La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Ishtar : From the gates

ISHTAR - From the gates

Unchained wolf, 2013

Black/ Death, France

En provenance de Paris, Ishtar s'est formé en 2010 et s'inscrit dans une mouvance Black/ Death inspiré par l'école suédoise essentiellement. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont assez nombreux dans le groupe, pas moins de six dont deux chanteurs. Cet EP limité à 150 exemplaires, From the gates , est leur première prod' (pas de démo avant).

D'entrée je vais parler de la pochette. L'arrière de la jaquette est plutôt sympa. Montagne sombre dont le sommet et le château qui y trône (ca fait un peu penser à l'artwork du premier album de GRAVE) sont illuminés par une douce lumière. Quant au devant de l'artwork c'est qu'il parait plus artificiel malheureusement et n'est pas aussi sombre qu'il aurait pu être (après cela n'engage que moi).
Enfin pour en venir au contenu de l'EP. L'intro est bien sympa, bien glauque. Il faut noter avant tout que le son est d'une très bonne qualité. Bon mixage également qui permet d'apprécier pleinement chaque instrument. On a affaire comme dit d'entrée à un Black/ Death dont l'ombre de DISSECTION se ressent légèrement (moins flagrant que chez THULCANDRA, et plus lourd). Le couple guitare rythmique/ batterie est bien synchro et alourdit l'ensemble, tandis que la lead gère l'essentiel des envolées mélodiques (comme souvent dans le genre). Le riffing n'est pas redondant pour un sous, tout comme le tempo, et les breaks plus lourds sont là pour rassasier les moins Black. Globalement aucun titre ne vaut plus qu'un autre, on ressent le travail derrière chacun d'eux ce qui permet de pas perdre l'attention durant l'écoute. En revanche, seul bémol c'est qu'il n'y a pas grand-chose qui permet de démarquer Ishtar.

Pour conclure, Ishtar propose quelque chose d'assez classique, mais fait par des zicos' qui possèdent technique et savoir faire. Si tu recherches plus de personnalité et de transcendant, dans le genre essais NECROBLOOD qui hypnotise littéralement. Sinon Ishtar, à défaut de se démarquer réellement, a au moins le mérite d'être bien fait et satisfera les fans du genre.

Jo - 7/10