LUNA FIELD

Luna Field

Black / death metal, Allemagne

mai 2003

Voici un nouveau combo allemand de metal extrême qui émerge! Encore méconnu, ce combo d'outre-Rhin a été remarqué par Season of Mist, qui lui permet de sortir son premier album; affichant une volonté farouche de se démarquer afin d'explorer d'autres voies musicales, ce groupe nous explique le sens de sa quête...

Tout d'abord est-ce que tu peux nous présenter Luna field en quelques mots? Vous etes cinq musiciens; à quand remonte votre formation ? Avant ce 'Close to Prime', quelles furent vos productions précédentes (demos, albums ??)

Luna Field a été formé en 1998. La première année nous avions plusieurs guitaristes, cela a changé à partir de 1999. Il n'y a pas eu de demo officielle avant ce 'Close to Prime'. Quelques enregistrements de répétitions et de live tout au plus mais rien de très passionnant. Le line-up est resté constant jusqu'au début de cette année où nous avons du nous séparer de notre batteur.

Comment s'est passé votre rencontre et votre collaboration avec Season of mist ? Etes vous heureux de leur travail ?

C'est un ami à nous qui a rendu le contact avec Season of Mist possible. SOM a été le premier label à montrer de l'intérêt pour notre musique. Nous sommes tous très perfectionnistes au sein du groupe et travailler avec eux était très intéressant à ce niveau là, il y a toujours quelque chose à améliorer.

Décrivez-nous précisément votre démarche musicale : vous souhaitez innover en mélangeant plusieurs styles ? Inventer un style ?

Non, nous n'essayons pas d'inventer un nouveau style mais plutôt d'avoir un son unique dans notre registre black-death atmosphérique.

Dur de vous coller une étiquette ! (Quoiqu'on en dise, les gens et les labels aiment bien les étiquettes, c'est tellement commode !) Luna Field fait du metal extreme ou mélodique ?

Disons que nous faisons du metal extrême avec des riffs groove et ajoutons à cela une atmosphère très mélodique, enfin c'est du Rock 'n' Roll quoi !!!

Si je dis que vos titres sont à 60% Black metal, ai-je tort ? On sent parfois la majesté d'un Dimmu Borgir, voire des vocaux utra torturés (track 2 et 7) à la Hecate enthroned (BM anglais, ex-COF) : Reniez-vous cette glorieuse paternité ?

Tu as raison. Mais notre intention était de créer quelque chose de versatile, un monument musical fait de plusieurs facettes. Je pense que tu es de mon avis qu'actuellement la plupart des groupes de death et de black sont ennuyeux et monotones. Nous ne voulons pas être comparés à d'autres groupes mais tu as certainement raison quelque part ça peut s'apparenter à d'autres formations.

Entrons maintenant dans le concept de Luna Field ; la pochette est plutot explicite (une surface terrestre dévastée avec la lune démesurément grande et belle à l'arrière plan), mais explique-nous en mieux le sens ; et par-là, quelles ambiances/émotions voulez-vous faire ressortir avec 'Close to prime' ?

La Lune c'est juste une métaphore, quelque chose choisi au hasard pour interpréter le vide, la nudité, la simplicité. Des caractéristiques parfaites pour La Lune. On ressent d'ailleurs beaucoup cette atmosphère de néant au début de l'album. Quant à Luna Field c'est le début d'un long chemin pour nous.

Pensez-vous que la scène de métal extrême européenne tend vers l'uniformisation ? Comment décririez-vous la scène métal extrême dans votre région (Stuttgart) ? En Allemagne ? En Europe ? Le public allemand est-il fidèle ? Energique ? Discipliné ?

Non je ne pense pas que la scène soit dirigée vers l'uniformité. Il y a tellement de styles qui caractérisent le metal aujourd'hui. Mais pourquoi s'en préoccuper?! Après tout c'est avant tout du Rock'n'roll. Malheureusement, tout le monde n'est pas tolérant. Je pense qu'on se doit d'être ouverts à de nouvelles choses, de nouvelles influences, cela ne devrait pas poser de problème de le faire?

Le metal extrême est-il mal vu en Allemagne (subit-il la " chasse aux sorcières " vécue en France et Suisse ?)

En fait cela dépend. Certains sont impressionnés par ce côté extrême et d'autres trouvent ça complètement ridicule. Mais franchement merde, chacun fait ce qu'il veut et encore heureux sinon le monde serait bien trop ennuyeux.

IL y a 3 plages instrumentales dans cet album (1, 6 et 10eme track) : n'est-ce pas un peu " cliché ", alors que vous souhaitez justement vous démarquer de ce qui se fait ?

Oui, peut-être bien que c'est un peu cliché. Mais si ce cliché peut servir à la réalisation d'un certain concept, alors autant que nous l'utilisions. Ces trois instrumentales ont pour but de diviser l'album en plusieurs perspectives. Et d'un autre côté elles servent de charpente à l'ensemble de l'album.

Et la scène ? En avez vous une expérience ? etes vous tenté par ce lieu ? Pourrait-il retranscrire réellement l'ambiance de votre musique ? Avec qui souhaitez vous tourner ? Des dates de prévues ?

Luna Field est avant tout un groupe de scène. L'atmosphère live reste dans l'idée de l'album, une grosse dose d'énergie en plus. Le prochain show sera d'ailleurs une présentation de notre album. Pour le moment nous avons quelques problèmes de management mais mettons tout de même en place une tournée allemande (les dates suivront très prochainement). Mais bien sûr que nous nous réjouissons d'aller jouer dans d'autres pays !

Pour terminer un petit message destiné aux kids français et Suisses ?

Merci beaucoup à Transit. En espérant vous voir bientôt sur les routes de Suisse et de France?
Hail from LUNA FIELD !!!

Fabrice et Autocrator