La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Scorngrain : 0.05%

SCORNGRAIN - 0.05%

Dynamic Arts Records, 2006

Cyber thrash, Finlande

Full-lenght

Le crossover avec la techno ou l'indus a décidément fini par devenir un sous-genre couru. C'est ce que je me dis en recevant 0.05%, une galette de cyberthrash sortie par les finlandais de chez Scorngrain. Deuxième album du groupe, sorti en 2006, 0.05% donne dans le moderne, le virtuel, mais aussi le couillu : dès le départ, de bons gros riffs vous foncent dessus et ils ne s'arrêtent pas avant la fin. A peine quelquefois le temps d'entendre un sample tout seul et c'est reparti.
D'abord, l'essentiel est là. Le combo guitare/batterie est calibré avec précision, pas un battement ou un riff hors mesure, ça tourne rond. Avec la couverture style \"couloir d'hôpital et anatomie\", on s'attend à un truc froid et c'est plus ou moins ce que l'on a. Ce n'est pas toujours léger, mais c'est assez efficace. Bien que la structure se répète un peu d'un titre à l'autre, on a ici et là des samples ou des variations de tempo qui varient suffisamment pour que l'on ne s'ennuie pas, aux premières écoutes tout du moins (parce qu'après...). Deux titres sortent un peu du lot : \"Ubermensch\", avec son refrain psalmodié, et \"Shot down\" avec son air qui fait penser à un bruit de moteur.
Rien d'extrêmement original dans cette galette, en dépit du côté \"cyber\" et d'une utilisation rigoureuse des samples. Comme bande originale pour vos geekeries, par exemple pour jouer à un jeu de tir en en ayant plein le casque, ça vous permet de jouer à l'aise sans réfléchir, emporté par une sorte de crossover de choses que l'on a déjà écoutées. Etrangement, le chanteur a une voix d'asmathique, mais peut-être cela donne-t-il un peu de froideur aux titres en les faisant lorgner vers du ARSCHDOLL...
Vous l'aurez compris, 0.05% ne m'inspire pas énormément. Un album bien réalisé, sans fioritures, qui pourtant peine à trouver une véritable identité. On ne sait pas trop si c'est froid comme un hôpital ou si c'est couillu comme du HxC dopé aux samples et autres airs électroniques. Peut-être un peu de l'un et pas mal de l'autre. Ca change des groupes old school tout en permettant de rester en terrain connu. Du mi-chemin et seulement du mi-chemin... Au fond, 0.05% est le genre de galette qui s'écoute lorsque l'on a envie d'avoir de la zique dans les oreilles en fond sonore tout en se concentrant sur autre chose, ou alors quand on a un peu fait le tour du sous-genre \"cyber\" et qu'on se retrouve à vouloir essayer tout ce qui est estampillé à la fois \"metal\" et \"technoïde\". Si vous n'êtes pas familier du genre, essayez plutôt les deux premiers albums de BLACKLODGE : beaucoup plus originaux, plus denses et énormes à tous les points de vue.

Geodaxia - 6/10