PHALIK TREPANATION

PHALIK TREPANATION

Blague metal, France

27/06/06

Voilà une interview d'un groupe UG faisant dans un style ronflant, le true evil pagan kult metal. La démo, elle s'appelle PHALIK TREPANATION. C'est en rencontrant un de ces membres sur internet que m'est venu l'idée de faire cette interview permettant de découvrir ce groupe qui ne se prends pas au sérieux, comme vous allez pouvoir le constater.

1:Comment vous êtes vous rencontrés?

Krastanhash :Et bien c'était par une nuit sans lune. Iscarhoth et moi-même sommes le fruit d'une érection souterraine, pour ainsi dire nous avons été chiés des fin fonds de l'Enfer en grognant des syllabes complètement amorales. C'est comme ça que nous nous sommes retrouvés, bavant et rampant.
Iscaroth :En effet, et ce qui m'a tout de suite déplut en Krasta c'est son amoralité complètement et phalikement obscène. C'est donc comme il le dit en bavant lors d'une cérémonie farouche que nous nous sommes rencontrés.

2:De quand date PHALIK TREPANATION?

K :Pour la composition tout a commencé en l'an de Non-Grâce 2005, genre vers Novembre. Mais si l'on voit la chose d'une manière spirituelle, l'enfer a commencé depuis la Nuit des Temps.
I :Si l'on s'en tient au calendrier chrétien, c'est fin 2005. Mais par rapport au calendrier satanique nos premiers balbutiements remontent à 666 lunes rousses d'automne.

3:Que signifie PHALIK TREPANATION?

K :La trépanation du phallus. En fait cela va de soit, on décortique l'organe génital de l'Homme pour mieux en discerner les aspects les plus véreux, tu comprends c'est quelque chose de très important dans notre façon de composer et de conceptualiser la chose.
I :C'est important dans notre façon de composer mais aussi de décomposer. Le phallus est quelque chose de très conceptuel, nous nous sommes directement inspirés des grands philosophes anti-cléricaux, notamment Behescroth l'ancien. Mais nous avons remanié la chose en élaborant une tout autre théorie en alliant Phallus et aliénation spirituelle. D'où PHALIK TREPANATION.

4:Comment définiriez vous votre style si particulier?

K :Oh et bien le « True Evil Pagan Kult Metal « est tout simplement ce qui nous va le mieux. Pourtant on a tout essayé, le folk, le hip-hop, la pop, mais rien de vraiment satanique à notre goût ne nous satisfaisait.
I :Exact le T.E.P.K.M définit bien notre style, malgré le faite que définir un genre est totalement chrétien.

5:Comment vous vous débrouillez pour écrire, composer et enregistrer?

K :Ecrire... Tout est écrit dans notre tête, déjà. Et puis Satan a un droit de regard sur ce que nous entreprenons, quelque part nous sommes aussi à ses ordres, donc il y a des choses qui ne s'expliquent pas... L'enregistrement se fait dans nos foyers respectifs, nos cavernes sont assez éloignées. Mais grâce au mental nous arrivons à communiquer nos saloperies en parfaite disharmonie, voilà voilà.
I :L'inspiration monte directement des Enfers pour atteindre nos esprits démoniaques. Ainsi toute la Sorrow et la Pain des habitants de l'Enfer remontent et nous imbibe jusqu'à la m┼ôlle. Pour ce qui est de l'enregistrement tout ce passe comme le mentionnait mon ennemi Krastanhash.

6:Quelles sont vos influences?

K :Ah, c'est souvent ce qui nous est demandé, alors que bien souvent la réponse est on ne peut plus évidente ! Satan, Behel, appelez-le comme vous voulez, la Bête à Cornes la plus poilue de cette satanée Terre est notre influence majeure. Après il y a pour ma part tout ce qui concerne les machines à coudre.
I :Pour ma part Satan et la mort sont mes principales sources. Mais j'ai d'autres influences qui élargissent ma composition. On va pouvoir retrouver Grom Goulich (Rust In Pain), Jorge Campos qui est l'un des plus grands satanistes après nous, mais aussi le cassoulet et les vierges farouches, et toutes choses négatives.

7:Qu'est ce qui vous inspire dans vos compositions, et quels sont les sujets de vos chansons?

K :On s'inspire de nous-mêmes et de notre regard face aux humains, ces bêtes qui sentent bon ah quelle horreur... Alors on les dénonce de façon complètement atonale. On fait ressortir aussi le côté pagan de la chose, en soulevant les rites ancestraux, les peaux, les excréments, tout ça.
I :Le paganisme, la haine, la mort mais de façon conceptualisée. Mais nous portons aussi un jugement sur toute l'humanité et la religion qui polluent nos esprits. Je tiens à préciser pour toutes les bonnes langues que le satanisme n'est pas une religion mais une façon de penser, de penser la Bête.

8:Quelle est la philosophie de ce projet?

K :Chier la Mort.
I :Manger de la mort, mais aussi la conceptualisation.

9:Pour ce qui est de la scène, si vous avez déjà fait des concerts (j'ignore ceci), comment se passent ils et quel est votre contact avec votre public?

K :Nous n'avons fait encore aucun concert, déjà parce qu'on déteste les gens.
I :Ce n'est pas dans notre philosophie même si on pense faire un concert mais sans public, car totalement conceptuel !!

10:Etes vous en contact avec des autres groupes?

K :Ca dépend. Quand ils entre en contact avec nous, ben on les envoie chier, normal !
I :Beaucoup aimeraient être en contact avec nous, mais nous pensons qu'ils ne sont pas assez sataniques.

11:Quel est votre opinion sur la scène métal actuelle?

K :C'est de la merde, c'est pour ça qu'on est là !
I :C'est clair enfin sombre je veux dire, notre nouvelle façon de penser va révolutionner la scène.

12:Que représente pour vous l'esprit du métal?

K :La Haine, la Mort, la Destruction, le Chaos... Normal quoi...
I :Satan, la Mort, la Bière, la Souffrance, l'apocalypse....

13:je vous laisse le mot de la fin.

K :Que Glahtaznath soit avec vous
I :La mort est la seule solution.

Kharon