La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

The Dirt, biographie de Mötley Crüe

The Dirt - Mötley Crüe

Livres Essais

Mötley Crüe et Neil Strauss
Camion Blanc
586 pages
2007

Cette biographie de Mötley Crüe écrite par le groupe lui-même est sortie initialement en 2002, donc avant le retour du line-up originel puisque le batteur Tommy Lee a quitté le groupe en 2000 pour fonder son propre groupe Methods Of Mayhem dans un registre plus moderne avant de revenir en 2004. Il parait donc maintenant en version française par le biais de Camion Blanc , "l'éditeur qui véhicule le rock", qui propose une collection fort intéressante sur l'univers du rock, ses dérivés, ses descendants et leur folklore parallèle ; les titres les plus marquant étant la traduction du génial Lord of Chaos sur l'histoire du black metal, la traduction inédite de la Bible Satanique d'Anton Lavey, ainsi que des livres sur le metal extrême, sinon Camion Blanc propose des références plus classiques avec entre autres Sex Pistols, Sisters of Mercy, Joy Division, Mötorhead.

Cette traduction tombe à point puisqu'il y a actuellement un nouvel engouement pour le groupe, pensons à l'émergence d'une nouvelle scène glam metal, ou d'une façon plus générale à l'aspiration des scènes alternatives, notamment metal extrême, vers le rock'n'roll, pensons par exemple à Hreidmarr de Anorexia Nervosa qui ne cache pas son admiration de Mötley Crüe. Pour ma part, j'étais assez curieux de découvrir ce livre quoique sans nostalgie ayant approfondi un temps la première décade du groupe au tout début de l'adolescence avant d'évoluer vers des cieux plus metalliques et sombres, Shout at the devil reste d'ailleurs un très bon album de hard rock/metal. Mon enthousiasme s'est cependant fortement réduit en découvrant les 586 pages... Certes on devine que le livre va au-delà des biographies des numéros spéciaux de la presse métallique parus pendant leurs heures de gloire, notamment pour les 10 ans du groupe lors de la sortie de Decade of decadence , mais on se demande bien ce que le groupe peut y raconter d'autant que les cent premières pages ne sont pas d'une lecture facile, remplies principalement d'anecdotes un peu lourdes décousant le récit. Au fur et à mesure qu'on avance dans le récit on comprend que ce livre est une biographie exhaustive et que tout, absolument tout, y est raconté. En fait le livre est coécrit par les 4 membres du groupe, Vince Neil, Nikki Sixx, Mick Mars, Tommy Lee ; le rôle de Neil Strauss a consisté à organiser le livre, les chapitres, puisque les quatre membres racontent en parallèle les grandes étapes de la vie du groupe en interrelation permanente avec leur vie personnelle. Il y a également des interventions extérieures d'autres personnages du groupe qui font partie intégrante de la vie du groupe, comme leurs managers ou John Coraby, chanteur du groupe, également second guitariste, venant du groupe THE SCREAM, remplaçant Vince de 1992 à 1997 après que celui-ci se soit fait viré pour finir à son tour viré par la pression de la maison de disque, le groupe développant un nouveau style et connaissant un grand échec.

Ce qui ressort clairement du livre, même si son sous-titre "Confessions du groupe de rock le plus sulfureux du monde" est un peu prétentieux, c'est que Mötley Crüe incarne vraiment le rock'n'roll avec sa fameuse trinité "sexe, drog and rock'n'roll" largement honorée, qui pourra séduire certains puisque il y a aujourd'hui une fascination pour les clichés rock n'roll, que Mötley Crüe a largement épuisé mais surtout vécu authentiquement sous tous ses aspects passant par les overdoses et les différentes dépendances à divers drogues dures et à l'alcool qui les mèneront à plusieurs cures de désintoxication, notamment à une thérapie collective, dans un univers peuplé d'inévitables groupies, de top models et de star du x, dû à leur succès et à leur enrichissement, à leur côté véritablement rock star et sex symbol, ou encore à la provocation sous toute ses formes passant de leur look glam de "salopes", comme ils le disent eux-mêmes, à la photo de Nikki avec insignes nazis retirée de leur album de 1994.

En fait, tout est abordé dans ce livre, évidemment les faits les plus connus de l'histoire du groupe comme le fameux accident de Vince Neil en état d'ivresse qui a coûté la vie à Razzle du groupe HANOÏ ROCKS et qui a conduit Vince en prison, sa rivalité d'un temps avec Axl Rose, ou encore l'histoire très médiatisée de Tommy Lee avec Pamela Anderson qu'il a épousé au bout de 4 jours, qui l'a conduit en prison pour violences conjugales, après une première histoire déjà bien médiatisée dans les années 80 avec l'actrice Heather Loclear, son accident sur sa batterie suspendue et tournante, ou encore la fameuse overdose de Nikki qui a frôlé la mort. Il y a également des choses beaucoup moins connues, notamment des événements de leurs vies personnelles, avec une partie très intéressante par Mick Mars, bien plus mature que le reste du groupe, l'homme un peu à part du groupe, qui dévoile son mystère en révélant qu'il souffre d'une maladie des os depuis sa jeunesse qui l'handicape et qui s'aggrave. Il aborde également son histoire avec Emy, l'une des deux filles présente sur scène lors de la tournée Girls Girls Girls . On apprend également que Vince a eu un premier enfant lorsqu'il avait 16 ans, que lors de sa période loin du groupe, où il menait entre autres un projet solo, il a perdu sa fille de 4 ans atteinte d'un cancer généralisé, ou encore les problèmes sans fin de Nikki avec sa famille et sa souffrance à cet égard. Le récit bien que très précis manque parfois de clarté car c'est une véritable profusion d'anecdotes notamment sur les premières 100 pages du groupe sur la formation du groupe et leur vie destroy et ce n'est pas toujours bien écrit, notamment en ce qui concerne Nikki (et il y a parfois des coquilles dans la traduction !!!). On y retrouve notamment le contexte intéressant de la création de leur album culte Shout at the devil où le groupe flirtait avec un univers satanique, album qui devait initialement s'intituler "Shout with the devil" pour finalement se muer en un "Cri contre le diable" suite à des phénomènes paranormaux lors de leurs expérimentations avec la magie. La seconde partie sur la seconde décade du groupe est peut-être plus intéressante dans le sens où on découvre un peu ce qu'il est advenu au groupe pendant ses années de moindre exposition avec apparemment un groupe qui courait après sa gloire passé sans pouvoir la retrouver. Malgré leur coté mauvaise élève, le groupe arrive à pondre une théorie de l'engrenage par rapport à l'histoire du groupe dans l'industrie du disque.

Tout au long du livre, les membres de Mötley Crüe apparaissent constamment comme des gars ingérables et irresponsables à l'exception de Mick beaucoup plus mature, qui réalisent le parcours cliché rock'n'roll, partant d'une vie destroy qui les mène au succès et à la gloire, qui finiront par se faner ainsi qu'à une vie mondaine décadente, aboutissant très vite à une tentative perpétuelle du groupe pour se recadrer. Ce qui ressort c'est un succès assez fulgurant qui n'a fait que grandir, le groupe se reposant sur ses lauriers pour Theatre of pain et Girls Girls Girls qu'ils considèrent assez moyen pour un summum de la gloire atteint avec Dr feelgood , l'album post-cure, et puis un succès qui s'effondre, une course vers la gloire passée, des problèmes sans fin avec leur maison de disque jusqu'à la création par le groupe de son propre label Motley Records.

The Dirt est donc un livre très exhaustif sur Mötley Crüe écrit par les quatre membres qui mettent constamment leur vie et leur cheminement musical personnels en perpétuelle inter-relation avec l'histoire du groupe, ce qui intéressera avant tout les fans avérés du groupe mais également les récents curieux de ce groupe qui incarne la "rock'n'roll way of life", ceux qui attendent cela ne seront pas du tout déçus, les autres peuvent cependant vite être lassés de cette énième vie rock n'roll qui regorge un peu trop d'anecdotes tape à l'oeil, mais quoiqu'il en soit, Mötley Crüe fait partie des groupes incontournables du hard rock, ce qui rend son histoire digne d'intérêt.

www.motley.com

Adnauseam