La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Esphares : Split

ESPHARES - Split

Nitroatmosfericum Records, 2012

Black Metal / Dark Ambiant, France

CD

Le sieur Mortiferiis nous ouvre une nouvelle fois les portes de son univers musical via un split partagé avec l'Ukrainien Archdaemonth, seul et unique géniteur de TOTAL ANGELS VIOLENCE.

Les trois premières pistes de l'album sont dévolues à Esphares qui ne perd que le temps d'une courte intro pour entrer dans le vif du sujet. Ses titres sont toujours aussi nerveux et dégagent un sentiment de haine insondable. Quelques notes de guitare acoustique peuvent se faire entendre au détour d'un changement de rythme mais le Black d'Esphares donne très majoritairement dans une agressivité millimétrée pour atteindre le plus haut degré d'efficacité.

Mortiferiis possède un vrai sens de la composition (il connaît manifestement ses classiques sur le bout des doigts) et n'a rien à envier à de bien plus grands noms de la scène Black en dehors d'un point : la puissance de la production qui oblitère en partie la hargne de sa musique. C'est d'autant plus dommage que riffs et orchestrations sont intéressants et témoignent d'art déjà fort bien maîtrisé.

Il appartient donc à TOTAL ANGELS VIOLENCE de nous démontrer l'étendue de son savoir-faire sur les quatre pistes qui poursuivent (et clôturent) l'album. D'entrée, le Black d'Archdaemonth s'avère être plus orienté sur les ambiances que celui de son camarade de jeu. Non pas qu'il faille s'attendre à des dizaines de minutes d'Ambiant funéralo-chiant (ça riffe même assez sévère) mais chaque titre est agrémenté de samples dont la grande majorité trouve opportunément sa place.

Si l'on en croit son oeuvre, Archaemonth cultive un certain sens de la schizophrénie. Sa musique, toute en gros riffs, breaks, samples et accélérations garde quand même un ligne artistique assez claire, à savoir un Black développant un son lourd, des tempos élevés et un chant grogné (par ailleurs pas assez mis en avant). L'ensemble donne l'impression de percevoir le chaos régner dans un esprit qui semblait pourtant sain au premier regard. Si pour toi le Black c'est Transylvanian Hunger et rien d'autre, TOTAL ANGELS VIOLENCE risque fort de te dépayser.

Pour le profane, ce split s'avère être un bon moyen de découvrir deux artistes ayant des visions vraiment différentes du Black : empreinte d'un certain clacissime chez Esphares et nettement plus débridée pour TOTAL ANGELS VIOLENCE.

Sargon - 8/10