La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Mysticum : Planet Satan

MYSTICUM - Planet Satan

Peaceville, 2014

Black Metal Industriel, Norvège

CD

Rha Mysticum !
Historiquement, les précurseurs du Black Indus, ayant accédé à un statut culte grâce à une poignée de démos et un album très en avance sur son temps. Cependant, le problème, c'est que 20 ans après, si leur deuxième album voit enfin le jour, ce à quoi plus grand monde ne croyait plus, il est loin d'être autant d'avant garde qu'on aurait pu l'envisager. En effet, la programmation de la boite à rythme et ses sonorités semblent dater de... 1996, les breaks martiaux et les riffs sonnent assez passéistes quant à eux, un peu comme des chutes du premier album. Au surplus, en 20 ans les choses ont bien changé: la concurrence est rude, les disciples d'hier, tels Aborym, Diabolicum ou Blacklodge, ont sorti une tripoté d'albums et sont parvenus à dépasser le maître tant par la qualité de leur écriture que par son originalité. Et les trois gus de Mysticum, mine de rien, ce sont pris 20 ans dans la tronche. Et croyez moi ça laisse quelques séquelles: le groupe a mis un frein à sa programmation 200km/h et on obtient des titres globalement plus posés (tout est relatif, pas de mid-tempo à outrance) et plus variés (ce qui n'est pas forcément un mal). Sur le plan vocal, les cris haut-perchés ont laissé place à un chant plus rauque et adulte, avec quelques trop rares cris typiques des 90's.
20 ans pour sortir ce Cd est il un délai justifié? Franchement à l'écoute du résultat ma réponse initiale fut catégorique: non. À l'exception de quelques moments forts tels la fureur majestueuse de LSD , la folie hypnotique de All must Die ou la rage tecknoïde syncopée de The Ether , le disque reste indigne de sa légende. D'autant que les moments de bravoure sont ruinés par une répétitivité à la limite de la nausée ( The ether encore avec son trop long break à base de boucles synthétiques et de riffs répétés... ad nauseam). Et que dire de ce dernier titre Dark Ambiant indigne du pire de MZ.412 / Raison d'être, véritable coquille vide qui ne parvient pas à véhiculer la plus petite émotion et s'étire outrageusement sur plus de 8 minutes...allongeant artificiellement la durée d'un album qui aurait mérité plus de concision.
Après je dois nuancer mon propos. Ce n'est pas l'album que l'on pouvait espérer des norvégiens, pour autant, cela reste un album de Black mécanique et martial pas dégueux du tout. L'ambiance post-apocalyptique pas si éloignée que ça d'un V :28 est un délice et le tout sonne plus mature et moins bordélique qu'à l'époque. Les barbares juvéniles ont laissé leur place à une formation mature et vicieuse, dont j'espère rapidement une troisième offrande digne de la légende cette fois.

Alœrw - 6,5/10