PATRICE GUERS

Heavy metal, France

Bassiste de son état, Patrice Guers est maintenant un membre historique de la scène locale haute-savoyarde, même si maintenant ses amibitions sont internationales: ses nombreux projets musicaux (Rhapsody pour le plus célèbre d'entre eux) ainsi que son rôle de prof de basse en font un homme très occupé mais aussi très accessible quand il s'agit de soutenir les énergies locales... Faisons plus ample connaissance.

1) peux-tu nous présenter ton parcours ?

Ce son des groupes comme AC/DC, Maiden, Judas, Mercyful Fate etc... qui m'ont amenés au métal vers l'âge de onze ans. J'ai commencé la basse à dix-sept ans de manière très sérieuse. Puis quelques groupes amateurs, deux ans en école de musique, des groupes avec Christophe Godin un séjour et des groupes à Londres, des accompagnements d'artistes divers... Patrick Rondat depuis '95, Consortium Project en '99, Raphsody depuis décembre 2001.

2) Que penses-tu du métal extrême ? (Black métal...)

Tout courant alternatif m'interpelle. Même si je n'adhère pas à certains, le fait de savoir que des groupes de personnes ne suivent pas les idées que l'on veut nous imposer m'inspire le respect. Sauf si c'est malsain dans les actes. Je ne suis pas grand connaisseur du mouvement métal... extrême, mais j'ai un a priori complètement positif, même si j'imagine qu'il y a comme partout des fanatiques qui foutent la merde. Pour la musique, il n'y a pas beaucoup de groupes qui m'impressionne au niveau qualité, mais il y a de bonnes idées et le style évolue dans le bon sens. Celon l'humeur , il y a quelque fois qu'une musique d'une extrême d'une extrême violence qui peut exprimer ce que je ressent. Il y a quelques années on appelait black métal... des trucs comme Mercyful Fate, d' ont j'était fan, ou Venom. Aujourd'hui, j'écoute plein de trucs différents, j'aime ou j'aime pas, mais je ne me pose pas la question de quelle étiquette on a collé sur tel ou tel style.

3) Es-tu vraiment intéressé par le coté heroic-Fantaisy de Raphsody ?

Le concept m'éclate bien. J'aime bien ce coté fantastique, histoire imaginaire. Je me sent très concerné par les idées politiques ou écologiques de certains groupes. La musique très technique de Patrick Rondat me met dans une atmosphère particulière, et le coté Heroic-Fantaisy de Rhapsodie m'apporte une part de rêve qui me manque énormément dans le monde des adultes. Je change d'univers à chaque fois, c'est cool !

4) Que représente la scène pour toi, est-ce indispensable pour un artiste ?

La scène, c'est celle qui m'a donné envie de faire ce que je fais. C'était çà mon rêve de gosse. Même si quand tu y est, la réalité est bien souvent différente du rêve, c'est encore la scène qui m'éclate dans mon boulot aujourd'hui. Dès qu'on me dit : " on se casse en tournée ", je cours ! Pour certains, c'est composer qui les éclate le plus, pour d'autre c'est l'étape studio, moi c'est la scène !

5) quels sont tes projet avec Rhapsody, Rondat, ou les autres ?

Rapsody annonce un prochain album pour la fin de l'année, mais bon, je ne garantie pas la ponctualité. Avec Patrick Rondat, on devrait entrer en studio d'ici septembre pour y enregistrer le nouvel album dont je ne connaît pas la date de sortie. D'ailleurs personne ne la connais !

6) Que pourrais-tu dire pour motiver les internautes qui voudrait se lancer dans la basse ?

D'acheter mon DVD pédagogique ! Non, la basse, c'est un super instrument. Si t'as envie de faire ça sérieusement, de jouer dans un groupe de fou, tu peux bosser comme un malade la technique, le groove etc... Si t'as envie de la musique juste pour les filles et de boire des bières, en choisissant la basse, tu peux aussi !

7) Quel est ton alcool préfèré ?

Je vais te décevoir, mais je ne bois pas, ou alors très rarement ! Mais bon c'est facile, je n'aime pas vraiment l'alcool. Je vais paraître ringard, mais je kiff juste plus pour un bon jus de fruits exotique !

8) Le mot de la fin ?

J'espère vous retrouver sur la route, et longue vie au webzine ! clin d'oeil a Éric ( Lord Puke). Quand j'etais môme, j'allais souvent voir mon pote Jean-Philippe qui est son frère. Il y avait toujours un boucan d'enfer qui sortait de la piole d'Éric. Lui, c'est un fan de métal extrême de la première heure !

Cru-VI-fix