Est-ce qu'INFERNO est ton activité à plein temps?
INFERNO RECORDS est un label qui fonctionne sous lé régime « association loi 1901», donc tu peux en déduire que ce n'est pas notre activité à plein temps... nous n'en vivons pas, les bénéfices dégagés servent au label, en circuit fermé... Par contre au niveau du temps passé... si je calcule tout ça, ben on dépasse largement le temps complet et sans être payés – qui a dit que les boss de labels ne faisaient ça que pour le fric ??? hehe... Non, nous ne vivons pas du label, nous avons nos jobs en parallèle... quelque part, ç'est peut-être pas plus mal, ça nous laisse une totale indépendance dans le choix de nos productions...

3. Tu ne sembles pas te fixer de barrière quand au style, puisque l'on retrouve aussi bien de l'extrême que du pur heavy metal. Que cherches-tu dans un groupe quand tu le signes? Quel style de metal cherches-tu en particulier ?
En fait, pour faire simple, jamais je ne me suis dit « aujourd'hui, faut que je déniche un groupe Thrash, demain un plus « power-metal »... non, ça arrive naturellement, quand un bon groupe pointe le bout du nez, qu'il est prêt à bosser avec nous et que musicalement et humainement, ça nous botte, on y va.... Peu importe que ce soit power, heavy, speed, thrash... tant que la musique est bonne, y a pas de soucis...

4. Les groupes signés par le label viennent parfois de pays pas spécialement connus pour leur scène metal: Bulgarie pour RAMPART, Pérou pour VASTATOR, Russie pour HATESTORM. Est-ce un hasard ou une politique délibéré du label?
Là encore, c'est arrivé tout naturellement... On ne réfléchit pas à ça, je ne pense pas que l'origine géographique d'un groupe soit un critère de qualité... crois-moi, on nous bassine avec la scène suédoise, mais eux aussi ont leurs groupes de merde lol ! La qualité et la médiocrité se retrouvent partout... maintenant certains pays sont moins exposés que d'autres... je pense au Pérou etVASTATOR... Ce groupe a plus de 20 ans d'existence, chez eux, c'est un « monument » du Metal... on retrouve aussi ça chez nous avec des groupes bien connus à l'intérieur de nos frontières mais qui ont aussi du mal à s'exporter... pour revenir au Chili, si on se donne la peine de fouiner, il y a là-bas une scène METAL incroyable... et dans tous les styles du genre... prends par exempleCONDENADOSrécemment sorti chezLEGION OF DEATH Records, du pur DOOM à la St Vitus, Cathedral... ça tue ! D'ailleurs, il se pourrait qu'on sorte un autre groupe Chilien dans les mois à venir... très influencé NWOBHM... petit scoop pour LHN ;-) Et pareil pour les pays de L'Est... dans tous les styles, tu trouveras des groupes qui bossent dur et qui valent la peine d'être soutenus... Non, l'origine géographique est bien un des derniers critères qui nous vient à l'esprit... c'est sans importance... d'ailleurs pour reparler deLEGION OF DEATH Records, regarde un peu leur catalogue de productions, si vraiment c'était aussi important, crois-tu qu'ils en seraient là aujourd'hui ? Shaxul & co en ont même fait leur « marque de fabrique » et c'est la preuve que ça marche, que ça intéresse les gens... suffit juste d'aller dénicher ces bons groupes et de leur donner l'exposition « médiatique » méritée...

5. En tant que label plutôt heavy, que penses-tu de tous ces groupes qu'on a laissés sortir de la maison de retraite (MOTLEY CRUE, KISS, MEGADETH, etc.)?
Haha, je vais te surprendre mais j'ai grandi avec ces groupes...Too fast for love,Shout at the Devil,Peace Sells...ou desCreatures Of The Nightont fait mon éducation Metal haha !!! Donc si tu pensais que j'allais baver sur eux, c'est perdu ;-) Maintenant, qu'on aime ou pas ces groupes, force est de constater qu'ils sont toujours là, qu'ils ont toujours leurs fans... bon j'avoue... Sieur Dave Mustaine a une fâcheuse tendance à me taper sur le système avec ses déclarations prétentieuses... dans le genre “J'me la pête », ce gars-là est champion du monde... et j'ai décrochéMEGADETHaprès « So far, so good... »... mais j'ai écouté le dernier album, il m'a plutôt semblé bon...

6. Pour toi, qui sont les nouveaux porteurs de la flamme heavy?
A part ceux qu'on a signé, je ne vois pas... haha, comment je me la pête ! A prendre au second degré bien sûr... Bon hormis « nos » groupes, plus sérieusement, je pense à des groupes commeLONEWOLF, CRYSTAL VIPER, HÜRLEMENT, EVIL ONE, IRONSWORD, INSOLITUDE, RESISTANCE, CHILDREN OF DOOM, DESILLUSION, ENFORCER, RAM... car ils perpétuent tous une certaine idée, un certain esprit du VRAI Heavy Metal comme il se doit d'être composé, joué... vécu tout simplement... même si ceux-ci sont tous différent musicalement les uns des autres... c'est là aussi la force du Heavy Metal... La variété des styles dans l'unité...

7. Quel sont les autres structures françaises qui travaillent sur le même créneau que toi, et tes partenaires les plus courants?
On est pas très nombreux et de manière générale nos rapports aux autres labels sont bons, voir très bons... on peut citer des labels commeLEGION OF DEATH(Je vous assure que je n'ai pas été payé pour les citer autant haha !),D.U.K.E., PYRENEAN METAL, DRAKKAR PRODS, EMANES, UNDER SIEGE, INFERNAL KOMMANDO... Sinon, nos partenaires les plus courants sont pour la plupart à l'étranger...STORMSPELL(Usa),ROCK STAKK(Japon),CAPRICORN(Perou),VIOLENT JOURNEY(Finlande),MDD/KARTHAGO/WITCHES BREW(Allemagne),AREA DEATH(Chine)... la liste est longue en fait...

8. On assiste aussi à une tentative de retour du glam et autre metal acidulé. Est-ce que tu crois qu'il faut faire vacciner les professionnels et les personnes âgées?
Non, ce n'est pas ce qui m'inquiète le plus... par contre je pense qu'il vaudrait mieux vacciner les kids, les professionnels et les personnes agées contre ces fléaux que sont le nu-metal, gothic, metal-core... et aussi le NSBM qui n'a rien à foutre dans le Black Metal et encore moins dans le Metal...

9. Avec le téléchargement, la perte de vitesse du CD touche-t-elle le metal autant que les autres musiques?
Est-ce que tu crois que le 33 tours pourrait être une solution ? Je n'ai aucune statistique en possession, je ne peux pas trop m'avancer... maintenant, je pense qu'un fan de Metal est avant tout un passionné qui préférera toujours avoir son album sur un support physique (CD cassette ou vinyl) qu'en format « virtuel »... En cela je pense qu'effectivement le Metal est moins touché que les autres musiques. Le Metal, avant d'être une musique, est un style de vie... en cela beaucoup de fans sont prêts à d'innombrables sacrifices... j'en ai connu certains qui préféraient ne pas bouffer pour pouvoir acheter les albums ou places de concerts, faute de moyens suffisants... Ceci dit, je parle pour les VRAIS fans de metal qui VIVENT leur musique avec passion, pas de certainss « djeuns » qui n'ont jamais vu un album CD ou vinyl de leur vie et qui se la pêtent façon «Trop cool, j'ai 800 Go de Black Metal téléchargé chez moi».... Ils ne raisonnent même plus en terme de nombres de CD mais en Go... hallucinant... je ne vois pas en quoi ce genre d'attitude aide les groupes... Autrement, je ne pense absolument pas que le retour au vinyl peut être une solution opposable au téléchargement... la technologie est allée trop loin, on peut très facilement encoder ses vieilles cassettes ou vieux vinyles en mp3s... alors croire à cela relève pour moi de l'utopie... Vinyl ou CD... la conversion en mp3s pour balancer en téléchargement est très simple... n'importe qui peut le faire... et je n'ai pas de solution à proposer...

10. A l'heure de mp3, quel est l'avenir d'un label underground, quels sont les trucs pour se différencier des autres et notamment des poids lourds?
Encore une fois, ce n'est pas le genre de question qu'on se pose, ou qu'on s'est posée... Disons qu'on fait notre truc comme on l'entend, si ça plait tant mieux, si ça ne plait pas, rien à foutre... on ne cherche pas à être LE label metal en France ou d'ailleurs, on ne recherche pas la compétition avec d'autres... On essaie simplement de proposer des groupes qui nous bottent sincèrement, de leur assurer une promo décente dans la mesure de nos moyens... On essaie de vendre les CDs à des prix raisonnables, en moyenne à 10 € chez nous... parfois moins... on est des hardrockeurs, pas des businessmen, je ne vois pas l'interêt de vendre des CDS entre 15 et 20 € ou plus... car de toute façon, on ne vit pas de notre label... alors à quoi bon ? C'est peut-être ce qui nous différencie des majors qui sans cesse se plaignent de la baisse des ventes... mais jamais ils n'auront la décence d'avouer les marges qu'elles se font sur les ventes de CDs... crois moi, entre le coût de revient de fabrication d'un CD et le prix de vente... chez certains, c'est EFFARANT !

11. La question va paraître bateau mais as-tu une stratégie générale par rapport aux pirates? Est-ce que c'est un manque à gagner pour le label?
Aucune stratégie... on est pas SONY non plus, on a pas les moyens de payer de avocats pour coller des procès aux pirates... on doit malheureusement faire avec, mais je pense que pour des petits labels comme nous, l'impact est limité... c'est clair que voir nos albums en téléchargement gratuit sur certains blogs, ça fait chier, ces gars-là se disent défendre les groupes et l'underground mais ne comprennent pas que les gens derrière les petits labels ne vivent pas de leurs productions et que les tunes investies sortent bien souvent de leurs poches... et au final avec leur connerie, les ventes peuvent être ralenties... et dans ces conditions là, les petits labels peuvent avoir du mal à subsister... Sinon, encore plus hallucinant, on a aussi trouvé une de nos prod sur un site de téléchargement payant... et pirate ! Ces connards veulent te faire croire que tout y est légal, alors que c'est une mega-arnaque...

12. Peux-tu nous dévoiler un peu quels sont les projets de INFERNO RECORDS pour 2010 ?
Pour le moment sont prévus avant Juin les albums deWITCHCURSEde Grèce, du metal très influencé NWOBHM, ainsi que le nouvel album deVASTATORMachine Hellavec des invités tels que Veronica Freeman deBENEDICTUMet Metal Mike Chlasciak (HALFORD, PAINMUSEUM) – attendez vous à une dose massive de VRAI HEAVY METAL ! Sinon, on devrait sortir sous peu notre premier groupe FRANÇAIS... mais malheureusement, rien n'étant encore sûr ni signé, je ne peux pas en dire plus pour le moment... suivez les news surethehe... autrement je peux t'assurer que notre planning pour 2010 est archi-bouclé, que des productions sont dans les tiroirs mais rien n'est encore défini à 100% au niveau des dates et des groupes... on a du boulot en perspective.

13. Merci de nous avoir accordé un peu de ton temps, un dernier mot, pour la route?
Merci beaucoup pour ton soutien, ça fait bien plaisir d'avoir le soutien d'un webzine qui n'est pas à la botte des majors mais qui soutient l'underground de manière incroyable... merci aux lecteurs de LHN d'avoir lu cette interview et de soutenir la scène underground... Je tenais aussi à ajouter que bien souvent on nous remercie pour le boulot qu'on peut faire en tant que label, pour le soutien aux groupes et aussi pour la vente de CDs mais tout ça n'aurait aucun sens sans VOTRE soutien !!! Donc MERCI à VOUS ! Continuez à acheter des albums chez les vrais labels underground (en plus vous les paierez moins cher haha), continuez à aller headbanguer aux concerts, à vider des chôpes entre potes en chantant à la gloire des Dieux du Heavy Metal - IN METAL WE TRUST, IN HELL WE'LL BURN !!!

Tryphoninus