La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Sedative : Lobocaine

SEDATIVE - Lobocaine

Autoproduction, 2009

Death Grind, France

Cd

Avec une pochette pourrave et un logo sobre, on pouvait avoir raison de se méfier de ce premier véritable cd de Sedative (ou de Sedative tout court) mais bon si un cd était bon que si sa pochette était belle on n'aurait pas fini d'écouter de la merde !
Peu connu du grand public, ce groupe originaire de Chamonix (Haute-Savoie) pourrait bien faire parler de lui à travers l'hexagone non pour sa capacité à bouffer de la tartiflette, mais bel et bien pour sa musique, notamment avec son bébé Lobocaine premier cd du combo... Douze compos oeuvrant dans un death/grind classique sans tomber dans le noise ultra bourrin, Sedative a su trouver les bons riffs pour donner envie à l'auditeur d'headbanguer tout seul comme un gros mongol dans sa chambre, sa caisse, les transports publics ou tout autre endroit se prêtant bien à l'action... Sedative aime le blast mais ne tombe jamais dans le mitraillage pur et dur à la manière d'un BENEATH THE MASSACRE , les grattes et la batterie se marient toujours bien. Certains passages de ce Lobocaine feraient presque passer Sedative pour un groupe de slamming death à la DEVOURMENT comme sur le titre Ictus Viral , rythmiques bien grasses et lentes accompagnées de la voix de porcin de Mulk, le gonz n'aurait aucun problème pour chanter dans un groupe de goregrind bien dégueu, croyez moi ! D'ailleurs il semblerait que le monsieur ait son projet solo de cyber goregrind répondant au nom de... Mulk: original comme nom (rires). Lobocaine fait partie de ces albums qui s'écoute fort très fort sur une grosse chaîne les bass à fonds pour pouvoir en profiter un maximum. Enregistré et mixé à Genève par le gratteux de MUMAKIL , Lobocaine ne pouvait qu'avoir un son monstrueux et c'est chose faite ! En raison du potentiel de Sedative on arrive quand même à se demander pourquoi ce groupe n'est pas signé sur un gros label tel que Relapse Records, peut être une suite logique pour eux tout comme leur collègue de MUMAKIL (?) du moins c'est tout ce qu'on peut leur souhaiter. Qui a dit qu'à Chamonix on ne trouvait que des bourgeois, des trouducs aimant uniquement pratiquer le ski, ainsi que des épicéas se pelant le cul sur les différents massifs montagneux...

Maxtician - 7.5/10