La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

314 Project : Deceive the crooks

314 PROJECT - Deceive the crooks

Autoproduction, 2010

Deathrash, France

CD

La scène lyonnaise est en effervescence, encore un petit nouveau jeté dans l'arène du metal moderne. Certains membres sont issus de divers combos pataugeant dans les tréfonds de l'UG, ce qui apporte une maîtrise certaine des instruments et un bon sens des compositions dans cet EP aux allures de carte de visite. Première bonne impression, la production est bien calibrée, même si perfectible, parfait équilibrage entre les cordes, la batterie et les voix. Les grattes sont assez épaisses tout en restant tranchantes, mais elles auraient gagné à être propulsées un peu plus sur le devant pour se démarquer, car par moment on en prends de tous les côtés et se raccrocher au riffing aurait été bien vu. Globalement le groupe délivre un thrash moderne abondamment coupé au death (tout aussi moderne) dans lequel ils ont injecté des choses dérivées des scènes néo (des parties de chants ici et là) qui contribuent même à relever agréablement le niveau en induisant des parties mélodiques excellentes (si j'osais je dirais que des traces de stoner sont à noter au détour de quelques riffs aux relents finement rock'n'roll). Notamment le début de Backdraft ou encore les refrains de Straight to violence , choses qu'ils auraient du exploiter beaucoup plus. Ce sont d'ailleurs ces deux titres qui sortent du lot par leur lot de riffs plus accrocheurs doublés de parties de batteries plus bourrines. Ce genre de groupe doit prendre plus d'ampleur en live, notamment grâce à deux chanteurs, mais sur ce CD, dommage que les timbres de voix ne soient pas plus différenciés, les deux officiant dans des gammes hurlées où quelques voix death peu gutturales interviennent. Un peu de whisky et de cigares et ça devrait le faire. Un EP qui laisse entrevoir de bonnes choses, malgré des compositions beaucoup trop proche de ce qu'il se fait actuellement dans le même créneau.

Dr J. - 6,5/10