La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Wilt

Romans, Nouvelles & Théâtre

Tom Sharpe
4 livres: Wilt 1 à 4
1974, 1979, 1984 et 2004

Henry Wilt est le héros, souvent involontaire, de quatre livres, numérotés de un à quatre par 10/18 mais qui ont les titres suivants en anglais: Wilt, The Wilt Alternative, Wilt on High et Wilt in Nowhere .

Notre héros, diplomé en littérature, est professeur dans un lycée technique où sa mission est d'éveiller à la littérature anglaise de futurs bouchers, gaziers ou autres électriciens qui n'en ont absolument rien à foutre.

Wilt manque cruellement d'ambition. Et s'il en doute, sa femme Eva est là pour lui rappeler. Mais Wilt a un don : il est capable de se mettre dans les situations les plus inextricables sans le faire exprès. Au cours de quatre livres, avec une certaine passivité, il va réussir à rendre fou plusieurs officiers de police, des terroristes d'extrême gauche, des féministes, l'état-major d'une base américaine, des aristocrates anglais ou des capitalistes américains.

Wilt 1, Tom Sharpe, 1974 Wilt 1 : Pour relever les ambitions de Wilt, Eva le force a rencontrer des universitaires branchés et libérés (on dirait maintenant bobo). Il s'avère que par un concours de circonstances impossible à décrire, Wilt est surpris par une trentaine de personnes tout nu avec une poupée gonflable dans la salle de bains des nouveaux amis d'Eva.

Alors qu'Eva décide de se retirer chez ses amis pour faire le point sur son obsédé de mari, Wilt, furieux contre elle, décide d'en finir et de l'assassiner. Comme il est méticuleux, il décide de faire une répétition, avec la poupée gonflable. L'idée est de balancer le corps d'Eva dans un puits qui recevra 20 tonnes de béton le lendemain. Mais, une fois n'est pas coutume, rien ne se passe comme prévu et bien que la poupée représentant Eva ait bien pris les 20 tonnes de béton sur la tronche, Wilt est arrêté par la police, persuadée que c'est Eva au fond du trou.

Wilt 2, Tom Sharpe, 1979 Wilt 2 : Les années ont passé et Wilt a retrouvé la paix de son ménage. Il est même l'heureux père de quatre fillettes (des quadruplées) à l'éducation plus que sommaire. Eva a cette fois-ci l'idée de louer une des chambres de la maison à une jeune étudiante allemande, dont Wilt va immédiatement tomber amoureux. Ce qu'il ne sait pas, et Eva non plus, c'est que la charmante étudiante est en fait le cerveau d'un groupe terroriste d'extrême-gauche particulièrement violent.

Wilt 3, Tom Sharpe, 1984 Wilt 3 : encore quelques années plus tard. L'inspecteur Flint, qui a vu sa carrière irrémédiablement compromise dans les deux premiers volumes, décide de se venger d'un rival en laissant courir le bruit que Wilt pourrait être mêlé à un trafic de drogues au sein du lycée, lequel trafic a causé la mort d'une étudiante. Wilt n'y est pour rien mais pour Flint, c'est justement de là que vient sa force de destruction.

Wilt 4, Tom Sharpe, 2004 Wilt 4 : encore quelques années plus tard, Eva a reçu une invitation pour passer quelques semaines chez une tante mariée à Wally, un riche industriel américain. Wilt n'aime pas les Américains et encore moins l'oncle Wally, milliardaire conservateur, raciste et obsédé par les armes. Il s'invente alors une excuse bidon et profite de l'absence de la famille pour visiter l'Angleterre à pied à l'insu de sa femme. Les Wilt sont encore plus dangereux quand ils sont séparés: Eva est mêlée à une affaire de trafic de drogues aux Etats-Unis et Wilt à une affaire d'incendie volontaire et d'homicide en Angleterre.

*
**

L'intérêt des aventures de Wilt est qu'elles sont toutes extrêmement bien construites. D'une manière générale, Wilt doit affronter plusieurs problèmes à la fois et à la fin tout se mélange et donne des quiproquos inextricables. Pourtant, les évènements se déroulent selon une logique implacable mais il y a toujours un élément qui fait que cette logique part dans une direction non prévue au départ et qui mène au burlesque. Par exemple, dans Wilt 3, l'inspecteur truffe de micros la voiture de Wilt. Mais Wilt donne des cours dans une base américaine. Les officiers de sécurité détectent immédiatement les micros et pensent que c'est un espion soviétique.

Cette rigueur dans la construction, associée au burlesque de certaines situations (en parlant de burlesque, ne lisez pas Tom Sharpe dans un endroit public au risque de passer pour un con en riant tout seul) rapproche Sharpe d'écrivains britanniques plus anciens comme Wodehouse et Waugh.

Mais Sharpe y ajoute une dimension trash que ses prédécesseurs n'auraient même pas imaginé. Il y a la violence de certaines situations et surtout une absence totale de pudeur: on y voit Wilt devoir expliquer aux urgences bondées d'un hopital qu'il s'est blessé en pissant dans un rosier, ou Eva écoeurer des terroristes en se baladant à poil.

Cette dimension peut donner un aspect cruel ou noir aux romans. C'est particulièrement visible dans les personnages. Sharpe n'épargne personne: tous sont crétins à un degré plus ou moins élevés mais avec une logique interne inébranlable. Il y a les policiers, les voisins, le monde enseignant, les étudiants, les militaires, les terroristes, les médecins, etc.

Malgré l'aspect burlesque et violent, les aventures permettent également à Sharpe, de porter, en filigrane, une réflexion sur les évènements de son temps. Dans tous les romans, on retrouve Wilt confronté à l'arbitraire des administrations (police, armée, hôpitaux). Jamais Wilt ne recourt à la violence, même face aux terroristes, il privilégie la parole.

Tous les Wilt sont disponibles en français chez 10/18.

Tryphoninus