La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Isolation : Isolation

ISOLATION

Eisenwald Productions, 2008

black metal suicidaire, Allemagne

CD

Bon, je sens que ce CD va encore être d'une gaieté à toutes épreuves ! Avant toute chose, sachez que cet album est en fait la réédition de leur seconde démo de 2006 ainsi que leur EP de 2007. Petite intro à chier comme souvent avant d'attaquer le vrai contenu du skeud. Une douce musique acoustique couplée à des passages black metal suicidaires et primitifs comme je les aime tant. Désespérément hallucinant ! Je ne vois guère d'autres qualificatifs. L'Allemagne possédait déjà son groupe culte de black dépressif répondant au nom de WIGRID. Et bien il va falloir aussi compter sur Isolation, plus jeune formation puisque remontant à 2004. Leur musique donne vraiment l'impression d'être sur un bateau à la 'Pirate des Caraïbes' en train de chavirer, avec comme seule vision, l'eau qui monte de plus en plus couplée à un terrible désespoir grandissant de seconde en seconde. La guitare se veut terriblement dans les aigues et lancinante, mais d'une tristesse à faire pleurer un comique dans ses meilleurs jours. La basse relève très bien sa compagne plus criarde, notamment sur les passages acoustiques. Les plans batteries sont simples et loin de gagner la course aux bpm le plus rapide. Mais elle instaure une rythmique très hypnotique, et nécessaire à mon gout, pour ce genre de réalisation. Le hurleur possède quand à lui, un organe vociférateur ahurissant ! Une voix là-aussi très aigue, avec la réelle impression que le mec se fait couper les couilles très lentement à la lime. Désolé pour l'image, mais c'est vraiment le sentiment que ça m'a donné. Imaginez la réaction vocale du Count Grishnackh le jour ou OBAMA passe président de Norvège, ça vous donnera une autre petite idée. Un concentré de mélancolie, de troubles mentaux et de dommages psychiatriques, font de ces 7 hymnes à la schizophrénie, une réussite totale à ranger au panthéon du genre, entre BURZUM, WIGRID, XASTHUR et autres monuments funéraires audio exceptionnels. Un petit mot sur le logo du groupe qui est magnifique contrairement à la pochette d'une esthétique particulièrement horrible.

Benphegor - 9/10