La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Darkened Nocturn Slaughtercult : Saldorian Spell

DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT - Saldorian Spell

War Anthems Records, 2009

Brutal Black Metal, Allemagne

CD

Quatrième full-length pour Darkened Nocturn Slaughtercult , Saldorian Spell arrive en novembre 2009, après une attente forcément trop longue : en effet Hora Nocturna sorti en 2006 s'était montré excellent, comme son précédent également... La célèbre formation allemande, fondée en 1997 et dirigée par la blonde leader, sataniste et polonaise Onielar (vraiment un cas unique que cette nana !), déroge cette fois-ci à sa règle d'or – à savoir, auto-produire ses LP – et signe ce Saldorian Spell chez War Anthems Records – peut-être ont-ils jugé que le groupe valait désormais la peine que d'autres se cassent un peu le cul pour eux afin de répandre sa peste sur le monde entier.

D.N.S. , comme on abrège couramment le groupe, ne déroge toutefois pas à son autre marque de fabrique : un Black Metal violent, rapide et destructeur. Brutal donc, en général (ils lèvent de temps en temps le pied) et qui n'est pas sans rappeler les disques cultes de l'ancien MARDUK . Ces huit pistes (41 minutes) fort bien produites vont ainsi directement à l'essentiel et il souffle un vent puissant et guerrier dans les poils de la noire Bête. Les tracks s'enchainent sans problème, sans concession aucune, et certaines sont de véritables hymnes qui brisent les nuques : Saldorian Spell, Kataklymic Bretherens , le catchy The Descent to the Last Circle, Dispatching the Curse of Uncreation (très violent), The Saturnine Chapel ... Toutefois, même si Saldorian Spell vaut la peine d'être écouté, il n'est pas aussi « maléfiquement » habité comme le sont les précédents opus. Certes, les morceaux ci-dessus évoqués laissent une trace en tête, mais une fois le disque fini, l'ambiance ne pollue pas le cerveau d'ambiances sataniques bienvenues.

J'aurais plutôt tendance à voir dans Saldorian Spell un rigoureux et traditionnel full-length de Brutal Black Metal, plutôt qu'un disque sentant le bouc à des lieux et le Malin comme Hora Nocturna par exemple (à mon avis, leur meilleur album)... De fait, je me trouve un peu déçu par ce groupe d'habitude si exigeant avec lui-même. Darkened Nocturn Slaughtercult a laissé fuir un peu de leur âme sulfureuse. Dommage. Vivement le prochain quand même !

Guudrath - 8/10