NEGATOR

Black metal, Allemagne

31/10/04

Plus d'un semestre pour recevoir de si belles réponses, si complètes et si intéressantes, ça valait le coup d'attendre, d'autant que le dynamique label qui a signé cette limace avait bien insisté pour que nous fassions leur interview. Je m'explique : quand les questions sont plus longues que les réponses, c'est signe qu'il y a un problème ! Tout est dit sur le côté pratique, à vous de vous laisser convaincre par NEGATOR, quatuor teutonique dont le BM reste tout a fait sympathique quoique classique, mais c'est précisément le concept de l'album...

Peux tu nous présenter NEGATOR ?
NEGATOR s'est formé en 2003 avec Nachtgarm (vocaux), Trolfbert (guit.), Berthelm (basse) and Tramheim (batt). Nous avons lancé ce groupe pour retourner au vieil esprit du début des années 90, la plupart du temps oublié dans la scène BM de nos jours.

La musique, la pochette et le titre de l' album sont très clairs quant à votre style de musique. Ne craignez-vous pas qu'ils ferment la porte à d'autres voies musicales plus tard? Où est-ce exactement ce que vous souhaitez, comme les conquistadors qui brûlaient leurs bateaux pour éviter toute possibilité de retour?
L'artwork est simplement l' expression de ce que “Old Black” recouvre. Mais si tu t'attends à ce que l'on fasse la même chose dans nos nouveaux enregistrements, tu seras bien surpris.

Est-il évident d'écrire de bons titres dans un style si visité que le true BM?
Si tu as l'esprit, tu recevras l'inspiration – sinon, tu ne créeras jamais.

De quels sujets traitent les textes?
Death, Chaos, Annihilation.

Peut-on parler des side-projects de certains musicians de NEGATOR?
On ne parle pas des autres projets – NEGATOR est un groupe en soi.

Bon! NEGATOR ne risque-t-il pas d'occulter ces autres groupes?
Nous avons tous des personnalités différentes, ainsi tout le monde à différents désirs au delà de Negator. Mais les groupes n'ont rien à voir entre eux.

Quel regard portes-tu sur la scène BM actuelle? Trop "glamour black metal" ?
Je ne fais pas attention plus que cela à la scène BM, mais nous devrions certifier que le BM n'est pas une sorte de musique à jouer et écouter facilement, avec de jolies mélodies et tout le reste. L'on devrait toujours se rappeller ce qu'est le BM.

En France, le black metal retourne dans l'UG, si tant est qu'il en soit vraiment sorti un jour. Je pense que c'est une bonne chose; en est-il de même en Allemagne?
Je devine cela aussi – et j'aime évidemment ce développement. Cela ressemble à un serpent glissant hors de sa vieille peau, laissant les choses inutiles derrière pour devenir meilleur et plus fort. Nous considérons que NEGATOR fait partie de cette nouvelle force.

Quels projets futurs pour l'entité NEGATOR?
Etre unis par le Chaos.

Certes! Mais avez-vous déjà commencer à travailler de nouveaux titres, par exemple ?
Oui, mais l'on a encore besoin de beaucoup de travail pour les prochains titres.

Un dernier mot?
Merci pour l'interview - à bientôt en concert.

ALACHAN