La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Cauchemar : Tenebrario

CAUCHEMAR - Tenebrario

Nuclear War Now, 2013

Doom old school, Canada (Québec)

CD

Débutons, une fois n'est pas coutume, cette chronique en saluant l'excellente qualité de l'écrin dans lequel repose cet album. La pochette est une des plus intéressantes qu'il m'ait été donné de voir depuis des années et l'ensemble du graphisme (oeuvre d'Annick Giroux, par ailleurs chanteuse et organiste du groupe) reprenant l'esthétique d'un vieux livre convient parfaitement à la musique qu'il illustre.

Car depuis La Vierge Noire , le mini-album qui avait permis de faire connaître leur art au monde, Cauchemar n'a guère changé son arbalète d'épaule. Leur Doom est toujours aussi old school et hanté. Le groupe s'est appliqué à ciseler ses riffs dans le marbre noir dont on fait les pierres tombales, quitte à ne pas prendre beaucoup de risques d'ailleurs. Le son des guitares est abrasif et sonne comme s'il avait été enregistré il y a une quarantaine d'années. Doom oblige, la basse est sombre comme un ciel d'orage et roule à l'arrière-plan comme des nuages de plomb chargés d'éclairs.

Mais la véritable originalité de Cauchemar est bien le chant d'Annick Giroux, son timbre semblant accompagner les riffs tout en restant détaché, ligne de fluidité dans un paysage funèbre et tourmenté. Les textes dépeignent un monde de cimetières et de temples antiques, marqué par le mysticisme et la magie, peuplé de revenants. Original ? Pour un album de Doom pas vraiement...

Ceci dit, pas la peine d'espérer autre chose que du funèbre, du mystérieux, des vieilles légendes et de la sorcellerie chez Cauchemar. Le DOOM règne en maître sur leurs terres.

Sargon - 8/10