La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Bak XIII : Ultima Ratio Regum

BAK XIII - Ultima Ratio Regum

Urgence Disk, 2008

Electro-dark / EBM, Suisse

Album CD

Déjà la cinquième production après un Vae victis en 2007 et quatrième album pour le groupe genevois, le seul de son genre en Suisse romande à avoir emboîté le pas de l'electro-EBM, et cela avec réussite, en arrivant à développer un style moderne, le groupe parle d'ailleurs de \"retrofuturisme\". A nouveau Bak XIII utilise des références historiques puisque \"Ultima ratio Regum\" était une expression très appréciée de Richelieu et reprise par Louis XIV qui l'a même faite gravé sur ses canons, qui signifie \"la force est l'ultime argument des rois\". Petit changement puisque le compagnon de longue date Garf cède la place à Tenebras aux guitares mais pas de grands changements, Bak XIII a acquis son identité et poursuit dans la lignée du très bon Moritari Te Salutant . Le style est toujours de l'electro-dark fortement teinté d'EBM (Electro-body-music pour les novices, style élaboré par Front 242 aux débuts des années 80) avec des guitares saturées et mélodiques, toujours très dancefloor et légère mais avec un fond nostalgique et désabusé. D'ailleurs, Bak XIII semble bien plus engagé face au désenchantement du monde moderne comme l'exprime un titre comme \"Nothing left to believe\", ça change des formations electro souvent bien trop futiles, mais toutefois en penchant de façon peut-être trop marquée du côté de l'altermondialisme, ce qui n'est pas aujourd'hui l'expression la plus en marge et subversive. A l'image de la pochette avec sa symbolique nucléaire, la musique est un peu plus dure, DDDMix s'essaie à des voix plus dures, viriles, comme sur \"Body religion\" (DDDMix est d'ailleurs chanteur dans le groupe de punk genevois The Tragic Allstars) rappelant en un sens les origines viriles de l'Electro Body Music, avec toutefois toujours des voix typées new wave; la guitare est quant à elle encore plus mise en avant et plus appuyée, sur une musique toujours \"claire\" et mélodique. L'ensemble a bien l'identité Bak Xiii qu'un public déjà bien acquis retrouvera avec plaisir mais m'est paru moins accrocheur que l'album Morituri te Salutant . Enfin, comme à l'accoutumée, un clip robotique clôt l'album.

Adnauseam - 7/10