MORGOTH

MORGOTH

Death metal / Indus metal, Allemagne

30/01/05

Après de nombreuses années de silence, le groupe allemand MORGOTH sort une compilation rétrospective de sa carrière intitulée1987-1997 The best of Morgoth. L'occasion pour certains de découvrir ce groupe culte et précurseur dans les années 90, qui est passé d'un death metal à un metal indus avec trois albums incontournables:Curseden 1991,Odiumen 1993 etFeel sorry for the fanaticsen 1996. L'occasion donc de parler de la carrière de MORGOTH avec Sebastian Swart (dans le groupe depuis 1990) bassiste de cette formation qui aura marqué l'histoire du metal.

Peux-tu nous parler un peu de cette compilation? Comment présenterais-tu MORGOTH, un groupe culte dans les années 90, aux nouveaux venus dans la scène?

Sebastian:Cette compilation est faite pour nos vieux fans et pour les fans de death metal qui ne nous connaissent pas. C'est une rétrospective de ce que le groupe faisait entre 1987 et 1997. Elle contient du matériel à la fois officiel et très rare. Sur le premier cd, tu trouves 15 titres de nos enregistrements officiels, afin d'avoir une vue générale de la musique de MORGOTH. Sur le second cd, nous avons beaucoup de titres jamais entendus, du matériel jamais enregistré et toutes nos videos promo ainsi que des videos live de 1993. Ce cd donne une parfaite vue générale à toute personne intéressée par le groupe.

Pourquoi cette compilation sort-elle aujourd'hui après 7 ans de silence? S'agit-il d'un retour de MORGOTH ou s'agit-il d'un avis de décès qui clôt votre carrière. Quel est le but de cette compilation et qu'attendez-vous de ce disque? Qu'en est-il du futur?

L'une des raisons est que beaucoup de fans demande aujourd'hui nos précédents enregistrements. Une autre raison est que MORGOTH n'a jamais dit au revoir aux vieux fans. Voici nos remerciements pour les fans. Je ne veux pas appeler cela un avis de décès, mais en même temps il ne s'agit pas d'une réunion. Nous n'avons aucune attente. Nous espérons vraiment que les auditeurs pourront pénétrer plus profondément nos enregistrements et qu'ils comprendront aujourd'hui quelle était la force à l'intérieur de MORGOTH.

Après votre troisième albumFeel sorry for the fanatics, MORGOTH est devenu très silencieux? Que s'est-il passé? Est-ce que le groupe a splitté? Le groupe semblait pourtant bien connu dans la scène metal des années 90?

Nous avons juste ressenti que 1997 n'était pas 1991, quand nous étions à notre apogée. Pas simplement en considération des fans(NDLR: Les vieux fans n'avaient pas vraiment compris le dernier album du groupe qui marquait une nouvelle étape). Nous en avions simplement marre de l'ensemble du business de la musique et de la routine: tourner, écrire, aller en studio encore et encore. La dernière tournée avec les KRUPPS nous a montré que ce n'était plus notre style de vie .

En parlant deFeel sorry for the fanatics, le concept semblait très spécifique. A considérer les textes et les images, il y a une sorte de cynisme, une attaque contre le consumérisme, la société de consommation, le bonheur par procuration; par exemple dans un titre commeThis Fantastic Decade. Pourrais-tu nous parler de cela?

Feel sorry...était le résultat des choses que chacun dans le groupe faisait l'expérience à cette époque. Cet album est très honnête et vient de nos coeurs. Nous étions très cyniques à ce moment là. Nous avons senti que nous atteignions un point culminant. Nous avions senti que la société atteignait un sommet. Cet album est l'album le plus sombre que nous avons fait et l'album le plus émotionnel.

Il y a une grande évolution au sein de votre carrière, passant d'un death metal proche de UNLEASHED au commencement jusqu'à un metal industriel à la fin. Comment vois-tu les différentes phases de votre carrière?Odiumreste à mon avis un excellent album qui n'a pas vieilli, il reste un album culte, précurseur de la scène metal d'aujourd'hui qui mélange différents styles de musique alternative. Comment perçois-tu cet album aujourd'hui?

Proche de UNLEASHED?(Ndlr : le UNLEASHED de la première époque, et concernant bien-sûr le MORGOTH de l'époqueCursed, la comparaison avec DEATH peut être faite aussi). A regarder cette époque, je pense queOdiumetFeel sorry...ont été nos albums les plus intenses.Odiumétait le mix parfait entre le death metal et l'industriel / speed metal.

Les textes ont également évolué avec les années; des changements peuvent-être constatés dans vos clips. Quels étaient les principaux thèmes de vos textes?

Nous avons toujours voulu écrire des textes au delà des éclaboussures(Ndlr: "splatter")et du gore même s'il y a quelques textes à propos des éclaboussures et du gore. Nous avons essayé de mettre un certain contenu cynique et critique dans les textes. Nous avons développé cela de manière assez poussée. Donc surOdiumetFeel Sorrytu peux seulement trouver des textes avec un contenu émotionnel et/ou autocritique. Nous avons écrit sur des choses personnelles loin de tout cliché death metal.

Pourquoi avoir choisi le nom "MORGOTH" pour le groupe, qui provient du monde de Tolkien, longtemps avant la mode de Tolkien. Peux-tu parler du nom "MORGOTH" et ce qu'il signifie pour vous. Que penses-tu de Tolkien et de la "mode Tolkien" dans le metal aujourd'hui?

Le nom est pris du livreLe Silmarillionpar J.R.R. Tolkien. Ce livre est sorti aprèsLe seigneur des anneauxet parle de la période d'avantLe seigneur des anneaux. MORGOTH est le magicien à l'esprit maléfique. Le nom collait parfaitement à notre musique, et oui nous étions tous de gros fans de Tolkien à cette époque où Peter Jackson produisaitBad Taste.

Depuis l'albumOdium, MORGOTH a inclu d'autres styles dans sa musique. Certains membres de MORGOTH ont d'ailleurs pris part à des projets comme THE NEPHILIM, un groupe avec Carl MacCoy de FIELDS OF THE NEPHILIM ; peux-tu nous parler de vos side-projets dans les années 90?

Marc avait seulement un side-projet appelé POWER OF EXPRESSION. Rüdiger avait eu une offre de Carl MacCoy pour assurer la batterie mais ça ne s'est jamais fait pour une raison que j'ai oublié.

Actuellement sur quels projets travaillent MORGOTH? Quels sont les styles de vos side-projets?

En 2000, Marc et moi avons formé un nouveau groupe appelé ACTION JACKSON. Tout avait commencé comme un projet fun et avec les années, nous l'avons pris un peu plus au sérieux. Et aujourd'hui nous avons enregistré une demo et nous recherchons un contrat. Nous verrons bien ce qui arrivera. Il y a plus d'information et un peu de musique surwww.actionjackson.de. Le reste du groupe n'est plus impliqué dans la musique.

Qu'écoutes-tu actuellement? Que penses-tu de la scène metal actuelle et de l'évolution du metal? Il existe, en Allemagne particulièrement, une connexion entre toutes les scènes alternatives comme le gothic, le metal, l'electro, que penses-tu de cela toi qui a été un précurseur?

J'écoutes toujours de la musique dure bien-sûr. J'aime vraiment STRAPPING YOUNG LAD. Le dernier RAMMSTEIN est cool et j'attends avec impatience le prochain QUEENS OF THE STONE AGE. Et bien-sûr...KILLING JOKE, le groupe qui a eu le plus d'impact sur moi. Il y a aussi beaucoup de pop-music que j'aime. J'aime pratiquement toute sorte de musique à partir du moment où c'est bon. Mais PAS le reggae.

MORGOTH a stoppé ses activités juste avant la mode "black metal", comment vois-tu ce mouvement?

Je ne connais rien à propos du mouvement black-metal.

Souhaites-tu ajouter quelque chose?

Rendez vous surwww.actionjackson.de.
Merci.

Merci à Transit pour sa collaboration.

Adnauseam