NUMENOR

Black metal, France

mars 04

Numenor est un groupe de black, première signature de Melancholia, qui a choisi d'explorer un thème particulier : le froid. Et le froid, cette interview risque d'en jeter un gros parmi le public black?

1. Hails ! Comment va en ces froides journées de novembre ? Peux tu me présenter ton groupe et ton parcours musical jusqu'à présent ?

Salut à vous. Tout d'abord je tiens à m'excuser pour les délais de réponse à ton interview ainsi qu'à celles d'autres fanzines, certains problèmes de santé bénins m'ont contraint à ne plus donner signe de vie pendant quelques temps, mais je vais bien dans l'ensemble en ces froides journées de janvier.
Numenor a vu le jour en l'an 2000, mais ce n'est pas un projet nouveau en soit , puisque j' ai médité dessus pendant de nombreuses années avant d'avoir eu l'opportunité de le concrétiser. J'ai toujours cherché à créer une musique sombre et mélancolique qui puisse refléter ma vision de la nature et du froid.. Je me suis alors attelé à l'écriture de morceaux, les premiers étant ceux qui figurent sur le split CD que je partage avec Straasha.
Concernant mon parcours musical, j'ai commencé à écouter du métal en 1989 à peu près à l'âge de 9 ans, et j'ai apporté ma participation à une grosse dizaine de formations métal en tous genres.

2. En quoi penses tu te différencier de la multitude des groupes actuels ? Il y a une excellente prod, une maîtrise technique irréprochable, de bonnes compos?mais qu'est-ce qui fera la différence selon toi ?

J'estime que Numenor est un groupe unique pour plusieurs raisons : en premier lieu, je m'attache à créer une musique originale et de qualité, et pas seulement un quelconque ersatz de black métal sans aucune personnalité, comme cela se fait si facilement de nos jours ; ainsi je considère plus Numenor comme une entité propre que comme un simple groupe, et j'estime ne pas être là pour duper l'auditeur en lui faisant avaler de la soupe surproduite.
En deuxième point, je joue une musique spontanée et intègre, née du tourment qui m'habite constamment : ma musique n'est donc pas un simple prétexte à faire du bruit et à contenter la basse populace étant donné que je cherche vraiment à créer quelque chose de personnel, qui puisse me donner entière satisfaction et qui puisse libérer ma souffrance sous une forme cathartique et artistique respectable.
Je pense que ces deux raisons établissent une différence incontestable entre Numenor et la plupart des formations actuelles, et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai fait le choix de décrire ma musique comme du "frost metal sophistiqué" et non pas par l'appellation standard black métal. Cette dénomination représente pour moi une musique forte, noble, élitiste et sans compromis. Elle est la pure matérialisation de mon âme empreinte de désir d'excellence et de mépris pour notre condition humaine.

3. Penses tu faire évoluer ton projet en groupe avec un line up étendu, en vue de lives ou des futurs albums ? Ce n'est pas trop dur de tout faire ? Tu penses avoir assez d'idées pour ne pas te répéter par la suite ?

La situation actuelle de Numenor me convient parfaitement.
J'aime avoir la maîtrise totale sur tous les aspects du groupe et ne pas avoir à faire de quelconques compromis, ainsi mes idées ne sont déformées par les musiciens et je n'ai rien à imposer à personne ; la musique que je pratique dans Numenor est ma vision personnelle de la nature et du froid et elle m'est bien trop intime pour être partagée avec quiconque. Tu comprendras donc qu'il me serait assez pénible de mettre en place un formation stable. De plus, je n'aime pas répéter, cela m'ennuie, et il me semble que cela fait également perdre le côté authentique et misanthrope du style musical.
Tout réaliser soit même est certes pénible, mais la satisfaction que je tire de mon travail n'en ait que plus grande.
Je pense avoir suffisamment d'idées pour ne pas me répéter.

4. Pourquoi avoir fait un split avec Straasha et ne pas avoir sorti un MCD ? Que penses tu de la zique de Straasha ?

J'avais à la base l'intention de ne faire qu'un mini CD, mais Melancholia Records m'ont soumis l'idée de partager un disque avec un autre artiste. Je connaissais déjà Straasha à l'époque et il me semblait intéressant de créer un support musical avec nos deux groupes.
J'apprécie la musique de Straasha.

5. La pub disait que ta partie était un concept autour du froid?Peux tu développer un peu plus et m'éclairer au niveau des textes de tes chansons ? Pourquoi ne pas y avoir traité d'antichristianisme (si cher aux puristes du black) ?

Numenor est ma représentation musicale et visuelle de l'hiver et de la nature, abordant les cotés à la fois sombres ou stériles, et majestueux de ceux- ci. J'y sublime ma vision personnelle des éléments en la mettant en parallèle avec notre piètre condition d'êtres humains.
Ces thèmes sont aussi des paraboles de mes tourments et de ma misanthropie, je mets donc l'hiver et mon univers personnel en parallèle dans mes textes.
L'antichristianisme ne m'intéresse pas le moins du monde, c'est un sujet pour la jeunesse pré pubère en quête de subversion et voulant s'affirmer dans la société. Je laisse donc cela aux "puristes"?

6. Qui s'est occupé du lay-out soigné de ta partie ? Y as tu collaboré ? Pourquoi avoir choisi un format digipack ? Tu apprécies un beau packaging pour les albums que tu achètes ou tu t'en fous ?

J'ai effectué le layout en collaboration avec Emperor Xaelis de Melancholia Records.

Le staff de Melancholia souligne le côté artistique du black métal et propose les formes les plus artistiques pour la représentation de leurs artistes, d'où le choix des pochettes travaillées et des formats luxueux. J'apprécie et je partage leur point de vue quant à ce sujet. Le packaging est selon moi la première touche personnalisant un artiste et une boîte de production, il renseigne assez souvent sur leurs qualités respectives.

7. Comment en es tu venu à signer chez Melancholia ? Comment considères tu le fait d'être la 1ere signature du label ? Un honneur ? Un défi ? Es tu satisfait d'eux ?

Je suis en contact avec le boss de Melancholia depuis plusieurs années maintenant, nous avions déjà effectué plusieurs réalisations musicales ensemble. Je lui ai tout naturellement fait part de mon projet et il a été vivement intéressé.
C'est pour moi c'est un plaisir d'être la première signature ce label, je suis entièrement satisfait du boulot qu'ils fournissent en ces temps si difficiles pour la musique en général. J'ai d'ailleurs grande hâte de sortir un prochain enregistrement chez eux.
De plus, je partage leurs idées et leur volonté de représenter l'excellence du black metal.

8. La prod est très bonne ..qui s'est chargé de cela ? Retourneras tu dans ce studio ? Tu es content du résultat ?

C'est encore une fois Emperor Xaelis qui s'est chargé de ce travail. J'ai effectué les sessions d'enregistrement dans les studios de Melancholia, et je renouvellerai certainement cette expérience à l'avenir puisque le résultat sonore est très concluant pour un premier opus, même si évidemment il y a quelques aspects que je désirerai changer?

9. Tu t'es attelé au prochain album ? A quoi cela ressemblera t il ? C'est pour quand ?

Oui, le prochain album est déjà entièrement composé, il ne reste plus qu'à effectuer les sessions d'enregistrement ! Il contiendra certainement 8 voire 9 morceaux, plus mélancoliques et froids que ceux du split. De plus, certains morceaux seront bien pêchus et brutaux; je délaisse un peu le côté mid tempo mélodique au profit d'harmonies glaciales et sombres.
Pour la date, je ne sais pas trop encore?Il faut d'abord maquetter, soumettre cela à Melancholia et ensuite avec leur aval, peut être pourrais-je m'atteler à l'enregistrement.
Cependant je vais très certainement sortir un trois titres collector d'ici peu, qui sera composé d'une vieille chanson, d'une nouvelle et d'une reprise.

10. Quel est ton jugement face à la scène métal actuelle (la scène black notamment) ?

Je n'aime pas particulièrement la scène métal actuelle en général, peu de groupes sont intéressants, novateurs et intègres. Heureusement que King Diamond est toujours là.
De plus, le manque d'osmose commerciale du à certains distributeurs qui ne font pas bien leur boulot empire les effets du MP3. Merci donc à certains labels/distributeurs qui feraient mieux d'arrêter leur travail?

11. Tu feras des lives ou tu préfères rester dans une optique studio ? Le live est-il important selon toi dans le black pour exprimer toute la puissance et la noirceur de cette musique ? Ou cela reste il un outil de promotion ?

Je resterai définitivement seul et ne ferai pas de concerts avec Numenor pour plusieurs raisons : premièrement je n'aime pas "performer" puisque cela induit de répéter avec d'autres personnes et donc de les côtoyer. Hors comme je l'ai dit plus haut, la répétition tue le côté authentique d'un morceau et le rend insipide. De plus, je ne veux pas que mes morceaux soient exécutés n'importe comment par, et devant des gens qui ne comprennent rien à ce que je fais. Ensuite, le live n'est selon moi qu'un outil promotionnel puisque la plupart des groupes qui font du live, surtout les groupes français ne m'inspirent ni noirceur ni puissance, mais plutôt de la pitié : la plupart des groupes ne croient pas à ce qu'ils font, ce ne sont généralement que des gens qui font du black grand guignol pour le fun et pour s'amuser et boire entre amis et qui, selon moi ternissent l'image et l'intégrité du black métal.

12. As tu d'autres projets musicaux ? Penses tu qu'un artiste doivent concentrer toutes ses idées dans un seul groupe ou alors créer une multitude de projets pour exploiter chacune d'elles ?

J'ai d'autres projets musicaux, et pas forcément du métal.
Concernant ton autre question, je n'en pense rien, chaque artiste fait comme bon lui semble. Personnellement je ne peux pas me cantonner à un seul groupe ni à un seul style de musique, j'ai besoin d'exprimer ma créativité de différentes façons.

13. Quels sont les albums qui t'ont marqué dernièrement ? Tes déceptions ou bonnes surprises ? Quels sont les artistes qui t'ont influencé ?

Je n'écoute pas de metal actuel, mais plutôt les B 52 's, Mercyful Fate et du black des années 90.
Déception : Korum et tant d'autres groupes français qui veulent faire de l'original avec de la repompe mal faite.
Bonne surprise: ?pas grand chose.

14. Je te laisse conclure?

?(ndlr : allo ? Houston ?)

Dr Jabuse