La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Opera Ix : Anphisbena

OPERA IX - Anphisbena

Avantgarde Music, 2004

Black/dark pagan, Italie

Cd

Encore des changements de line up chez Opera Ix, qui a dans ses rangs un nouveau chanteur, loin d'être inconnu à tous ceux qui suivent la scène UG italienne. Et d'ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas, vous pourrez vous rattraper en regardant la chro dans le présent site de son autre groupe THE TRUE ENDLESS. Je ne sais pas si le chanteur a pris part à la composition des titres mais un léger changement est perceptible. L'aura occulte est largement moins présente, les titres longs privilégiant les atmosphères plus épiques voir pagan. Comme pour le précédent les titres prennent le temps de développer leurs ambiances, assez atmosphériques, entrecoupées de quelques plans plus violents : blasts, riffs plus agressifs. Néanmoins, ne vous attendez pas à une musique haineuse en diable ; non, les ambiances distillées m'ont plus fait penser à une bande son de la fin d'une bataille dans les Highlands (il est vrai que les instruments traditionnels aident beaucoup à suggérer ça), plutôt posé dans l'ensemble, même si une certaine tension reste palpable. Le synthé est très présent, et permet de retrouver certaines sonorités figurant déjà dans l'album précédent mais instaurant une espèce de marque de fabrique. Ce qui est appréciable est qu'il reste harmonieusement fondu dans le tout sans jamais prendre le pas sur les guitares. Ce que j'ai moins apprécié ce sont les quelques chant typiquement pagan, type chants de marins, qui n'ont rien à foutre dans cet album selon moi. Ce type de chant passait mieux avec l'ancien chanteur. Malgré son expérience dans ses autres groupes, M. aurait du se mordre la langue sur cette action. L'album est bon certes, mais voilà j'ai été plus marqué par Maleventum parce qu'on pouvait clairement identifier chaque morceau ; là tout est noyé dans une masse homogène et presque fadasse du coup. Je serai incapable de dire que tel titre est meilleur ou que tel autre est moins bon. L'album se conclut logiquement par une reprise de BATHORY, parfaitement à sa place, même trop à sa place...A croire que tout l'album n'est qu'un immense hommage à BATHORY, ce qui, je le reconnais, est mieux qu'un sempiternel plagiat/hommage/léchage de burne au black norvégien...

Dr JABUSE - 7/10