La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Krohm : Crown Of The Ancients/Slayer Of Lost Martyrs

KROHM - Crown Of The Ancients/Slayer Of Lost Martyrs

Moribund Records, 2005

Black metal, USA

Compilation CD

\"Krohm-cota/solm\"\"Krohm-solm\"

Krohm est un groupe qui nous vient d'outre-atlantique. D'ailleurs j'ai mal choisi mon mot, Krohm est plus un one-man-band qu'un groupe puisque Numinas est le seul à y présider. Ce CD contient la réédition de ses deux premières démos Slayer Of Lost Martyrs et Crown Of The Ancients et est disponible à la fois chez Unexposed Records et Moribund Records .
La première démo qui nous est proposée est Crown Of The Ancients et date de 2000. Elle est composée de 3 morceaux pour 21 minutes, trois morceaux de Black tantôt mélancolique, tantôt dépressif rappelant un peu BURZUM (sans en être une fade copie). Le premier morceau nous introduit avec réussite dans l'ambiance de Krohm. Ici pas de riffs bestiaux et de blasts à-gogo-en-veux-tu-en-voilà-et-tralala, Numinas nous entraîne sous un air mélancolique et lent fait à la guitare et accoudé au bout d'un moment par le clavier qui accentue le côté majestueux. Une guitare sèche fait son apparition à la fin du morceau pour le terminer. Le deuxième morceau commence sur un ton plus agressif et plus rapide. Il sonne un peu plus classique. Mais une grande partie de celui-ci est lente, lente et dépressive faisant penser à BURZUM. Et la démo se finit sur cette même lenteur dans le troisième morceau et s'alterne à un mid-tempo avec cette voix écorchée et presque plaintive de Numinas.
On passe maintenant à la deuxième démo Slayer Of Lost Martyrs qui date de 1997 et dure 26 minutes pour 4 morceaux. L'ambiance qui y est dégagée est assez particulière. Le son est pourri, la guitare saturée à mort et le tempo reste souvent lent. Ce son donne parfois un aspect malsain que l'on n'avait pas sur Crown Of The Ancients . Mais cela reste quand même mélancolique en grande partie, les claviers font de temps en temps leur apparition toujours pour accompagner. Le dernier morceau sort vraiment du lot car il ressemble plus à de l'ambiant assez primitif et finit la démo avec singularité.
Pour simplifier je qualifierais Krohm de Black Métal dépressif, fans de deathcore ou de grind passez votre chemin. Ce CD ne décevra pas les amateurs du genre.

Choucroute - 7.5/10