THE KOVENANT

The Kovenant

Black électro, Norvège

Avril 2003

Quel chemin parcouru par Covenant depuis son 'Nexus Polaris' ! Rebaptisé The Kovenant, ce qui semblait un side-project au départ est devenu un groupe à part entière qui a trouvé son propre créneau. À l'occasion de la sortie de leur nouvel album 'Seti', les Norvégiens nous apportent quelques éclaircissements.

Lex, parle-nous de votre nouvel album. Est-ce que ce 'Seti' est différent ou similaire à 'Animatronic' ?

Bien sûr que 'Seti' est différent de son prédécesseur. Mais il reste tout de même dans la même veine... Vous êtes si originaux, vous avez réellement inventé un nouveau style.

Quel genre de musique joue The Kovenant aujourd'hui ? Du metal électro, est-ce la bonne définition ?

En fait nous faisons de l'électro cyber metal oui ou quelque chose comme ça !!! Certains appellent encore ça du space metal. Mais ça pourrait s'appeler du 'new metal'. Attention, à ne pas confondre avec du nu-metal !!! De la musique extrême pour une nouvelle génération de kids.

Quel genre de groupes vous ont influencés le plus ? Peut-on vous comparer à Notre Dame ?

(Rires) A priori non je ne pense pas. Nous n'avons pas d'influences spécifiques comme tu aurais pu le penser. Du moins pas autant que d'autres groupes.

Comment s'est passé l'enregistrement ? Qui a le plus contribué à cet album ?

Psy et moi sommes les principaux compositeurs de 'Seti'. Nous avons fait toute la musique ainsi que les paroles. Cette fois-ci l'enregistrement s'est fait normalement, sans réels problèmes. Et jusqu'à ce que la musique soit totalement finie, ce n'était pas nécessaire que tous les membres soient en studio. Donc Psy et moi avons passé environ trois mois en studio avec Erik Ljungren de Zeromancer, qui était notre ingénieur du son.

On voit apparaître dans cet album beaucoup de vocaux féminins ainsi que des synthés. Quel genre d'émotions, de sentiments voulez-vous exprimer au travers de votre musique ?

Nous voulons principalement faire réfléchir les gens. Mais à côté de ça, c'est avant tout une expression personnelle. 'Seti' est un album anti-religieux sans pour autant être satanique non plus. Nous avons des idées non-conformistes. L'idée principale, musicalement et conceptuellement, est la dualité esthétique qu'il peut exister entre la vieillesse et la beauté naturelle par exemple. Ou encore le manque de volonté que l'homme a d'explorer de nouveaux chemins, il se focalise toujours sur les normes actuelles de l'existence. C'est un aspect sociologique de cet enregistrement, nous prêchons l'ambivalence qui existe dans notre individualité collective. Au travers de cet album nous proclamons et demandons la chute du monde et des mauvaises valeurs qui le régissent. Nous croyons sincèrement en la technologie, qui peut être utilisée pour recréer ou réarranger quelque chose ou quelqu'un. Donc comme tu peux le voir c'est vraiment très conceptuel. Et ce autant au niveau de la musique, des paroles et même du visuel comme tu pourras t'en rendre compte.

Quel est le sens de la reprise de Babylon Zoo ou encore celle des Doors ? Un hommage ou une simple déconnade ?

C'est un peu les deux en fait. Nous les avons reprises un peu pour les paroles mais surtout parce que ces groupes ont ou avaient la même vision que nous. Alors oui c'est quand même une sorte d'hommage.

Pourquoi avez-vous changé de nom ? Était-ce à cause de votre changement de style ?

Non... en réalité c'était une histoire de justice. Il s'avérait qu'un autre groupe suédois s'appelait déjà Covenant. Alors légalement nous ne pouvions pas utiliser le même nom qu'eux. Nous avons donc décidé de changer une lettre. Nous l'avons fait et c'est tant mieux comme ça.

Hellhammer a décidé de changer quelque peu sa façon de jouer. Il a stoppé les blasts surpuissants double grosse caisse pour adopter un jeu de batterie plus technique. Va-t-il faire la même chose chez Mayhem ?

Non pas du tout, la puissance et la rapidité des percussions dans Mayhem vont persister. Avec The Kovenant par contre, le style de batterie change à chaque morceau.

Est-ce que tu aimes la scène ? Voudriez-vous tourner en tête d'affiche cet été ?

Oui j'adore tourner, chose que nous ne faisons d'ailleurs pas assez. Cet été nous sommes en tête d'affiche du festival metal norvégien Inferno. Les festivals c'est ce que je préfère. Une tournée européenne est d'ailleurs prévue après la sortie de 'Seti'. [Il semble que Hellhammer aie quitté le groupe au moment de cette interview : mais aucune allusion à cela... NDR]

Quelques mots au sujet de la scène metal norvégienne ?

Je dois dire que des groupes comme Zeromancer marchent vraiment très bien. Il y a aussi de nouveaux venus comme Crowhead, Zensor ou encore Ram-Zet. C'est très bien ces nouveaux groupes qui se profilent, ils ne sont plus là simplement pour brûler des églises.

Un petit mot pour les fans français ?

Soyez ouverts et méfiez-vous de la religion. Celui qui est prêt à mourir pour ces croyances a complètement tort. Le fait de penser qu'un croyant est plus heureux qu'un 'sceptique' est aussi vrai que le fait qu'un alcoolique est plus heureux qu'une personne sobre. Eh bien je te remercie de m'avoir accordé un peu de ton temps et REMAIN SICK !!!

Autocrator