La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Deadlock : Earth Revolt

DEADLOCK - Earth Revolt

Lifeforce, 2005

Death mélodique, Allemagne

Album CD

Avec ce \"Earth revolt\", les allemands de Deadlock n'en sont pas à leur début puisque la formation existe depuis fin 1997 et après un ep autoproduit en 1999, le groupe a sorti trois enregistrements chez Winter Recordings: le mini cd \"I'll wake you, when spring awakes\" en 2000, puis le premier album \"Arrival\" en 2002, et un split avec Six Reason To kill en 2003. A premier abord, il peut paraître surprenant que Deadlock sorte ce nouvel album chez Lifeforce, le label allemand spécialisé dans le metalcore puisque Deadlock est issu de la scène dark metal. On peut en effet définir leur style en gros comme du death mélodique à la scandinave qui concilie donc agressivité et mélodie, et un son moderne. On comprend alors mieux leur présence chez Lifeforce, car celui qui se tient à jour de l'évolution des tendances musicales aura remarqué que la nouvelle scène metalcore incorpore de grosses influences de la scène death/ thrash mélodique scandinave présente et passée. C'est donc ce point commun qui unit Deadlock et le catalogue Lifeforce. Les influences de Deadlock partent d'ailleurs dans d'autres directions. Passé l'introduction symphonique, Deadlock rappelle un peu du Dimmu Borgir avant de dévoiler un death mélodique bien scandinave évoquant de manière large des groupes comme At The Gates de l'époque vous l'aurez compris \"Slaughter of the soul\" (décidément cet album aura eu des échos...) comme sur \"Everlasting pain\", ou les vieux In Flames. Deadlock passe de parties plus rentre-dedans comme sur \"Kingdom of the dead\" à des titres très mélodiques comme le hit \"Earth revolt\", avec tout au long de l'album des mélodies très mémorisables. Les influences sont larges dans un style malgré tout ciblé, les morceaux ne s'enchaînent donc pas de manière monotones. On notera la présence de parties isolées de synthés atmosphériques très bien exécutées dites gothiques (sûrement en référence à des groupes comme Graveworm) et d'une voie féminine pas lyrique comme cela s'y prêterait mais qui s'essaie à des intonations émotionnelles, qui je pense a voulu être dans la lignée des chanteuses si excellentes des albums de Dark Tranquillity, mais même si ce n'est pas désagréable, elle n'en a pas la même classe, et sur le titre \"Awakened by sirens\", les intonations trop criardes ne sont pas du meilleur effet, même siquand elles sont disséminées par si par là, elles sont agréables. Deadlock semble en fait vouloir rassembler les différentes branches du death mélodique, le côté agressif et mélodique en est la base mais il y a on va dire plusieurs descendants: une branche plus agressive qui vire vers le thrash ou encore vers des sonorités plus urbaines, une branche plus mélodique qui tend parfois à l'atmosphérique, deux directions que Deadlock semble vouloir faire tenir ensemble. Deadlock flirte également parfois à petite dose avec le black sympho de Dimmu Borgir comme les premières notes de l'album, mais tout cela sans rupture; disons que le style qu'est le death mélodique scandinave si prête bien (et oui si on parle d'un style black/death c'est bien par le biais du death scandinave), comme si Deadlock tentait d'associer les différentes passerelles du death mélodique scandinaves et cela sans produire une impression de décousu ce que le titre \"May angel come\" avec ses 11 minutes assure bien. On retiendra donc de cet album qu'il s'agit d'un album de death mélodique avec un son moderne, à la fois agressif et mélodique avec des éléments atmosphériques, le tout bien exécuté.

Adnauseam - 8/10