Howard Phillip Lovecraft (1890-1937)

lovecraft

Dossiers

Les premiers pas

Howard Phillip Lovecraft est né en 1890 aux USA. Il vit dans une demeure immense, propriété de son grand-père, au 454 Angell Street. La demeure compte notamment une grande bibliothèque riche en ouvrages anciens, récits d'horreurs, précis d'astronomie et contes fantastiques. Le jeune enfant solitaire y passera de longues heures de lecture.

De son enfance pas toujours heureuse lui vient probablement son goût pour l'évasion et le morbide : il n'a que trois ans lorsque son père est interné dans un hôpital psychiatrique où il décédera cinq ans plus tard. Sa mère est elle-même très malade, et c'est une de ses amies qui élèvera Howard, la poétesse Louise Imogen Guiney.

Howard P. Lovecraft écrit ses premiers poèmes à 6 ans, et sa première nouvelle fantastique à 13 ans : "The Beast in the Cave", déjà du fantastique, sera publiée treize années plus tard.

Adolescent, il fonde un fanzine polycopié, The Rhode Island Journal of Astronomy et à 16 ans, il écrit des articles sur les phénomènes astronomiques dans le journal local.
De santé fragile, il arrête ses études avant l'université. Il s'inscrit dans une association de journalistes amateurs et échange une correspondance fournie avec plusieurs auteurs qui deviendront ses amis de plumes, notamment Clark Aston Smith, Robert Bloch et Robert E. Howard.

En 1921, il perd sa mère, Sarah Susan Philips. Comme son époux, elle souffrait de troubles psychiques graves liés à la syphilis.

dagon

La vie à New York

Lovecraft se rend à New York en 1923. Il fréquente un temps le "Kalem Club", un cercle d'amateur de fantastique, dans lequel il rencontre Sonia Green, une juive, qu'il épouse en 1924. C'est évidemment elle qui a fait toutes les démarches. Il s'ouvre à l'humanité et semble connaître enfin le bonheur. L'antisémitisme dont on l'affuble reste lointain et théorique : il n'a rien contre les Juifs intégrés et discrets, comme Sonia. Puis il tente sa chance auprès d'un éditeur en lui envoyant cinq nouvelles fantastiques, et " Dagon " est retenu : ce premier récit paraît dans " Weird Tales " en octobre 1923.

La déchéance

En fait, Lovecraft déteste New York : les monstres répugnants qu'il décrit avec force et génie dans ces œuvres ne sont en fait que les flots d'étrangers qui débarquent en quête du rêve américain. Il ne supporte pas la foule dense des rues New-Yorkaises. C'est pour cela qu'une réputation de raciste et réactionnaire lui colle à la peau. Et pourtant, quelle source inépuisable d'inspiration !
Son mariage sera de courte durée : licenciée, Sonia part tenter sa chance à l'autre bout du pays. Cela ne gêne aucunement Howard, perdu dans son anti-monde. Il ne s'aperçoit même pas que son appartement a été pillé une nuit pendant son sommeil. Il règle la demande de divorce de Sonia par courrier. La littérature ne lui assure finalement que de maigres revenus, et il change souvent de logement, en cherchant toujours un moins cher. Puis il quitte la ville l'année suivante. Il est de retour à Providence ; bien qu'il y répugne, il est contraint d'exercer divers plusieurs petits métiers pour vivre. Il vit en reclus avec ses tantes - et à la fin de sa vie, une multitude de chats - dans la vieille demeure aux volets fermés. Le poids de l'hérédité, diront certains... Il écrit la nuit, probablement sous l'effet de stupéfiants ou médicaments. Il reçoit encore de nombreux courriers d'autres amateurs qui n'ont probablement pas son talent, auxquels il répond toujours avec gentillesse, dispensant généreusement ses conseils.

Howard Phillips Lovecraft meurt à l'hôpital en 1937, dans d'atroces souffrances et sans jamais se plaindre, d'un cancer de l'intestin à 46 ans. Exceptées les parutions confidentielles dans le magazine " Weird Tales ", Lovecraft n'a jamais connu le succès. Une seule nouvelle fut publiée dans un livre de son vivant, et ce fut grâce à un admirateur. Il est pourtant l'inventeur de la S.F. moderne.

ctulhu

La reconnaissance posthume

L'intérêt de l'œuvre de Lovecraft réside en bonne partie dans la construction d'une mythologie extrêmement détaillée dont découle toutes les mythologies terrestres : les loups-garous, les morts-vivants, les momies, les sorcières, les monstres marins, les maisons hantées, tout cela et biens d'autres horreurs sorties de l'imagination de LOVECRAFT s'intègre dans le vaste cadre du Mythe de cthulhu.
C'est son ami Derleth qui s'attachera, après sa mort, à le faire découvrir et fondera dans ce but la maison d'édition Arkham House. De nos jours encore, Lovecraft est plus connu en Europe que dans son pays d'origine : Dagon, le Necronomicon et le Mythe de ctulhu sont ses œuvres les plus populaires.
Nombre de ses créations parsèment maintenant l'univers du métal de Morbid Angel à Nehemah, de nombreux groupes rendent hommage à Lovecraft en utilisant ses écrits : noms de groupes, pseudos de musiciens ou concept dans les textes : culte des "grands Anciens", mythe de Cthulhu, Dagon, Azathot, Nyarlathotep, Yog Sothoth, le Necronomicon, etc. sont des mots qui parsèment la création métallique. Seul l'œuvre de Tolkien a réussi à obtenir une influence aussi forte que Lovecraft chez les métalleux. La mythologie de Lovecraft attire car elle est foncièrement pessimiste : il présente la réalité comme une sorte de cauchemars vivant où les Hommes et leurs cités vivent en sursis, menacés à tout moment, depuis la nuit des temps, par des entités répugnantes, aussi cruelles que puissantes. Et le "Happy End" est inconnu chez Lovecraft : bref, on va tous y passer !

Bibliographie de Lovecraft :

- "La couleur tombée du ciel" [FOLIO/SF n°4, 2001] :RECUEIL DE QUATRE NOUVELLES :
"La couleur tombée du ciel" [1927] , "L'abomination de Dunwich" [1928] , "Le cauchemar d'Innsmouth" [1932] , "Celui qui chuchotait dans les ténèbres" [1930]

- "Dans l'abîme du temps" [FOLIO/SF, 2000] : RECUEIL DE QUATRE NOUVELLES : "Dans l'abîme du temps" [1934] , "La maison de la sorcière" [1932] , "L'appel de Cthulhu" [1926] , "Les montagnes hallucinées" [1932]

- "Par delà le mur du sommeil"[FOLIO/SF, 2002] : RECUEIL DE CINQ NOUVELLES : "Par-delà le mur du sommeil" [1919] , "Les rats deans les murs" [1929] , "Le monstre sur le seuil" [1936] , "Celui qui hantaitles ténèbres" [1936] , "L'affaire Charles Dexter Ward" [1936]

- "Je suis d'ailleurs" (FOLIO/SF, 2001)

- "Le mythe de Chtulhu" (éditions J'AI LU / FANTASTIQUE, 2002)

- "Dagon" (éditions J'AI LU / FANTASTIQUE, 2003)

"Démons et merveilles" [EDITIONS 10/18, 1999]

Le Cycle des aventures incroyables de Randolph Carter : en 4 nouvelles : "Le Témoignage de Randolph Carter" [1919] , "La clé d'argent" [1929] , "A travers les portes de la clé d'argent" [1934] , "A la recherche de Kadath" [1934]

"Les oeuvres complètes"[ROBERT LAFFONT/BOUQUINS, 1997] : Trois volumes qui reprennent l'intégralité des textes de LOVECRAFT : Le premier volume reprend notamment les récits de LOVECRAFT autour du Mythe de Cthulhu. Le second volume reprend des contes et nouvelles moins connues, des poèmes et des analyses de l'œuvre. Le troisième volume contient également les textes des continuateurs de l' oeuvre lovecraftienne [notamment C.WILSON, C.A.SMITH, R.BLOCH, R.CAMPBELL, R.HOWARD, A.DERLETH, Stephen KING, etc.]

Mes sources :

http://www.cafardcosmique.com/auteur/lovecraft.html
http://www.hplovecraft-fr.com/
H.P Lovecraft (reportage sur ARTE)

Autocrator