La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Dissection : Reinkaos

DISSECTION - Reinkaos

Black horizon music, 2006

Heavy black metal, Suède

Album CD

Après un retour hautement médiatisé de Dissection notamment avec l'excellente tournée \"The rebirth of Dissection\", voici enfin le vrai successeur du très acclamé Storm of the light's bane sorti en 1995, après les mini-cds Maha Kali en 2004 et le récent ep Starless Aeon qui ont préparé ce nouvel album en en donnant des échantillons, succèdant ainsi au dernier enregistrement en date Live legacy sorti en 2003 pour relancer le groupe. Depuis, Jon Nödtveidt a d'ailleurs quitté Nuclear Blast pour créer son propre label Black Horizon Music pour avoir la totale mainmise sur sa musique. Evidemment beaucoup d'années se sont écoulées jusqu'à la sortie de ce troisième album, puisque John Nödtveidt, le cerveau de Dissection, de retour avec un line-up renouvelé sous forme de trio avec Set Teitan (ex-ABORYM) présent sur la tournée du Rebirth of Dissection et Thomas Asklund (ex-DARK FUNERAL) à la batterie, a entre temps purgé sa peine pour meurtre et développé son intérêt pour le satanisme anti-cosmique. Tout cela lui a bien sûr attiré l'admiration de bons nombres de fans de metal extrême, notamment les plus \"evil\" alors que la musique de DISSSECTION a toujours été très mélodique. D'ailleurs, la musique actuelle du groupe a bien changé et contrairement a ce qu'on aurait pu pensé, elle n'est pas devenue plus extrême, au contraire elle n'a jamais été aussi peu extrême. Bien-sûr on reconnaît d'emblée Dissection avec le chant typique de Jon qui est désormais beaucoup plus posé, moins crié tout comme en fait l'ensemble de la musique beaucoup plus tranquille et bien moins reconnaissable, mid-tempo, qui n'est plus frénétique du tout. On retrouve les très bons passages acoustiques typiques de Dissection mais sans la frénésie qui leur succédait. Pour le dire simple, contre toute attente, la musique de Dissection a vraiment perdu de sa hargne. En fait c'est l'aspect mélodique que Jon a développé, avec toujours de bonnes mélodies qui parfois étrangement me font penser à des mélodies de SENTENCED comme sur le très bon Beyond the horizon , le meilleur titre à mon avis de ce nouvel album. La nouveauté c'est la présence vraiment de plein de soli qui sonnent très vieux heavy metal parfois ; comme le précise le livret, l'album a été composé en prison et évidemment que Jon a mis un point d'honneur pendant tout ce temps a développé sa technique de guitare et il est clair qu'il ne pouvait se contenter d'un album sans progrès. Dark mother divine sonne vraiment très vieux heavy metal, mise à part la voix. La musique est en fait très dépouillée avec des riffs très thrash mid tempi, sur lequel s'ajoute les mélodies, donc une construction très simple et plus posée. Malgré tout, je trouve que Dissection garde une certaine aura, celle qu'il y a toujours eu dans sa musique. Mais il est vraiment surprenant de voir qu'aujourd'hui Dissection est bien plus crédible que les attitudes clichées du début, et qu'il troque sa musique extrême et mélodique pour une musique si posée, comme si la musique diabolique avait fait un bon de 20 ans en arrière, à l'époque de MERCYFUL FATE (même si aucune comparaison n'est possible), où la musique était très mélodique avec un concept et une intégrité diaboliques et des performers extrêmes. Ce nouvel album est donc vraiment surprenant et touchera un public metal très large puisque désormais Dissection s'est émancipé de son black/death de renommée pour pratiquer un metal plus large. Pour ma part, je préférais la tension de Storm of the light's bane qui combinait judicieusement violence et mélodie que ce metal diabolique mélodique, posé et dépouillé. Quelques semaines après la sortie de cet album, il apparait contre toute attente que Reinkaos était la dernière offrande de Dissection puisque son leader s'est suicidé...

Adnauseam - 07/10